Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="5"]

Conseils et préparation de votre voyage dans le Yucatan au Mexique

Notre voyage sur la péninsule du Yucatan au Mexique qui comprend 3 régions (Quintana Roo, Campeche et Yucatan) a été un véritable coup de cœur. Nous avons adoré la diversité des paysages mais au-delà nous nous sommes sentis à l’aise dans ce pays « good vibes ».

Comme avant chaque voyage dans un nouveau pays, il est toujours intéressant de prendre en compte quelques conseils et astuces sur le pays. Vous allez découvrir dans cet article un bon nombre de conseils pour préparer votre voyage dans la région Yucatan mais aussi pour profiter à fond pendant votre trip.

On vous conseille aussi d’aller voir notre itinéraire détaillé de 15 jours dans la région du Yucatan au Mexique : https://www.la-poze-travel.com/mexique-15-jours-de-roadtrip-dans-le-yucatan/

Préparer votre voyage dans le Yucatan au Mexique

Papiers administratifs

Le premier point est que les Français n’ont pas besoin de visa pour entrer sur le territoire mexicain. Il vous faudra évidemment seulement un passeport en règle.

Si vous louez une voiture, vous aurez seulement besoin de votre permis de conduire français. Pas besoin de permis international.

Attention si vous avez des escales dans des pays voisins du Mexique lors des vols, car vous auriez peut-être besoin de visa. C’est notre cas avec l’obligation d’avoir notre ESTA (visa américain) lors de l’escale à Detroit pour notre vol retour entre Cancún et Paris.

Itinéraire sur la péninsule du Yucatan

La préparation de l’itinéraire est toujours un plaisir pour profiter au max de la destination en découvrant de nombreux lieux tout en gardant un timing acceptable pour ne pas revenir trop fatigué en France. Notre itinéraire dans la région du Yucatan au Mexique était conçu pour avoir des moments actifs et des moments plus reposants.

Découvrez notre itinéraire détaillé dans la région du Yucatan au Mexique : https://www.la-poze-travel.com/mexique-15-jours-de-roadtrip-dans-le-yucatan/

Par exemple, Holbox et Bacalar ont été nos moments plus détente sans prendre la voiture alors que nos journées Rio Lagartos/Pink Lake/Ek Balam ou Cenote XBatun/Uxmal/Campeche étaient plus actives avec de longs trajets en voiture. On adore ce genre d’itinéraire qui nous convient parfaitement. Nous ne sommes jamais restés plus de deux nuits dans chaque hébergement lors de ce roadtrip dans la région du Yucatan au Mexique.

Cet itinéraire est une bonne option pour 15 jours de voyage et il est réversible, car il fonctionne aussi très bien à l’envers. Le timing est cool mais si vous pouvez rester plus de 15 jours sur la péninsule du Yucatan, ne vous en privez pas.

Pour le construire, nous avons utilisé le Lonely Planet et des sites et blogs sur la péninsule du Yucatan.

mexique

Billets d’avion

Nous avons acheté nos billets d’avion 4 mois avant notre départ dans la région du Yucatan au Mexique en passant par le site Skyscanner au niveau de la veille sur le prix des billets et pour connaitre les différentes compagnies aériennes qui assurent le trajet Paris/Cancún. Il est toujours plus agréable de trouver des vols directs et seulement Air France le proposait (au moins pour l’aller) à notre époque et par rapport à nos dates. Nous avons donc pris nos billets avec Air France pour 723 euros par personne aller/retour avec un vol Paris/Cancún sans escale à l’aller et un vol retour avec escale Cancún/Detroit/Paris. Le vol direct Paris Cancún se fait en 10h alors que notre vol retour avec l’escale à Détroit nous a ajouté 2h au trajet.

Si vous nous avez suivis sur Instagram lors de notre voyage, vous avez pu voir que notre vol Paris/Cancún a été annulé le jour même à cause d’un surbooking. Ce genre de situation était une première pour nous. Nous avons été replacés sur un vol qui décollait 10h après avec l’un des partenaires d’Air France qui est AeroMexico (avec une escale à Mexico City). Cette mésaventure aura été au final bénéfique pour nous, car le désagrément au-delà de l’attente à l’aéroport et notre arrivée à 10h du matin le samedi au lieu de 17h le vendredi a été atténué grâce au remboursement d’Air France des indemnités financière suite à l’annulation du vol à hauteur de 600 euros par personne (calculé selon le pays de destination et la date d’information de l’annulation).

Si vous êtes dans ce cas d’une annulation d’un vol, voici des informations législatives au sujet : https://www.europe-consommateurs.eu/fr/quels-sont-vos-droits/tourisme-et-transport/voyager-en-avion/annulation-de-vol/annulation-de-vol-par-la-compagnie/

Aéroport

En arrivant sur le territoire mexicain, vous passerez obligatoirement par la douane où votre passeport vous sera demandé. Important, le douanier vous donnera un papier d’immigration d’entrée sur le territoire qui vous faudra absolument garder tout au long de votre voyage, car on vous le redemandera pour quitter le territoire.

Rien de spécial à l’aéroport excepté au niveau de l’aéroport de Cancún où il faut faire attention aux arnaques et aux gens mal attentionnés. La majorité des loueurs de voitures ne sont pas accessibles directement à l’aéroport, il faut prendre une navette du loueur qui vous amènera directement à leur enseigne à quelques kilomètres. Cependant, et après avoir récupéré nos bagages, une succession de comptoirs des loueurs de voitures se succèdent à quelques mètres. Nous nous y rendons pour nous faire connaitre et informer de notre arrivée. Les deux personnes présentes d’Avis nous ont signalés qu’il ne fallait surtout pas s’arrêter à la sortie de l’aéroport où de nombreuses personnes se faisant passer pour les loueurs, des agences de voyages et même des personnels de l’aéroport vous attendent pour vous proposer de vous amener à des tarifs souvent trop excessifs. Ces personnes sont convaincantes avec leurs vrais/faux badges mais surtout insistantes. Si vous n’avez pas besoin de taxi ou autres, ne vous arrêtez pas.

Un couple de français rencontré dans la réserve du Sian Ka’an nous a raconté que lors de la sortie de l’aéroport, une personne avec des badges « officiels » de l’aéroport est venue à leur rencontre en leur indiquant que leur voiture de location avait un problème et qu’il fallait donc passer par lui, un taxi, pour les amener à leur point de destination. Une personne apparemment très insistante malgré les refus et son discours qui devenait de moins en moins structuré.

mexique

La location de voiture

Comme dit précédemment, la récupération de votre voiture ne se fera pas directement à l’aéroport, mais par le biais d’une navette aux couleurs de l’agence. À quelques 500 mètres après la sortie de l’aéroport, une personne vous attendra avec une chemise et un badge de la société devant un grand parking.

La location de voiture est un élément important, car elle nous permet d’être libres dans les choix de notre itinéraire et surtout flexibles à tout moment.

Dans un premier temps, nous avions réservé une voiture sur le site de comparatif Rentalcars.com avec l’objectif de faire des économies. Nous avons donc choisi la voiture la moins chère (206 euros pour 14 jours) avec un loueur Adocar Rental à la note équivoque de 5,6. Une semaine avant de partir avec le petit stress de prendre ce loueur de voitures, nous sommes retournés sur le site de Rentalcars où à notre grande surprise nous trouvons des prix encore plus attractifs avec des loueurs plus connus et à la meilleure réputation. Finalement, nous réservons une Chevrolet Aveo avec la société Avis pour un montant de 143 euros pour 14 jours. Une aubaine.

Nous n’avions pas pris l’assurance voiture par le biais de Rentalcars. En arrivant à l’agence, le personnel nous informe que notre contrat comprend déjà une assurance à 80%, mais nous propose deux nouvelles assurances pour protéger notre véhicule à 90% ou 100%, mais où le montant s’élève à 600 euros de plus pour la première et 800 euros pour la deuxième. Nous gardons donc l’assurance comprise dans notre contrat en croisant les doigts pour que tout se passe bien.

Prenez bien le temps de faire le tour de la voiture avec le personnel avant de prendre la route afin de mettre en avant tous les défauts. Ce qui nous a rassurés, c’est d’avoir trouvé des défauts tout autour de la voiture ce qui rendait impossible au retour de dire si un nouveau poke ou rayures était de notre fait ou pas.

Notre ressenti sur l’agence Avis de l’aéroport de Cancún a été bonne grâce à des petites attentions (eau, wifi…), mais aussi, et c’est appréciable, un personnel qui propose des services sans insister ou sans vous faire peur à l’idée de rouler sur les routes mexicaines et une certaine honnêteté lorsque nous avons fait le tour de la voiture.

Essence

Qui dit voiture de location dit faire le plein d’essence. Avant de partir, une forte crise associée à l’essence avait secoué le pays notamment à cause des nombreux vols d’essences dans les stations et un terrible accident près d’un oléoduc au nord du pays. En janvier 2019, l’essence était un peu moins chère qu’en France, mais nous nous attendions à plus. Le plein nous coutait environ entre 30 et 35 euros pour faire 600 kilomètres. Comme en France, il y a deux types d’essence avec la Gasolina (Premium ou Regular) et le Diesel.

Les stations-service ne sont pas en libre-service, vous serez donc servi par une personne de la station où il sera possible de payer soit par carte bancaire ou en cash (sans oublier la « Propina », le fameux pourboire mexicain)

Attention à l’arnaque des touristes. Nous avons eu le cas une seule fois quand la personne de la station-service nous voyant détourner le regard à fait monter le prix à 196 pesos sans mettre une goutte d’essence puis nous a appelés en nous disant « Oh j’ai mis de la Gasolina Premium, mais je pense que vous préférez la Gasolina Regular qui est moins chère ? » Il remet le compteur à zéro et fait le véritable plein. Cependant lors du paiement, il a souhaité rajouter les 196 pesos d’essence (qu’il n’avait pas véritablement mis) avec sa petite calculette ce qui nous faisait un plein à plus de 900 pesos soit plus de 40 euros. Nous avions déjà pu lire ce genre d’agissement avant de partir donc nous lui avons dit que nous connaissions l’arnaque et nous avons payé seulement 700 pesos qui était le prix « normal ». Lors de nos autres expériences avec les stations-service, le personnel était plutôt bienveillant même si nous sortions à chaque fois de notre voiture pour vérifier.

La circulation au Mexique

La circulation n’est pas vraiment déroutante dans la région du Yucatan et au Mexique même si elle est moins structurée qu’en France. La première chose qui marque sur les routes au Mexique sont les nombreux « Topes » qui se succèdent dans toutes les villes et villages mexicains de la région. Ces « dos-d’âne » sont de vrais ralentisseurs, difficile de les passer à plus de 10 kms/h sans abimer la voiture. Ils font donc perdre pas mal de temps lors de vos trajets, mais sont sécuritaires pour les populations.

Il existe des grands axes autoroutiers permettant de rejoindre les grandes villes de la région du Yucatan. Ces grands axes nommés « Cuenta » sur les panneaux de circulations sont payants, peu utilisés par les Mexicains sans doute à cause du prix assez élevé, mais pratique pour gagner du temps. Google Maps privilégie les autoroutes dans ses itinéraires. Les axes alternatifs sont plus longs, car ils passent par les villages avec les fameux « topes ».

Les routes sont en assez bon état, mais attention aux nids de poule qui sont très présents sur les 4 coins de la route. Plus ou moins profond, il est toujours préférable de les éviter pour ne pas abimer la voiture.

Les lignes au milieu de la route sont sur des petites parties de route isolées sont parfois inexistantes. Vous le verrez en roulant au Mexique, la bande d’arrêt d’urgence à droite de la route est traditionnellement utilisée pour permettre aux voitures de vous dépasser.

La limitation de vitesse sur les routes mexicaines est entre 0 et 40 km/h dans les villes, entre 60 et 80 sur les départementales et entre 90 et 110 km/h sur les grands axes. On n’a pas trop compris, car sur certains axes, vous allez trouver de nombreux panneaux de limitation de vitesse et sur d’autres aucun sur plusieurs kilomètres.

Les parkings

Dans la majorité des cas, il est très facile de se garer partout dans la région du Yucatan au Mexique que ce soit directement dans la rue ou sur des parkings dédiés. L’autre bon point est la gratuité des emplacements en ville ou ailleurs.

Il y a quand même des exceptions où nous avons du payé les parkings comme à Chiquilà pour prendre le ferry vers Holbox, dans le centre de Mérida ou encore dans les temples réputés comme Chichén Itzá ou Uxmal.

mexique

Les logements

Les hébergements sont en plein boom dans la région du Yucatan que ce soit par le biais d’un hôtel ou chez l’habitant. Nous avons réservé nos logements un mois à l’avance par le biais du site AirBnB qui proposait à notre époque les meilleurs rapport qualité/prix par rapport à nos besoins.

En moyenne, les hébergements nous ont coûté 30 euros par nuit pour des logements entiers (excepté à deux reprises dans des chambres privées).

Tous nos logements étaient situés dans des « grandes » villes où nous restions maximum 2 nuits pour découvrir les alentours sont changer tous les jours d’établissements.

Comme d’habitude, nous comparons les différents prix entre AirBnB et Booking.com.

mexique

La nourriture

La nourriture au Mexique et dans la région du Yucatan n’est pas vraiment healty. On connait tous les tacos, fajitas, quesadillas…et vous en trouverez dans tous les restaurants ou les foods truck. La spécialité immanquable est la tortilla au maïs avec du guacamole qui vous sera servi avant chaque repas au restaurant. On y mange aussi des soupes, du poissons ou d’autres spécialités.

Les autres plats proposés sont à base de cuisine italienne et américaine.

Le décalage horaire

La péninsule du Yucatan est présente sur deux fuseaux horaires. Vous aurez plus moins 6 heures par rapport à la France sur une ligne verticale entre Cancun et Valladolid et moins 7h sur la reste de la région après Valladolid.

Excursions

Lors de ce voyage dans le Yucatan, nous avons fait 3 excursions : la réserve naturelle de Rio Lagartos, la biosphère de Sian Ka’an et la lagune de Bacalar.

Avant notre de départ et par opportunité, nous avons réservé l’excursion dans la biosphère de Sian Ka’an avec l’agence de Martine Dufour, une canadienne qui a l’avantage de parler français pour explorer lors d’une journée cette magnifique réserve. Nous vous recommandons cette excursion et dans le même temps Martine lors de votre roadtrip.

Contact : Martine Dufour – martinedufour.excursions@hotmail.com – WhatsApp : +52 1 974 166 3570 – Instagram : @mar_dufour

Dans le cadre de l’excursion à Rio Lagartos, nous avions prévu de voir directement sur place et ce fut une très bonne idée. En effet, les devis demandés avant notre départ atteignaient 80 euros par personne alors que sur place et en direct avec les pêcheurs pour la même excursion, le montant est descendu à 55 euros pour deux personnes.

Pour l’excursion privatisée en voilier sur la lagune à Bacalar, nous avons eu le contact sur place grâce à notre logement ce qui nous a pas forcément permis de faire des économies, mais de trouver un prestataire connu et reconnu dans son secteur.

mexique

La langue

La langue parlée au Mexique est l’espagnol. Si vous parlez espagnol, vous serez donc comme des poissons dans l’eau lors de votre voyage.

Lors de notre voyage, il a été difficile de se faire comprendre, car les Mexicains ne parlent pas trop anglais excepté dans les grandes villes. Nous avons donc beaucoup communiqué par des gestes avec les locaux ou avec un « franglaispagnol ». La population est vraiment bienveillante donc ils feront tout pour comprendre ou se faire comprendre ce qui donne un charme et souvent de gros fou rire.

Le français n’est presque pas parlé sauf par les expatriés français et québécois et quelques personnes ici ou là.

Argent

La monnaie au Mexique est le peso MXN. En janvier 2019, 1 euro était égal à 21,71 pesos. Avant de partir au Mexique, nous avons fait une demande d’échange de devise à notre banque qui n’avait pas de peso mexicain. Nous aurions pu aller dans un bureau de change, mais nous avons préféré voir directement sur place.

Il faut savoir que la majorité des paiements se font en cash même si le paiement en carte se démocratise de plus en plus. Nous vous conseillons de retirer de l’argent dès votre arrivée à l’aéroport et de privilégier les grandes enseignes bancaires comme HSBC par exemple. Une commission est souvent prise par la banque sur place et votre banque (frais fixes ou pourcentage). Nous ne retirions jamais plus de 6000 pesos, c’est-à-dire un peu moins de 300 euros.

Tous nos paiements par carte bancaire ont été faits grâce à notre carte N26 (gratuite) qui permet de n’avoir aucuns frais à l’étranger sur ce type de paiement.

Les pourboires

Une véritable tradition au Mexique. Vous verrez partout ou entendrez ce mot « Propina ». Pour chacun de vos paiements associés à un service comme les restaurants, les excursions, les stations-service ou autres, il est de bon ton de donner un pourboire entre 10 et 20%. Pour éviter de se poser des questions et faire un calcul rapide, nous donnions généralement 10%. Si vous payez par carte bancaire, il est de temps en temps possible d’ajouter le pourboire directement sur le TPE.

mexique

La sécurité/police

La police est très présente dans la région avec de nombreux barrages et à certains moments une véritable démonstration de force sur les routes et dans les villes. Des postes de police se trouvent à chaque entrée et sortie de toutes les villes de la région. Très visible, armé jusqu’aux dents, on ne s’y habitue pas vraiment avec leur palette de véhicule allant de la simple voiture aux gros pick-up avec mitraillette à l’arrière en passant par des quads ou des motos. On se sent à la fois en sécurité, mais avec toujours cette petite pointe de stress de se faire arrêter même si nous sommes conscients de n’avoir rien à nous reprocher. Au final et pour remettre les choses dans l’ordre, il faut savoir que nous n’avons jamais été arrêtés par la police pendant notre voyage malgré tous ces barrages et artifices.

Dans le cas où vous vous faites arrêter, cela peut aller du simple contrôle de papier à la fouille de vos valises. Au niveau de vos papiers, nous vous conseillons d’imprimer votre passeport et permis de conduite, car certains policiers sont friands de garder les originaux afin d’obtenir en contrepartie un pot-de-vin. Sans généralité, il est plutôt facile de dire que vous avez laissé vos originaux dans votre hôtel.

Au Mexique, on se sent bien, on se sent en sécurité. Il y a des fois des à priori par rapport à ce pays à cause des séries ou des certains clichés. Cependant et pour en avoir parlé aux Mexicains eux-mêmes, les régions un peu moins sécuritaires se trouvent vers la frontière américaine, mais la région de la péninsule du Yucatan et des différentes régions au sud de Mexico City sont sécuritaires. Comme partout, il faut faire attention, mais rien de plus.

Les supermarchés

Lors de notre voyage au Mexique, nous n’avons pas trouvé de nombreux supermarchés comme en France. Les supermarchés se trouvent dans les grandes villes comme par exemple à Mérida. Dans les autres villages, vous trouverez plutôt de petites enseignes type épiceries pour faire le plein de nourriture.

Internet

Le Mexique est une destination sous la couverture réseau de Free et son abonnement à 19,99 euros. Attention de bien prendre en compte que le forfait ne compte que les 25Go/mois de data et non les appels et SMS gratuits. Parfait pour nous.

Sur place, si vous souhaitez souscrire à un abonnement téléphonique ou réseau data, il existe plusieurs opérateurs comme TelCel, Movistar ou encore AT&T. Sur place, de nombreuses enseignes d’opérateurs téléphoniques vous proposent des cartes prépayées.

Dans tous les logements AirBnB ou Booking.com, vous aurez accès à une connexion wifi qui est plus ou moins performante selon les endroits.

Internet reste très important pour nous que ce soit pour faciliter notre voyage avec l’utilisation des applications comme Google Maps ou Maps.me (itinéraire disponible hors connexion) pour prendre des informations sur internet ou gérer les réseaux sociaux.

mexique

La population

Le mot qui nous vient à l’esprit en parlant de la population mexicaine, c’est la bienveillance. Les gens dès le premier abord sont gentils et à l’écoute pour aider. On comprend que leur réputation soit d’avoir la main sur le cœur.

Drone

Le drone est bien accepté au Mexique et ça fait plaisir. Il n’y a pas vraiment de législations ni de réglementations. Aucun problème pour passer la douane mexicaine avec ce matériel de loisir. Cependant sur place, n’oubliez pas de respecter les grandes règles associées au drone comme ne pas voler près des aéroports, près des personnes, des propriétés privées, dans les villes ou encore d’effectuer des vols de nuit. Au sein des zones archéologiques, il vous sera interdit de faire voler votre drone. Le Mexique est donc un pays un peu plus souple au sujet du drone à l’heure où nous écrivons cet article.

Évidemment, nous vous conseillons fortement de vous renseigner avant votre départ, car la législation peut changer assez vite.

mexique

Une nature omniprésente

Ce qui nous a marqués déjà depuis le hublot de l’avion puis pendant tout notre roadtrip c’est l’immensité de la nature sur la péninsule du Yucatan. On ne s’y attendait pas, mais il y a un véritable isolement naturel entre les villages sur toute la péninsule (excepté entre Cancún et Tulum) avec une sorte de jungle de part et d’autre qui s’entrouvre grâce à la route. Pas vraiment de champs, de ferme ou de grands domaines agricoles, on sait d’ailleurs souvent demander ce que pouvait faire les habitants des petits villages. Si vous avez la réponse, dites-le-nous en commentaire.

La nature est aussi très présente aux 4 coins de la péninsule où il existe de nombreuses réserves naturelles, biosphères ou autres espaces protégés.  Tous ces grands espaces rendent tellement attractive cette région.

Les cénotes du Yucatan

Les cénotes sont le must dans un voyage au Mexique. Véritable phénomène géologique (dû à l’effondrement du socle calcaire), ils sont plus ou moins profonds, relis entre eux et forment la nappe phréatique de la région.

La température de l’eau des cénotes se situe aux alentours de 24 degrés donc très agréables. Dans certains cénotes, on vous proposera un gilet de sauvetage (avec supplément ou pas) pour profiter du lieu. Il faut savoir que les cénotes sont majoritairement des propriétés privées, il suffit de trouver un cénote sur son terrain pour en être propriétaire et la proposer aux visiteurs ou non. De ce fait, nous avons pu découvrir des cénotes aménagés tels des piscines municipales comme des cénotes au milieu de nulle part accessible après 4 kilomètres de chemin de terre ou une personne sur un hamac entre deux arbres nous attendait.

Les prix des cénotes sont variables selon leur localisation ou leur réputation pouvant aller de 30 pesos à plus de 200.

mexique

Les temples sur la péninsule du Yucatan

Les temples sont le côté historique du Mexique et de la région du Yucatan avec une forte empreinte des Mayas. Comment passer à côté de Chichén Itzá, la fameuse merveille du monde, ou d’Uxmal. Vous trouverez des temples plus ou moins importants dans toute la région et de nombreux sont très sympas à visiter, il suffit de choisir selon votre itinéraire, vos envies ou autres.

Comme les cénotes, le prix des temples varie selon la notoriété, l’importance et l’affluence du temple. Nous avons pu payer certains temples 50 pesos (certains peuvent même être gratuits) et d’autres plus de 400 pesos. Depuis le 2 février 2019, le tarif des temples du Yucatan est de plus de 450 pesos suite à une hausse réalisée par le gouvernement du Yucatan.

Les trépieds sont interdits dans les temples et vous verrez des panneaux où il est interdit de filmer au sein des zones archéologiques à moins de rajouter 45 pesos au prix du billet. En réalité, les trépieds sont véritablement difficiles à mettre en place avec le nombre de gardes présents, mais les vidéos ne sont pas contrôlés, car difficilement contrôlables par la sécurité.

mexique

Les touristes

On nous avait dit que cette région était de plus en plus touristique et on veut bien le croire. Cependant, nous n’avons pas vu beaucoup de touristes sur notre itinéraire. Excepté entre Cancún et Tulum, nous pouvons compter sur une main le nombre de Français rencontrés sur la péninsule du Yucatan. Ce ressenti est peut-être aussi dû à la période de notre voyage ou que le flux touristique venait d’Amérique Centrale et du sud.

Les moustiques

On avait beaucoup entendu parler des moustiques ravageurs à certains endroits de la péninsule du Yucatan. En janvier et février, nous n’avons pas été vraiment impactés par les moustiques enfin en tout cas pas plus que l’été en France. Tout doit dépendre de la saison ou de la période à laquelle on voyage au Mexique.

Météo

Il existe deux saisons au Mexique avec la saison sèche (de novembre à mai) et la saison humide (de juin à octobre). Tout au long de l’année, le climat est favorable, mais il y aura plus de chance de pluie pendant la saison humide.

Lors de notre voyage entre janvier et février, la météo était parfaite avec du soleil et des températures entre 20 et 30 degrés.

mexique

Les toilettes

Un peu comme en Asie et pour information, il ne faut pas mettre de papier dans les toilettes, mais dans les poubelles mis à disposition à côté. Ça peut éviter des désagréments.

Eau

L’eau n’est pas potable au Mexique, il est donc déconseillé de la boire. Achetez des bouteilles en plastique pour éviter la « tourista ». Dans les restaurants, la majorité utilise la glace en sac plastique, vous pourrez donc boire les yeux fermés, en tout cas de notre côté, nous n’avons pas eu de soucis.

Un peu paranos, nous avons utilisé les bouteilles d’eau en plastique pour nous laver les dents, etc, on n’est jamais trop prudent.

Électricité

Vous aurez besoin d’un adaptateur pour utiliser ou recharger vos équipements. On vous conseille aussi de prendre une multiprise ce qui est toujours pratique.

Assurances

Même si ce n’est pas obligatoire lors d’un voyage au Mexique, nous avons souscrit à une assurance voyage pour les 15 jours en partenariat avec Chapka Assurances. Cette assurance « Cap Assistance » pour les séjours de moins de 3 mois permet une assistance complète et une assurance rapatriement, voici les conditions : https://www.chapkadirect.fr/index.php?action=produit&id=809

Nous connaissons cette assurance pour l’avoir prise aussi lors de notre voyage de 9 mois en Australie en 2017. Chapka Assurances est spécialisée dans l’assurance voyage pour vos différents voyages : Vacances & séjours de moins de 3 moins, Tour du monde et longs séjours, PVT, stages, au pair, études à l’étranger, expatriés et voyages d’affaires.

Pour les courts séjours, nous faisions habituellement confiance à notre carte Gold mais il est intéressant de regarder le comparatif entre Chapka Assurances et la carte Gold pour prendre sa décision : https://www.chapkadirect.fr/index.php?action=news.ann-comparatifcb

—————————————————————–

On espère que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas à nous dire en commentaire votre ressenti sur le pays et vos conseils supplémentaires si vous avez déjà voyager au Mexique.

Découvrez tous nos articles sur le Mexique : https://www.la-poze-travel.com/category/voyages/amerique/mexique/

Pauline & Valentin – Instagram : @la_poze

Retrouvez toutes nos aventures sur les réseaux sociaux :

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 Comments
  • Voyageuse compulsive
    février 26, 2019

    Merci pour toutes ces infos !! Beaucoup vont nous être utiles pour notre séjour de cet été !!
    Bonne journée

    • la-poze
      février 26, 2019

      Mais c’est avec plaisir, c’est cool si l’article va pouvoir t’aider il est vraiment fait pour ça ! Bonne journée !

  • Julie
    février 28, 2019

    Merci pour ces infos même si nous ne partirons que dans un an.
    Du coup comment avez vous fait vos photos en couple devant les temples si pas de trépied ni de drone ?
    Julie

    • la-poze
      février 28, 2019

      Oh c’est cool si l’article vous aide ! Nous avons fait nos photos grâce à la bienveillance et la gentillesse de certaines personnes !

  • FABRICE DRINGOT
    octobre 6, 2019

    Bonjour à vous deux, et un grand bravo pour votre blog.
    Etant à la recherche d inspiration pour la création personnelle d un blog de voyage, j’ai atterri au cours de mon voyage virtuel sur internet sur votre blog.
    Il corresponds grosso modo au modèle que j aimerais créer. En feuilletant les diverses rubriques et voyages, on a soif de lire le récit de vos aventures et vos précieuses recommandations.
    La retraite arrivant dans quelques semaines, j ai décidé de creer un blog de voyage car disposant de plus de temps libre.
    Mon futur projet de voyage avec ma moitié est le yucatan au Mexique, voyage que vous avez particuliérement bien raconté, en nous faisant bénéficier
    de conseils avisés et utiles.
    Merci à Vous et au plaisir de vous lire au détour d autres voyages.

    • la-poze
      octobre 6, 2019

      Bonjour Fabrice,
      Merci beaucoup pour votre commentaire, ça nous fait vraiment plaisir ! Ça va être top la retraite pour profiter à fond des nouvelles découvertes de pays et de nouvelles rencontres. Le Mexique a vraiment être un coup de cœur pour nous, on est persuadé que vous allez adorer. Bon dimanche à vous et profitez à fond de vos prochains voyages.

  • Marion
    octobre 9, 2019

    Bonjour,

    Nous partons dans un mois pour le Yucatan, votre blog nous aide beaucoup à planifier nos activités, merci beaucoup!
    J’ai une question par rapport à la location de voiture, j’ai lu dans plusieurs forums qu’il y avaient énormément de soucis avec les loueurs par rapport aux cartes de crédit! En effet, ils auraient tendance à refuser nos cartes françaises car elles ont la marque « débit » et du coup veulent vendre des assurances et une caution en plus! Avez vous eu des soucis à ce niveau là ?
    Merci de votre réponse

    • la-poze
      octobre 9, 2019

      Hello Marion, trop bien vous devez être trop pressés d’y être, ça va être un super voyage. On est aussi content que le blog est pu vous aider.

      Oui pour la location de voiture ce n’est pas un mythe au niveau de la carte de débit/crédit, c’est le cas notamment pour les compagnies low-cost qui attirent grâce à des prix agressifs mais d’ailleurs ce n’est pas qu’au Mexique, en Europe c’est exactement le même système.
      De notre côté, nous n’avons pas eu ce soucis avec la société de location Avis à Cancun, ils ont acceptés notre carte de débit et nous n’avons pas été obligé de prendre une assurance spécifique. A voir si c’est toujours le cas sachant que notre voyage était en janvier 2019.

      N’hésitez pas à vous renseigner avant directement à l’agence par mail ou par le biais de Rentalcars.

      Bonne soirée.