Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Conseils pour organiser votre voyage au Pérou

Le Pérou est une destination magnifique où l’on en prend plein les yeux aux 4 coins du pays notamment par sa diversité des paysages. Mais avant de partir au Pérou, il est essentiel de bien organiser son voyage et de prendre en compte tous les conseils pour éviter les galères et se sentir le plus serein possible. Notre itinéraire au Pérou nous a permis de traverser plusieurs régions de Huaraz jusqu’au lac Titicaca en passant par Lima, Ica ou encore Cusco et son Machu Picchu.

Dans cet article, nous allons vous donner nos conseils pour organiser au mieux votre voyage au Pérou ainsi que notre vécu durant ce mois de roadtrip où nous avons eu diverses expériences.

🧡 Cliquez ici pour découvrir les hôtels au Perou sur Booking.com !

🧡 Souscrivez à une assurance voyage pour votre séjour au Pérou en cliquant ici !

Organiser votre voyage au Pérou

Papiers administratifs

Au niveau administratif et pour l’organisation de votre voyage au Pérou, il faut savoir que les français n’ont pas besoin de visa spécifique pour entrer sur le territoire péruvien pour une période maximale de 90 jours. Le seul passeport en règle vous sera demandé à la douane en arrivant que ce soit par la voie terrestre, maritime ou aérienne.

Attention si vous avez des escales dans les pays voisins du continent américain ou autres car vous aurez peut-être besoin de visa spécifique. Nous pouvons prendre l’exemple d’une escale aux États-Unis qui vous donnera l’obligation de donner l’ESTA (visa américain). Dans tous les cas, on vous conseille de regarder à chaque fois sur les sites de l’ambassade française du pays où vous séjournerez ou ferez une escale pour avoir toutes les informations et surtout les conseils les plus récents.

Assurances

Même si ce n’est pas obligatoire lors d’un voyage au Pérou, nous vous conseillons de souscrire à une assurance voyage. Nous avons l’habitude pour tous nos voyages d’utiliser Chapka Assurance et notamment le contrat « Cap Assistance » pour les séjours de moins de 3 mois qui permet une assistance complète et une assurance rapatriement, voici les conditions en cliquant ICI !

Lors de notre voyage au Pérou, nous avions le contrat « Cap Aventure » de Chapka Assurance dans le cadre de notre tour des pays d’Amérique en 2022 et car notre voyage durait plus de 3 mois

Chapka Assurances est spécialisée dans l’assurance voyage pour vos différents voyages : Vacances & séjours de moins de 3 moins, Tour du monde et longs séjours, PVT (Passeport Vacances Travail), stages, au pair, études à l’étranger, expatriés et voyages d’affaires.

Pour les courts séjours, nous faisions habituellement confiance à notre carte Gold mais depuis la pandémie certains pays demandent des justificatifs plus poussés pour entrer sur leur territoire et dans ce contexte l’assurance Chapka est le meilleur moyen d’être tranquille.  On vous laisse prendre connaissance du comparatif entre Chapka Assurances et la carte Gold pour prendre sa décision en cliquant ICI !

Itinéraire au Pérou

L’organisation de l’itinéraire est très importante pour optimiser son temps au Pérou et surtout profiter au maximum du pays. Le Pérou est deux fois plus grand que la France et donc il faut arriver à bien gérer son itinéraire pour ne pas perdre trop de temps tout en gardant un timing correct afin de ne pas revenir trop fatigué lors de votre retour. Les trajets sont longs, les destinations peuvent être plus ou moins confortables notamment avec l’altitude et surtout le Pérou reste très « vivant » où vous aurez des choses à gérer aussi sur place sans possibilités d’anticipation.

Découvrez notre itinéraire détaillé lors de notre voyage au Pérou en cliquant ICI !

Pour construire nos itinéraires, nous avons utilisé le Lonely Planet et des sites et blogs, découvrez tous nos conseils d’organisation d’itinéraire en cliquant ICI !

Météo

Comme dit précédemment, le Pérou est un vaste et grand pays où les climats sont différents d’une région à une autre. La meilleure période pour partir au Pérou reste entre mai et octobre car il permet de profiter des spots incontournables dans les Andes comme le Machu Picchu pendant la saison sèche. En espérant avoir aussi de la chance dans les autres régions comme Lima et la côte qui sera elle en saison humide. Vos dates de voyage peuvent aussi dépendre de ce que vous avez envie de faire dans le pays. Si vous souhaitez faire absolument la côte alors privilégiez les mois de saison sèche de cette région entre décembre et avril.

Dans notre cas, nous sommes partis en avril et la météo a été plutôt bonne tout au long du voyage. Il faut savoir quand même qu’au-delà de la météo, les températures peuvent vite baisser surtout en altitude donc n’oubliez pas de mettre dans votre valise des affaires chaudes aussi.

Billets d’avion

Pour notre voyage au Pérou, notre cas est un peu différent car le Pérou faisait partie de notre voyage de 6 mois en Amérique. Cependant et depuis la France, vous pourrez partir depuis Paris ou Madrid direction Lima (avec ou sans escale) qui est souvent le plus simple pour arriver sur le territoire péruvien et débuter son voyage. Nous vous conseillons de faire de la veille sur le prix des billets d’avion sur Skyscanner ce qui vous permettra aussi de voir quelles compagnies aériennes assurent le trajet. Important après de prendre vos billets d’avion directement sur le site officiel de la compagnie aérienne choisie ou par le biais d’Ulysse (Notre code promo de 10 euros : PER2U052M). La durée de vol est entre 12 et 13h de vol sans escale.

Aéroport

Nous sommes arrivés à Lima au Pérou et les modalités sont assez simples avec la demande de votre passeport ainsi que les documents liés à la vaccination. On vous laisse regarder directement sur le site de l’ambassade de France au Pérou pour avoir les informations les plus récentes en cliquant ICI !

Point important, nous vous conseillons de prendre un taxi officiel depuis l’aéroport histoire d’être le plus serein possible quitte à vous le mettre à disposition par le biais de votre hôtel pour éviter les arnaques du début. C’est ce que nous avions fait même si Uber fonctionne à Lima. C’est vrai que nous dans les pays d’Amérique Centrale et du Sud, nous préférons privilégier des taxis officiels à notre sortie d’aéroport pour être plus sereins et éviter les galères de début de voyage. Pour le reste du voyage, nous faisons souvent différemment une fois que nous avons compris le système, la culture et que nous nous sentons bien dans le pays.

Se déplacer au Pérou

En bus

Le bus est clairement le meilleur moyen de se déplacer au Pérou. Les trajets peuvent être très longs selon votre itinéraire et les destinations. Le plus souvent, nous prenions des bus de nuit pour que la route passe plus vite et car c’est souvent ce que proposent les compagnies pour les longs trajets. Les bus de nuit sont souvent très confortables avec des sièges pouvant se descendre comme si vous étiez dans un lit. Ce n’est pas toujours le cas, mais les bus sont de plus en plus équipés de chargeur USB (n’oubliez pas de charger vos powerbank si les chargeurs USB du bus ne fonctionnent pas). Les télévisions sont seulement en espagnol et dans de rares cas sous-titrés en anglais.  Au niveau de la ponctualité, les bus n’avaient quasiment pas de retard. Il vous sera demandé a minima votre passeport pour entrer dans le bus. Il y a véritablement deux possibilités dans le système et le réseau de bus péruvien :

  • Les trajets entre grandes villes ou lieux touristiques.

Pour ces trajets, il est simple de réserver son bus directement sur le site des compagnies de bus (en agence aussi) ou par le biais de l’application BusBud ou RedBus. Les trajets en bus au Pérou ne sont pas forcément les plus sécuritaires au monde alors nous vous conseillons de prendre les meilleures compagnies. De notre côté, nous avons pris pour ce type de trajet les compagnies Cruz del Sur et Civa. Notre comparatif des deux est que CIVA est le plus souvent moins cher et plus confortable mais désert moins de trajet que Cruz del sur. Le mieux est de mixer les deux selon votre itinéraire.

  • Les trajets dans les endroits moins desservis

Certaines villes ne sont pas desservies par les compagnies citées ci-dessus. Dans ce cas-là, vous avez deux solutions. Soit le trajet est disponible sur l’application BusBud ou Redbus avec une autre compagnie alors c’est parfait que ce soit en termes de gain de temps et de simplicité. Soit le trajet n’est pas disponible sur le web et alors il faudra directement se déplacer à la gare routière pour récupérer votre ticket et voir les places disponibles. Nous avons notamment eu le cas entre Cusco et Puno où nous avons pris nos billets avec la compagnie Transzela.

La location de voiture

La location de voiture est possible au Pérou mais pas encore très développée. La circulation n’est pas aisée dans le pays, il peut y avoir pas mal de barrages et il peut exister des systèmes de corruption. Le bus est souvent le moyen de déplacement le plus simple pour se déplacer au Pérou. Si vous souhaitez louer une voiture au Pérou, regarder bien les différentes conditions et les modalités pour ne pas vous retrouver dans la panade à l’autre bout du monde. De notre expérience, il y a une seule fois où nous avons loué un scooter sur une journée à Paracas et tout s’est très bien passé.

La circulation au Pérou

Difficile de vous mettre en avant les conditions de circulation lors d’un voyage au Pérou sachant qu’on a fait à 99% du bus. Les routes n’étaient pas toujours en bon état et il y avait moyen sur certaines portions d’être pas mal secoué dans le bus. Nous avons eu aussi des manifestations qui nous ont empêchés de partir dans la région de Huaraz lors de notre passage car les manifestants bloquaient la route

Les logements

Nous avons réservé tous nos logements au Pérou par le biais de Booking.com et la plupart du temps plus ou moins au jour le jour selon notre itinéraire. Nous faisions souvent les meilleurs rapports qualité/prix en termes d’hôtel mais il y en a pour tous les gouts de l’auberge de jeunesse à l’hôtel de luxe (même si ça va dépendre de votre itinéraire et des villes où vous souhaitez dormir).

Nous restions dans nos logements minimum 2 nuits et le maximum que nous avons fait était d’une semaine notamment près de Cusco. Ça permet de ne pas trop trimballer vos sacs à dos et de ne pas se fatiguer à changer d’hébergement tous les jours.

Découvrez les hôtels au Pérou en cliquant ICI !

La nourriture

Il y a quelques spécialités au Pérou en termes de cuisine comme les anticuchos (brochettes de bœuf), les ceviches ou encore le Cuy qui est tout simplement un cochon d’inde dont beaucoup parlent en revenant du Pérou. De notre côté, nous ne faisions pas beaucoup de restaurants pour économiser sur notre budget des 6 mois en Amérique et nous avons le plus souvent fait Noodles et Pizza.

Le décalage horaire

Le décalage horaire est de 7 heures par rapport à la France. Il faut savoir que malgré que le Pérou est un grand pays, le fuseau horaire est le même et donc vous aurez toujours la même heure dans toutes les villes péruviennes.

Excursions

Lors d’un voyage au Pérou, vous serez presque obligé de passer par la case excursion. C’est ce qui nous a sans doute le plus déplu au Pérou, c’est ce manque de liberté. C’est-à-dire que si nous voulions aller découvrir des paysages, faire une randonnée ou autres, dans 9 cas sur 10 nous étions obligés de passer par une agence d’excursion sur place. Même si les excursions restent relativement accessibles, vous serez trimballés en bus avec d’autres personnes et ça enlève la magie de certains spots et la flexibilité que l’on aime en voyage. Pour réserver les excursions, vous avez la possibilité de vous rendre dans les agences directement en ville, par le biais des sites web (ou WhatsApp) ou sinon et c’est souvent pratique grâce à votre hôtel qui vous mettra en relation avec l’agence ou réservera directement pour vous.

Attention aux distances qui peuvent être très longue lors des excursions. Il nous est arrivé d’être plus longtemps dans un minibus à faire le trajet que sur place à découvrir les paysages ou à visiter. Donc bien vous renseigner pour éviter les frustrations.

La langue

La langue parlée au Pérou est l’espagnol. Si vous parlez espagnol, vous serez donc comme des poissons dans l’eau lors de votre voyage. Il y a aussi d’autres langues pratiquées au Pérou comme le Quechua ou l’Aymara.

Lors de notre voyage, il a été difficile de se faire comprendre, car les péruviens ne parlent pas trop anglais excepté dans les grandes villes. Nous avons donc beaucoup communiqué par des gestes avec les locaux ou avec un « franglaispagnol ». La population est vraiment bienveillante donc ils feront tout pour comprendre ou se faire comprendre ce qui donne un charme et souvent de gros fou rire.

Le français n’est presque pas parlé sauf par les expatriés français et quelques guides ici ou là.

Argent

La monnaie au Pérou est le Sol PEN. En septembre 2022, 1 euro était égal à 3,84 soles.

Il faut savoir que beaucoup de paiements se font encore en cash même si le paiement en carte se démocratise de plus en plus. Nous vous conseillons de retirer de l’argent dès votre arrivée à l’aéroport et de privilégier les agences bancaires BCP ou Banco de la Nacion qui ne prennent aucun frais.

Tous nos paiements par carte bancaire ont été faits grâce à nos cartes Crédit Mutuel Océan et Boursorama Banque qui permettent de n’avoir aucun frais à l’étranger sur ce type de paiement.

Les pourboires

Les pourboires ne sont pas forcément de coutume au Pérou. Vous pouvez en donner au restaurant ou à vos guides lors d’excursions. Mais le plus souvent quand nous avons payé en carte bancaire, il n’y avait rien qui signalait d’augmenter le montant avec une propina sur le terminal bancaire. Si vous payez par cash, vous pouvez donner si vous le souhaitez et dans les cas où vous êtes satisfaits et voulez être reconnaissants.

La sécurité/police

C’est un des sujets les plus épineux au Pérou. La première chose est que nous nous sommes toujours sentis en sécurité au Pérou. La police ou des personnels de sécurité étaient plutôt présents dans les villes ou les endroits touristiques que nous avons visité. Le fait d’être beaucoup en excursion sécurise aussi votre voyage dans le sens où il est souvent tout mis en œuvre pour que les clients soient satisfaits de la prestation.  Même à Lima où nous avions certains « a priori », nous nous sommes sentis très bien à condition de choisir les quartiers où l’on met les pieds. Il est important avant tout de faire attention et de se méfier en essayant d’anticiper au maximum les lieux où nous allons et à prendre les bonnes informations ici ou là. Après comme dans chaque pays, il est important de respecter quelques règles comme éviter de sortir la nuit, éviter de mettre en évidence des objets de valeur etc.

Lors de notre voyage au Pérou, nous avons eu l’occasion de ressentir un peu d’insécurité à cause de grandes manifestations et de blocages dans tout le pays. Nous sommes restés bloqués 3 jours à Huaraz car aucun bus ne pouvait sortir de la ville. C’est une réalité, le Pérou est un peu comme la France en termes de grèves et de manifestations et le pays peut vite se retrouver bloqué. Nous avons assisté à des scènes dignes des manifestations gilets jaune en France.

Nous vous conseillons aussi de faire très attention dans les bus. De notre côté, nous n’avons eu aucun souci mais quelques voyageurs que nous avons rencontrés ont été victimes de vol soit directement à l’intérieur du bus par insouciance (vol de sacs à dos…) ou par des personnes de l’extérieur arrêtant les bus pour dépouiller les passagers. Ce sont des actes minoritaires et sur des portions souvent peu fréquentées. Il faut juste savoir que ça existe pour prendre le plus de précautions possibles. Nous vous conseillons de garder au maximum vos affaires de valeur près de vous et de mettre vos sacs entre vos jambes à vos pieds. Pareil pour les randonnées, faites en sorte de bien vous renseigner avant de partir si vous les faites en autonomie pour éviter de mauvaises rencontres.

Ce paragraphe n’est pas du tout pour vous faire peur ou vous déconseillez de venir au Pérou. Nous pensons au contraire qu’il est mieux d’être averti pour prendre le plus de précaution possible et être le plus serein en voyage.

Les supermarchés

Lors de notre voyage au Pérou, nous n’avons pas trouvé de nombreux supermarchés comme en France. Les supermarchés se trouvent dans les grandes villes comme par exemple à Lima. Dans les autres villages, vous trouverez plutôt de petites enseignes type épiceries pour faire le plein de nourriture.

Internet / Téléphone

Le Pérou n’est pas une destination couverte gratuitement par les opérateurs téléphoniques français. Il vous faudra donc souscrire à un abonnement téléphonique ou réseau data sur place. Il existe plusieurs opérateurs comme Claro, Movistar, Entel ou encore Bitel. De notre côté, nous avons pris une carte SIM prépayée Claro permettant pendant un mois d’avoir tout illimité en terme de Data et de réseaux sociaux pour 15 euros. Nous avons pris cette carte chez un revendeur Claro au niveau d’une galerie commerciale à Lima. Surtout ne prenez pas votre carte SIM à l’aéroport car les prix sont exorbitants.

Dans tous les logements au Pérou, vous aurez accès à une connexion wifi qui sera plus ou moins performante selon les endroits.

La population

La population péruvienne est plutôt bienveillante et gentille mais nous avons souvent aussi ressenti de la pudeur. Notre problème avec l’espagnol nous a bloqués dans pour aller dans des discussions plus poussées avec les habitants lors de nos rencontres.

Drone

Le drone est plus ou moins autorisé au Pérou. Dans la plupart du temps, nous demandions à nos guides si nous pouvions faire voler le drone. Nous avons eu le cas aussi où une communauté péruvienne nous a demandé de l’argent pour faire voler notre drone dans la région de Palcoyo.

Évidemment, nous vous conseillons fortement de vous renseigner avant votre départ, car la législation peut changer assez vite.

La santé

Nous vous conseillons d’amener une trousse à pharmacie au Pérou pour subvenir à vos premiers besoins si vous êtes malades ou si vous avez un problème. Par exemple, vous pouvez prendre du Paracétamol, des médicaments pour le mal de ventre, la diarrhée (en mode turista), du Voltarène, des pansements, de l’antiseptique etc. Nous avions aussi pris depuis la France de l’homéopathie de Coca et des huiles essentielles de menthe poivrée avec du miel pour le mal des montagnes. Attention ne pas mettre plus de deux gouttes d’huiles essentielles avec le miel sur la cuillère avant de l’avaler et une seule fois dans la journée. L’objectif est de vous aider à mieux respirer.

Le mal des montagnes

C’est un point important car nous avons dû écourter quelque peu notre voyage au Pérou à cause du mal des montagnes ou mal d’altitude. Il faut savoir qu’au-dessus de 3000 mètres d’altitude, un pourcentage conséquent des humains peuvent être sujet au mal des montagnes. Et le Pérou est ce genre de pays où les altitudes s’enchainent du nord au sud à des altitudes que nous n’avons pas l’habitude en Europe. Les symptômes du mal des montagnes sont : maux de tête, sensation de fatigue et somnolence, essoufflement, troubles du sommeil, vertiges et troubles de l’équilibre, perte d’appétit et troubles digestifs, nausées ou encore irritabilité. Tous ces symptômes peuvent apparaitre et disparaitre aussi vite qu’ils sont venus quand le corps prend l’habitude d’être en altitude ou grâce à du paracétamol. Si le mal de montagne persiste, il faudra redescendre à une altitude plus convenable car il peut y avoir des complications sévères chez certaines personnes.

Dans notre cas, Pauline a eu le mal des montagnes au bout d’une semaine. C’est le fait d’être longtemps en altitude que son corps n’a plus acceptée au bout d’un moment. Après une semaine à Cusco à plus de 3000 mètres d’altitude tout allait bien. Mais lors d’une journée où nous avons fait plusieurs trajets allant de 3000 m à 5000 mètres d’altitude pour finir enfin à 3600 m, le corps de Pauline n’a plus suivi. Pendant 2 à 3 jours, elle a eu des nausées, mal de tête, fatigué, pas d’appétit, très faible et au bout d’un moment nous avons pensé au mal d’altitude. Nous avons donc pris la décision de retourné à Lima au niveau de la mer plutôt que de partir en Bolivie où les altitudes sont aussi très importantes afin de se sentir mieux, de pouvoir vraiment profiter du voyage et surtout ne pas développer des complications plus sévères.

Même si ce n’est pas contrôlable, il est possible de mettre en place des actions pour s’acclimater au mieux à ces altitudes plus ou moins extrêmes : commencer par des petits efforts et pas directement par une grosse randonnée en haute altitude, bien s’hydrater, bien s’alimenter, prendre de la coca ou autres techniques conseillés par les locaux sur place.

Les touristes

Nous étions au Pérou pendant le mois d’Avril et il n’y avait pas beaucoup de touristes. Peut-être que les gens n’avaient pas encore pris le pli de voyager en dehors de leur pays après la pandémie. Le seul endroit où nous avons vu pas mal de monde, c’était le Machu Picchu et encore nous avons pu prendre des photos plus ou moins seuls en arrivant tôt le matin. Nous avons surtout rencontré des voyageurs comme nous en sac à dos et qui faisait un voyage sur plusieurs mois et plusieurs pays.

Les toilettes

En général et ce sera souvent indiqué, il ne faut pas mettre de papier dans les toilettes, mais dans les poubelles mis à disposition à côté. Ça peut éviter des désagréments. Il est difficile de trouver des toilettes publiques gratuites, il vous sera très souvent demandé quelques soles pour accéder aux toilettes que ce soit dans la rue ou dans les excursions.

Eau

L’eau n’est pas potable au Pérou, il est donc déconseillé de la boire. On nous a dit qu’il était possible de la boire à Lima mais nous n’avons pas tenté l’expérience. Achetez des bouteilles en plastique pour éviter la « tourista ». Dans les restaurants, faites attention dans le cas où il y aurait des glaçons ou de l’eau en dehors des bouteilles fermées pour éviter les soucis.

Électricité

Nous vous conseillons d’apporter au Pérou un adaptateur universel pour utiliser ou recharger vos équipements. On vous conseille aussi de prendre une multiprise ce qui est toujours pratique. Dans notre cas, certains prises électriques au Pérou était compatible avec les françaises et d’autres non (d’où l’utilité de l’adaptateur on ne sait jamais).

—————————————————————–

On espère que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas à nous dire en commentaire votre ressenti sur le pays et vos conseils supplémentaires si vous avez déjà voyager au Pérou.

Découvrez tous nos articles sur le Pérou en cliquant ICI !

Pauline & Valentin – Instagram : @la_poze

Share this article

What do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

No Comments Yet.