Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Pérou : Itinéraire de nos 3 semaines de voyage

Notre voyage au Pérou a été une expérience riche en émotion dans tous les sens du terme. En effet, nous avons passé 3 semaines à sillonner ce beau pays d’Amérique du Sud à la découverte de ses paysages, de sa culture, de son histoire et de ses habitants. Le Pérou, c’est un voyage où tous vos sens sont en action.

Le Pérou, c’est évidemment l’indispensable Machu Picchu qui est un endroit juste incroyable mais il serait injuste de le réduire seulement à cette merveille du monde. Il existe des pépites aux 4 coins du pays plus ou moins accessibles et il faudrait des mois pour vraiment les explorer. Ce que nous avons adoré au Pérou, c’est la diversité des paysages avec de jolies randonnées dans les montagnes, les expériences sur les dunes au milieu du désert, les vestiges historiques liés à la civilisation Inca ou encore la capitale Lima. La région de Huaraz nous aura conquis pour les randonnées, les paysages et les lacs. La région de Ica est superbe pour le côté désertique, on ne se croirait pas au Pérou et il existe des spots à explorer encore peu touristiques. La région de Cusco est le must au Pérou pour le Machu Picchu mais pas seulement car c’est ici que l’on retrouve toute la Vallée Sacrée. La région du lac Titicaca est assez différente avec les îles flottantes et aussi la possibilité de passer de l’autre côté en Bolivie.

Lors de ce roadtrip de 3 semaines au Pérou et pour les différentes étapes de notre voyage, nous avons circulé essentiellement en bus qui est le moyen le plus sur et le plus économique. La location de voiture n’est pas encore très évoluée au Pérou et encore assez dangereuse à certains endroits dans un pays qui reste pauvre avec de nombreuses inégalités. Tout au long du voyage, nous avons logé dans des hôtels avec un minimum de 3 nuits à chaque fois car les longs trajets en bus fatiguent comme l’altitude d’ailleurs comme dans les régions de Huaraz, Cusco ou encore Puno.

Découvrez aussi tous nos conseils pour organiser votre voyage au Pérou en cliquant ICI !

🧡 Cliquez ici pour découvrir les hôtels au Pérou sur Booking.com !

🧡 Souscrivez à une assurance voyage et économisez 5% pour votre séjour au Pérou en cliquant ici !

Informations Voyage au Pérou

Nombre de jours : 21 jours

Moyen de transport : Bus

Logement : Hôtel

Période de l’année : Avril

Budget : 2500 euros pour deux personnes (hors prix des billets aller/retour depuis et vers la France)

Itinéraire roadtrip au Pérou

Jour 1 à 2 : Lima

Hébergement : Hyatt Centric

Lima

Lima est la première destination de notre voyage au Pérou. La capitale péruvienne est grande avec de nombreux districts et une diversité d’ambiance et de paysages. Si vous avez l’occasion, n’hésitez pas à aller découvrir la place des Armes, la cathédrale, le palais du gouvernement, l’église et le couvent Santo Domingo, la basilique Saint François d’Assise, le mercado central, le Circuito Magico del Agua… Le quartier Barranco est un endroit à aller découvrir pour son côté Bohème ! Lima reste une capitale et il y a donc des quartiers où il ne fait pas bon se balader de jour comme de nuit (Exemple : Comas, Villa El Salvador, San Juan de Lurigancho, Los Olivos, Villa Maria del Triunfo, La Victoria, El Agustino, Rimac, Ventanilla, San Martin de Porres et Surquillo). Dans tous les cas restez vigilants même dans les quartiers touristiques qui peuvent être le théâtre de certains voleurs ou autres.

San Isidro

San Isidro est le quartier d’affaires de Lima. Nous avons eu la chance de loger dans ce quartier au Hyatt Centric, un hôtel magnifique avec de jolies chambres, un rooftop avec piscine et le meilleur petit déjeuner de Lima. Le quartier San Isidro est assez grand avec une partie très business, quelques parcs ici et là et plus original une pyramide Huaca Pucllana.

Miraflores

Miraflores a été notre coup de cœur à Lima. Ce quartier face à l’océan pacifique est propice à la promenade. En haut des falaises du quartier se succède des parcs où il fait bon se balader et où l’on découvre de jolis points de vue sur l’océan. Nous avons passé du bon temps entre le parc María Reiche et la Marina Lighthouse. Il faut aussi descendre près des plages où l’ambiance surf est présente tout le long de la côte.

Jour 3 à 6 : Huaraz

Hébergement : Hôtel à Huaraz

Huaraz

Huaraz se trouve au nord du Pérou et est le point d’entrée pour aller découvrir les beautés de cette région avec de jolies randonnées amenant vers des paysages montagneux aux nombreux lacs et glaciers. La ville de Huaraz en elle-même n’a pas grand intérêt excepté le fait d’être le point de départ de toutes les excursions et donc le meilleur moyen de trouver un logement. Nous avons quand même aimé nous balader dans les ruelles à Huaraz avec des mentions spéciales pour la plaza des Armas, la iglesia Senor de la Soledad ou encore les nombreux marchés où vous trouverez à peu près tout. Il y a aussi la possibilité de faire une balade vers le point de vue Rataquena pour un panorama sur la ville.

Conseils :

  • Nous avons pris un bus de nuit entre Lima et Huaraz qui nous a coûté 100 soles par personne et environ 8h de trajet avec la compagnie Cruz del Sur.
  • Huaraz se trouve à 3000 mètres d’altitude, il faut donc prendre en compte une certaine acclimatation avant d’entreprendre de gros efforts ou de partir en randonnée. Il nous aura fallu environ 1 journée où nous sommes restés à découvrir Huaraz pour que nos corps comprennent qu’ils étaient à plus de 3000 mètres d’altitude. Pour éviter le mal des montagnes, nous avions d’ailleurs pris avec nous des feuilles de coca (en thé ou à mâcher), de la menthe poivrée sous forme d’huiles essentielles (2 gouttes par jour à avaler avec du miel) et de l’homéopathie de coca (Coca 9CH).

Laguna Paron

La Laguna Paron a été notre première excursion pour voir si notre acclimatation à l’altitude se faisait correctement car le lac se trouve à 4200 mètres d’altitude et son accès se fait directement sans randonnée. Nous sommes partis le matin vers 8h en direction de la Laguna Paron que l’on rejoindra en 3/4h de route car nous avons fait un arrêt dans la ville de Carhuaz pendant 30 minutes puis un arrêt dans un restaurant pour prendre la commande du déjeuner qu’il est possible de récupérer sur la route retour. Ce sont aussi des arrêts pour s’acclimater à l’altitude et ne pas monter d’une traite.

La première partie de la route est goudronnée mais la deuxième est une aventure en elle-même avec des virages de montagne tout en montant et une route qui est plutôt un chemin près du ravin où deux voitures ont du mal à se croiser. Nous arrivons à la Laguna Paron à midi et notre chauffeur nous laisse 2h sur place. Il est possible de longer le lac et/ou de monter à un mirador pour avoir une vue globale (20 à 30 minutes de marche aller). Quant au lac, ce jour-là, la météo n’était vraiment pas au rendez-vous et nous avons pu le voir que par instants. Mais on peut vous dire que la couleur de l’eau est juste folle et les paysages autour sont aussi très sympas. Le bleu de l’eau est assez indescriptible. Au passage, il est possible de faire du kayak ou du bateau sur le lac.

Conseils :

L’excursion vers le lac Paron nous a coûté 55 soles par personne depuis la ville de Huaraz. Notre ressenti a quand même été de faire beaucoup de route pour ce lac et de ne pas pouvoir profiter à fond du spot surtout qu’au-delà des 2h sur place, il a vraiment fait un temps horrible.

Laguna 69

Nouvelle journée au Pérou et nous partons pour l’une des randonnées les plus populaires autour de Huaraz, la fameuse Laguna 69. Il faut 3h de bus pour rejoindre la Laguna 69 depuis Huaraz avec deux stops, le premier dans une sorte de restaurant où nous en avons profité pour boire un bon thé de coca, parfait pour le mal d’altitude car rappelons le, l’objectif est de grimper jusqu’à 4600 mètres. Le deuxième stop se fait au niveau de la Laguna Llanganuco où se trouve deux magnifiques lacs à l’eau cristalline et et au décor à couper le souffle.

Nous arrivons enfin au départ de la randonnée vers la Laguna 69 où 6h de randonnée nous attendent pour 14kms avec un dénivelé de 800 mètres. Le début de la randonnée est très simple car le chemin vous fait remonter une sorte de ruisseau au milieu d’une vallée entourée de montagnes et de cascades. On y voit aussi de nombreuses vaches qui ont l’air de vivre leur meilleure vie ici. Nous en prenons plein les yeux malgré une météo assez capricieuse (nos ponchos nous ont bien été utiles ce jour-là).

Puis, les premiers mètres de dénivelé commencent dans un décor toujours plus sublime qui nous permet de prendre de la hauteur et donc d’avoir des points de vue différents sur la vallée et les alentours. Il y a de nombreuses cascades et nous pouvons aussi apercevoir quelques glaciers en haut des montagnes. Le début du dénivelé est plutôt simple mais la dernière partie est un peu plus difficile juste avant d’arrivée à la Laguna Consuelo. La Laguna Consuelo a été un bon prétexte pour faire une pause et manger.

Nous reprenons notre route au milieu d’une vallée magnifique avec des décors grandioses tout autour. Et c’est au milieu de cette vallée que nous voyons la plus grande difficulté de la journée avec les 300 dernièrs mètres de dénivelé à plus de 4300 mètres d’altitude. La montée a été rude pour Pauline qui à chaque effort ressentait les symptômes du mal des montagnes. Il nous aura fallu pas mal de temps pour faire cette dernière portion qui malgré sa difficulté offre des points de vue une nouvelle fois magnifique.

Après 3h de marche, nous arrivons à 4600 mètres d’altitude devant l’eau bleue de la Laguna 69. Les glaciers en haut de la Laguna sont très jolis et ajoutent une superbe ambiance à l’endroit tout comme les cascades qui se jettent dans la Laguna 69. Bref, nous profitons de ce paysage à couper le souffle tout en récupérant de cette dernière montée pas facile facile. Nous sommes restés en haut de la Laguna 69 une trentaine de minutes avant de redescendre car le temps était compté et surtout la descente reste assez longue et éprouvante aussi. La Laguna 69 restera comme notre coup de cœur aux alentours de Huaraz et au Pérou car tout au long de la journée nous en avons pris plein les yeux.

Conseils :

  • Nous avons payé 50 soles par personne l’excursion tout compris (sauf la nourriture).
  • La météo peut vite changer en altitude alors n’oubliez pas de vous couvrir et surtout d’apporter des vêtements contre la pluie (type coup de vent ou poncho).
  • Une nouvelle fois la randonnée en elle-même n’est pas si difficile mais c’est l’altitude qui la rend plus complexe sachant qu’on ne sait jamais comment nos corps vont réagir. Pauline a eu le mal des montagnes sur la dernière montée alors que Valentin l’a plutôt eu à la redescente.
  • Comptez une nouvelle fois fois 3h aller et 3h retour en bus avec une première moitié de route goudronnée et une autre en terre avec des trous. Nous sommes une nouvelle fois passé par notre hôtel pour l’excursion.

Jour 7 à 8 : Paracas

Hébergement : Hôtel à Paracas

Paracas

Le village de Paracas au Pérou se trouve face à l’océan pacifique dans une sorte de baie. Paracas est plutôt petit et surtout connu pour sa réserve nationale mais c’est ici que vous trouverez tous les logements, restaurants ou autres établissements avec toutes les commodités nécessaires. La promenade sur le front de mer est sympa surtout au coucher de soleil. Il y a aussi des plages le long du village mais il n’est pas très conseillé de s’y baigner à cause de la pollution omniprésente dans à peu près tout le village et ses alentours.

Conseils :

Nous sommes arrivés à Paracas depuis Huaraz en bus avec une escale à Lima. Nous avons pris la compagnie CIVA pour le trajet Huaraz – Lima pour 100 soles par personne. Le trajet Lima – Paracas dure environ 4h et nous a coûté 60 soles par personne avec la compagnie Cruz del Sur

Réserve Nationale de Paracas

La réserve nationale de Paracas au Pérou est ce genre d’endroit où on ne s’attendait pas à grand chose et où nous avons eu un coup de cœur. Nous avons d’abord loué un scooter à Paracas pour aller découvrir la réserve qui se trouve à 10 minutes du village. Nous vous conseillons de faire la boucle en commençant par la gauche de la réserve ce qui vous permettra de faire d’abord les points de vue pour finir par les plages où il est possible de se baigner. La réserve nationale de Paracas est tout simplement magnifique avec des paysages lunaires et désertiques. Le désert finit par devenir de hautes falaises aux couleurs jaune et rouge selon les endroits plongeant dans l’océan. Les longues plages de sable se succèdent et nous avons même pu découvrir une plage de sable rouge qui était vraiment magnifique. Le village de pêcheurs de Lagunillas est un bon point d’arrêt et le seul village où vous pourrez trouver des restaurants. Enfin, les plages de La Mina et El Raspon sont celles qui invitent vraiment à la baignade. Prévoyez une bonne demi-journée pour faire le tour de la réserve nationale de Paracas en scooter et la journée si vous profitez des plages pour la baignade.

Conseils :

  • L’entrée dans la réserve nationale de Paracas est de 11 soles par personne.
  • Nous avons payé 90 soles la location de scooter à la journée. Il est aussi possible de louer des vélos ou de passer par un tour organisé.

Jour 9 à 10 : Huacachina & Canyon de los Perdidos

Hébergement : hôtel à Ica

Ica

La ville d’Ica au Pérou n’a pas grand intérêt excepté le fait de concentrer la majorité des hôtels bon rapport qualité/prix proches de Huacachina (à 10 minutes de voiture de Ica). On trouve aussi dans la ville toutes les commodités nécessaires (centres commerciaux, gares, agences etc).

Conseils :

Nous avons pris un bus depuis Paracas jusqu’à Ica pour 32 soles pour deux personnes et le trajet dure un peu moins de deux heures avec Cruz del Sur.

Huacachina

Huacachina est une oasis au milieu du désert et des dunes de sable au Pérou. Le village de Huacachina en lui-même n’a rien d’exceptionnel mais le désert à perte de vue est juste magique. Nous avons commencé par marcher sur les dunes à pied à la découverte des nombreux points de vue sur l’oasis et les paysages désertiques.

Puis en fin de journée, nous avons pris un tour pour faire le coucher de soleil sur les dunes en buggy avec une expérience sandboard. L’expérience buggy était très sympa pour les sensations et pour voir plus largement les dunes et le désert. Le coucher de soleil ce soir là était juste exceptionnel et dans un cadre à couper le souffle. Nous en avons pris plein les yeux et nous aurions pu rester ici des heures.

Après le coucher de soleil et avant la tombée de la nuit, nous avons pu tester le sandboard, c’est à dire de faire de la planche de snowboard pour descendre les dunes de sable. Ça nous a rappelé de bons souvenirs d’Australie.

Conseils :

  • Nous vous conseillons de faire une partie de Huacachina en autonomie à pied à la découverte des dunes et de l’oasis.
  • L’entrée dans le parc national de Huacachina coûte 3,60 soles par personne.
  • Le tour coucher de soleil avec buggy et sandboard nous a coûté 50 Soles par personne et nous sommes passés par notre hôtel (transport taxi-Huacachina-hôtel inclus).
  • Attention quand même, la réalité de Huacachina, de son oasis et de son désert est un tourisme de masse provoquant pas mal de pollution. Nous avons vu beaucoup de déchets partout dans les dunes que ce soit plastique ou verre. Nous espérons que l’avenir redonne de l’aplomb à cet endroit et que des solutions soient trouvées localement pour limiter au maximum la pollution que ce soit pour les déchets mais aussi pourquoi pas pour les buggys qui pourraient devenir électrique. Bref, l’endroit est magnifique mais on y voit aussi beaucoup les dérives.

Canyon de los Perdidos

Pour notre dernière journée Ica au Pérou, nous sommes partis explorer le Canyon de los Perdidos qui est un endroit sublime au milieu de nulle part ou plutôt au milieu d’un désert grandiose difficilement accessible. Notre premier arrêt nous amène à un point de vue sur un paysage étonnant où les montagnes, le désert et la rivière s’entremêlent et offre un panorama à couper le souffle.

En reprenant la route, le désert se montre de plus en plus hostile mais aussi de plus en plus beau avec des variantes de couleurs que nous apercevons depuis les fenêtres de notre mini-van. Puis, nous arrivons au canyon de los Perdidos qui pour l’histoire a été découvert assez récemment et par hasard par un pêcheur qui c’était perdu. Nous commençons par le point de vue en hauteur qui nous montre cette jolie faille au milieu du désert. Assez fou d’ailleurs de se dire qu’il y a des milliers d’années, la mer se trouvait ici.

Après avoir aperçu le canyon de los Perdidos depuis le point de vue, nous partons l’explorer avec une randonnée de 1h30 nous menant directement au cœur du canyon. Il suffit de lever les yeux pour contempler la roche, les différentes strates et le paysage impressionnant qui se dévoile devant nous.

Sur le retour à Ica, nous repassons par le désert avant de retrouver un peu la civilisation. D’ailleurs, un dernier arrêt était prévu pour goûter la spécialité péruvienne, le Pisco. Une belle expérience où nous avons pu tester 9 sortes différentes de cet alcool typique.

Conseils :

Nous avions pris un tour complet sur deux jours qui comprenait Huacachina et le canyon de Los Perdidos par le biais de notre hôtel. Nous en avons eu pour 110 soles par personne tout compris excepté la nourriture. Le canyon de Los Perdidos n’est pas encore trop touristique mais malheureusement nous avons pu voir à l’intérieur du canyon dans une sorte de trou creusé par l’eau pas mal de déchets, dommage. L’excursion se fait de 6h30 à 16h.

Jour 10 à 11 : Cusco

Hébergement : Hôtel à Cusco

Cusco

La ville de Cusco a été un coup de cœur lors de notre voyage au Pérou. Il est tellement agréable de se promener dans son hyper centre à la découverte des différents monuments et de l’ambiance made in Cusco. Cusco se trouve à 3600 mètres d’altitude dans une sorte de cuvette entourée par de hautes collines. Autant vous dire que vous avez de grandes chances d’arpenter la ville entre montée et descente avec l’essoufflement qui va avec du à l’altitude. Mais qu’importe Cusco est belle et tout le monde y trouvera son bonheur que ce soit en terme d’histoire, de paysages, de restaurants, de culture mais aussi pour ses alentours divers et variés avec comme point d’orgue le Machu Picchu.

Conseils :

  • Nous avons pris un bus depuis Ica vers Cusco avec la compagnie Cruz Del Sur. 17h de trajet et le billet nous a coûté 170 soles par personne.
  • En termes de restaurants, nous vous conseillons la BO’M (crêpes françaises) et le Carpe Diem (plutôt italien).
  • Si vous souhaitez visiter tous les musées, temples ou autres espaces culturels à Cusco, il existe un billet touristique intégral qui vous permet de faire des économies pour 130 soles par personne.

Plaza de los Armas

La Plaza de los Armas est clairement le plus beau endroit de Cusco au Pérou. Ici, on en prend plein les yeux. La basilique et l’église sont magnifiques. On se balade aussi sous les arches devant les boutiques, les restaurants ou autres magasins. La grande place centrale avec la fontaine est un très bon spot pour s’asseoir sur un banc et apprécier l’ambiance. On ne va pas vous mentir, le folklore est aussi de se faire accoster toutes les 5 minutes pour acheter des cigarettes, des peintures, des souvenirs ou encore se faire laver les chaussures.

Plaza Regocijo

La plaza Regocijo se trouve derrière la plaza de los Armas et elle se caractérise par sa fontaine face au musée d’art contemporain. Parfait une nouvelle fois pour s’asseoir sur un banc un peu plus au calme.

Twelve angled stone

La rue où se situe twelve angled stone est historique pour ses façades incas encore intactes. On y voit la perfection des blocs de pierres découpées et assemblées sans ciments et formant le mur et les fondations. La minutie de la maçonnerie est assez bluffante en sachant qu’aujourd’hui encore ces blocs sont très bien conservés et n’ont pas bougé. Une rue à ne pas manquer.

Le quartier San Blas

Le quartier San Blas est une nouvelle fois un incontournable de la ville de Cusco. Nous avons eu la chance de prendre notre hôtel dans ce quartier et c’était tout simplement parfait en plein centre et près de tout. Le quartier de San Blas est réputée pour être le plus beau de Cusco et on le confirme. Les petites ruelles blanches et bleues possèdent un vrai charme et il fait bon s’y balader. La place de San Blas est sympa aussi avec son église (qui était en rénovation lors de notre passage) et ses fontaines.

Acueducto de Sapantiana

L’aqueduc de Sapantiana n’a rien d’exceptionnel excepté son côté historique et le fait qu’il soit encore bien conservé au milieu de la ville et du quartier San Blas. On s’y rend au plus près en descendant directement dans l’aqueduc. Les places et les ruelles autour de l’aqueduc sont aussi très jolies et fleuries.

Mirador San Cristobal

Le Mirador San Cristobal se trouve sur la place de l’église du même nom. Il permet d’avoir un joli point de vue sur la ville et notamment la plaza de los Armas. Nous avons vraiment aimé nous y arrêter.

Mirador Cristo Blanco

Le mirador Cristo Blanco est un point de vue où se trouve un grand christ blanc visible d’ailleurs depuis de nombreux endroits de Cusco. On y monte depuis le mirador San Cristobal et il permet d’avoir une vue et un un panorama encore plus global sur toute la ville. C’est vraiment magnifique et on prend plein les yeux. On distingue bien les différences d’architectures de la ville mais aussi les villages environnants sur les collines. Au passage, le christ blanc donne un charme aussi à l’endroit en dominant la ville.

Jour 12 & 13 : La Vallée Sacrée au Pérou

Hébergement : Hôtel à Cusco

Moray

La zone archéologique de Moray est très jolie car elle regroupe des terrasses agricoles en forme circulaire. Une véritable ingéniosité de la civilisation Inca au Pérou qui aujourd’hui révèle aussi une beauté dans le paysage entouré de montagnes. Une belle halte dans la vallée sacrée que nous avons aimé même si le site reste assez petit, c’est un détour à faire.

Conseils :

Vous devrez payer 70 soles l’entrée par personne avec le billet touristiue « partiel » qui comprend 4 sites : Moray, Chinchero, Ollantaytambo et Pisac.

Salines de Maras

Les salines de Maras sont une succession de bassins à flancs de montagnes. Une nouvelle fois, les salines sont utilisées depuis l’époque de la civilisation des Incas et consistent à extraire le sel par le biais de l’évaporation. On trouve près de 3000 bassins au niveau des salines de Maras qui sont exploités par les communautés locales.

Conseils :

L’entrée dans les salines de Maras coûte 10 soles par personne. Important, Maras n’est pas compris dans le billet touristique « partiel » des sites archéologiques autour de Cusco au Pérou.

Chinchero

Chinchero est un village connu pour ses ruines archéologiques et nous pensions les faire dans l’excursion. Problème, nous n’avons pas bien compris, on ne va pas vous mentir notre espagnol et notre anglais nous fait de temps en temps défaut. A la place, nous sommes allés dans un centre textile d’une communauté de Chinchero qui nous a expliqué comme il faisait les vêtements à l’aide de la laine d’alpaga ou autres.

Ollantaytambo

Nous n’avons pas eu le temps de faire Ollantaytambo mais si vous avez l’occasion n’hésitez pas car le site et la zone archéologique avaient l’air juste magnifique.

Conseils :

Ollantaytambo est aussi le départ du train vers le machu picchu. Il est donc possible de faire la vallée sacrée jusqu’à Ollantaytambo à la journée et ou demi journée puis partir vers Agua Calientes et le machu picchu. A savoir qu’il y a 2h de route de Cusco vers Ollantaytambo.

Pisac

Pisac est un site archéologique autour de Cusco au Pérou mais aussi un village et vous pourrez d’ailleurs visiter les deux. Comme Ollantaytambo, nous n’avons pas eu le temps de faire la visite mais il faut savoir qu’il se trouve à environ 30 kilomètres de Cusco et accessible en excursion, collectivo ou taxi.

Conseils Vallée Sacrée :

  • Nous avons très mal géré notre organisation pour la découverte de la vallée sacrée. Il est possible de visiter la vallée sur 1 ou 2 jours. Initialement, nous avions dans l’idée de faire toute la vallée sur un jour ce qui nous faisait partir à 6h du matin et revenir à 19h avec comme itinéraire : Ollantaytambo, Moray, Maras, Chinchero et Pisac. Et avec le recul, si vous n’avez pas trop de temps, on vous conseillerait de faire ça, c’est rythmé, la journée est longue mais vous verrez tout. Car de notre côté, un guide nous a dit que la journée allait être très speed et que nous ne profiterions pas et qu’il serait préférable de le faire sur deux demi-journées. Nous avons donc écouté le guide et fait la première demi-journée de 8h à 15h avec Chinchero, Maras et Moray. Problème le rythme était aussi très speed et nous n’avons pas vraiment profité plus et nous n’avons vu que deux spots culturels (Moray et Maras). Et surtout pour la deuxième demi-journée (que nous n’avons pas faite), il restait ollantaytambo et pisac à faire qui sont deux sites à l’opposé en termes de route ce qui nous transformait notre demi-journée en journée. Bref, avec le recul nous aurions fait soit l’excursion à la journée soit en autonomie.
  • Nous avons pris une excursion depuis Cusco qui nous a permis de visiter les 3 sites. L’excursion nous a coûté 60 soles par personne avec un guide anglais/espagnol et une quinzaine de personnes avec nous.
  • Pour l’entrée sur les sites archéologiques, il faut acheter un billet « partiel » qui permet de rentrer sur 4 sites : Ollantaytambo, Moray, Chinchero et Pissac. Le coût est de 70 soles par personne et est valable deux jours. Il est possible d’acheter ce billet à Cusco ou à l’entrée du premier site archéologique que vous faites. Maras n’est pas inclus dans ce billet. En faisait une seule demi-journée, nous avons payé 70 soles pour…seulement Moray. Vous aurez compris qu’on n’a pas du tout géré notre découverte de la vallée sacrée.

Jour 14 : Palcoyo

Hébergement : Hôtel à Cusco

La vallée de Palcoyo

Nous découvrons la vallée de Palcoyo depuis les fenêtres de notre minibus et nous en prenons déjà plein les yeux. La route a laissé place à un petit chemin de terre en lacets aux 1001 trous. Quelques petits villages se succèdent avant d’arriver dans une magnifique vallée verte entourée de montagnes en sorte d’escaliers et où les lamas et les alpagas par centaines ont l’air de vivre leur meilleure vie. On aperçoit ici ou là les couleurs rougeâtres sur quelques montagnes. Le plus grand village qui fait aussi office de péage pour arriver au début du sentier des montagnes de couleurs de Palcoyo permet de voir un peu la communauté et la vie du village et ses alentours depuis les fenêtres. Car il faut aussi savoir que nous ne nous arrêtons pas dans le village donc vous verrez aussi et surtout les personnes qui souhaitent vous vendre des boissons et de la nourriture dans votre mini-van.

Les montagnes de couleurs de Palcoyo

Après la route finale dans la vallée qui est juste sublime, nous arrivons enfin au début du sentier menant aux montagnes de Palcoyo. La randonnée n’est pas longue et plutôt facile mais vous aurez envie de vous arrêter partout tellement les paysages sont incroyables. la seule difficulté est l’altitude car nous sommes ici à 5000 mètres d’altitude ce qui rend le souffle plus dur à reprendre et chaque effort un peu plus éprouvant à cause du manque d’oxygène. Il y a 3 miradors (même si toute la promenade est une succession de miradors) qui vous permettent de voir les 3 fameuses montagnes de Palcoyo. Et autant vous dire qu’on a adoré et qu’on en a pris plein les yeux. Les couleurs des montagnes virent au rouge, au vert, au marron, au gris, c’est juste fou. Au loin, on peut aussi apercevoir des glaciers, de la neige et les plus hauts sommets du Pérou perchés à plus de 6000 mètres d’altitude. La dernière partie de la randonnée monte un peu plus et nous amène dans la « forêt de pierres » qui comme son nom l’indique est une sorte de colline où de nombreuses pierres de type grand menhir donne un style magnifique à l’endroit. Plus que des mots, on pense que les photos en disent long sur cet endroit à part entières.

Conseils :

  • L’excursion nous a coûté 90 soles par personne avec petit déjeuner et déjeuner inclus. Nous sommes partis vers 5h du matin et revenu à Cusco vers 17h.
  • L’entrée sur le site de Palcoyo est de 15 soles par personne.
  • Nous avons fait Palcoyo à la place de la Rainbow Mountain (Vinicunca) car cette dernière était fermée lors de notre passage à cause de conflit entre communautés qui se disputaient le business.
  • Le drone est soumis à autorisation par votre guide où des gens de la communauté qui vous demanderont une compensation financière (15 soles pour nous)

Jour 15 & 16 : Machu Picchu

Hébergement : Hôtel à Agua Calientes

Agua Calientes (Machu Picchu Pueblo)

Agua Calientes, plus communément appelé Machu Picchu Pueblo est un village qui n’a pas grand intérêt excepté d’être le point de départ vers la fameuse merveille du monde. Le village est situé en contrebas des montagnes au plus près de la rivière qui coule à flots. En se promenant dans le village, vous trouverez une succession de bars et restaurants, un grand marché couvert et des sources d’eau chaude (que nous n’avons pas testées).

Le Machu Picchu

Et voilà, nous y sommes. Nous sommes au MACHU PICCHU AU PÉROU. Après la grimpette matinale, nous arrivons à l’entrée à 2400 mètres d’altitude avec 30 minutes d’avance sur notre horaire prévu. Car, il faut savoir que les billets sont accrédités d’un créneau horaire qui commence à partir de 6h jusqu’à 14h. De notre côté, nous avions pris le créneau entre 7h et 8h car il n’y avait plus de place avant. Nous entrons donc dans l’enceinte du Machu Picchu et sans même le voir encore les paysages sont juste incroyable. Les nuages jouent avec les sommets montagnes et le décor est sublime.

Au bout de quelques minutes de marche, nous arrivons au fameux point de vue sur le Machu Picchu et là c’est le coup de cœur direct, le fameux wahouuu où l’on voit cette ancienne cité inca qui se dresse devant nous entourer par un décor à couper le souffle. C’est juste magique. La météo est parfaite laissant esquisser quelques nuages pour donner une ambiance encore plus mystique. On n’avait pas peur d’être déçu mais on avait peur que la réalité soit moins bien que ce que l’on imaginait. Il n’en est rien, le Machu Picchu est bien devant nous et c’est juste incroyable, il n’y a pas de mots.

Après en avoir pris plein les yeux avec la succession de points de vue, nous descendons découvrir l’ancienne cité inca de plus près. Et vraiment, le lieu est très bien conservé et on s’imagine comment les habitants pouvaient vivre ici à l’époque. Nous n’avions pas pris de guide mais seulement un Lonely Planet qui faisait office des informations essentielles sur le site. Encore une fois les bâtiments sont construits à la manière inca c’est à dire avec des blocs de pierre emboîtés les uns aux autres sans ciments ou mortiers. C’est même difficile croyable de voir que ça tient toujours. Il y a un endroit où cela n’a pas tenu et il était notre que c’était à cause d’un glissement de terrain. On se faufile tout au long de la visite entre les habitations, les temples, les places et à chaque on se dit aussi et surtout qu’ils avaient une vue à couper le souffle. Où que vous soyez sur le site du Machu Picchu, c’est juste trop beau. Au passage quelques lamas se promènent sur le site ce qui rend la chose encore plus stylée.

Conseils :

Au niveau des billets, nous avons pris le billet basique qui comprend le circuit 1,2,3 et 4 pour 152 soles par personne. C’est le billet qui est le plus acheté et qui vous permet de découvrir le mieux le Machu Picchu. Nous avions pris le créneau entre 7h et 8h. Si c’est votre première fois au Machu Picchu, on vous conseille vraiment de prendre de billet car il vous permettra de prendre votre temps et de voir le Machu Picchu depuis les points de vue et directement dans la cité. Il existe 3 autres types de billets qui sont plus difficiles à trouver car il y a des quotas et il faut donc s’y prendre longtemps à l’avance. Les autres sont « Machu Picchu + Huayna Picchu » et « Machu Picchu + Montagne .Machu Picchu »

Pour l’achat des billets, il est possible de les prendre directement sur le site officiel du Machu Picchu ou si il n’y a plus aucune disponibilité sur le site web par le biais des agences sur place à Cusco qui peuvent arriver à vous en trouver. Si vous prenez votre billet sur le site web, la réservation est simple et vous pourrez payer en ligne seulement par Mastercard. Si comme nous, vous n’avez pas de Mastercard alors il faudra se rendre dans des agences culturelles ou des banques sur Cusco pour valider votre réservation. Le site vous mentionnera les différentes adresses. Vous avez entre 3 et 5h pour valider votre réservation et donc votre billet dans l’un des différents lieux sur Cusco. Ne vous inquiétez pas tout est not2 sur le site à chaque étape de votre réservation. Par le biais d’une agence, c’est l’agence qui se chargera de tout pour vous.

Comme évoqué, il y a des créneaux horaires pour les billets avec des quotas. De notre côté, nous avons réservé 2 jours à l’avance nos billets. Attention à prendre en compte si votre voyage tombe pendant les vacances scolaires péruvienne, semaine sainte ou jours fériés car vous aurez peut être plus de mal à trouver le fameux sésame. Nous avons fait le Machu Picchu à partir de 7h et le créneau était très bien. Nous vous conseillons de prendre le créneau de 6h à 7h ou de 7h à 8h car vous aurez tendance à être plus tranquille avec moins de monde. Les tickets pour l’après midi sont aussi il parait plus accessible pour être avec un peu moins de monde. Après vos créneaux horaires peuvent aussi dépendre de la saison où vous le faites. A certains moments de l’année, il est plus recommandé de prendre l’après midi pour accentuer les chances d’avoir du beau temps et à d’autres moments de l’année ce sera plus le matin. N’hésitez pas à demander conseils aux offices de tourismes ou aux habitants sur place.

Le billet d’entrée au Machu Picchu vous permet de rester 4h sur place. Par exemple, nous avec notre créneau à 7h du matin, nous avions jusqu’à 11h pour faire la visite. Au final, nous avons mis 3h et d’ailleurs nous n’avons pas eu de contrôle sur place.

Il faut aussi savoir qu’il y a qu’un sens de circulation au Machu Picchu et qu’il est impossible de faire marche arrière pour revenir sur un spot. Faites bien attention pour ne rien rater. Des personnes sur site sont là pour contrôler.

Sur place, il y a beaucoup de restrictions niveau matériel comme par exemple vous n’avez pas le droit aux trépieds, aux perches à selfie, aux bâtons de marche, à la nourriture type burger, etc.

Nous avons fait le Machu Picchu sur 3 jours 2 nuits ce qui permet de ne pas trop speeder. Mais la plupart des gens font le 2 jours 1 nuit et reviennent sur Cusco directement après la visite du Machu Picchu.

Il existe trois solutions pour se rendre au Machu Picchu depuis Cusco :

  • En train : Il faut d’abord faire le trajet Cusco – Ollantaytambo en bus, collectivo ou taxi pour arriver à la gare ferroviaire de Ollantaytambo (2h de route). Puis il faut prendre le train de Ollantaytambo jusqu’à Agua Calientes (Machu Picchu Pueblo). Les deux compagnies de train sont IncaRail et PeruRail.
  • En collectivo : Il faut faire le trajet Cusco vers Hydroelectrica en 5h de bus puis il vous restera 3h de randonnée en longeant les rails de Hydroelectrica jusqu’au village de Agua Calientes (Machu Picchu Pueblo).
  • En Trek : Il existe de nombreux trek pour parvenir au Machu Picchu. Le plus facile à faire sans réserver 10 ans à l’avance est le Salkantay Trek. Un trek sur 4 jours et 100 kilomètres de randonnée vous amènera jusqu’à Agua Calientes et il vous restera le lendemain à finir en apothéose au Machu Picchu.

Jour 17 & 18 : Puno

Hébergement : hôtel à Puno

Puno

Puno est le point d’entrée pour le lac titicaca au Pérou. La ville en elle même n’a rien d’exceptionnel. Nous nous sommes baladés sur les différentes places comme la place Mayor où se trouve la jolie cathédrale. La place Pino est aussi très sympa. Il faut se balader sur les rives du lac titicaca près du port de Puno. Il y a enfin quelques miradors (Mirador El Condor) pour apprécier le panorama avec la ville de Puno en premier plan et le Lac Titicaca en arrière plan.

Lac Titicaca

Le lac Titicaca au Pérou est le lac navigable le plus haut du monde à 3800 mètres d’altitude. Il fait la frontière entre le Pérou et la Bolivie et il est composé de nombreuses îles notamment flottantes. Il est possible de découvrir des communautés authentiques aux coutumes encore proche de celles des incas en s’éloignant un peu des circuits touristiques balisés.

Îles Uros

Les îles Uros sont les îles flottantes les plus proches de Puno car nous les atteignons en une trentaine de minutes à pied. Oubliez l’authenticité ici, les îles sont un vrai business. Pour la petite histoire, nous avons fait cette excursion car Pauline était malade à cause du mal d’altitude depuis 3 jours et il nous restait un seul jour sur Puno. Nous voulions donc faire au plus près et au plus vite pour quand même voir à quoi ressemblaient ces îles. La construction de ces îles flottantes à base de terre et de roseaux sont quand même assez remarquables. La vie des gens doit l’être tout autant. Mais sur les îles Uros, nous n’avons rien vu de tout ça excepté des personnes nous réclamant avec insistance de l’argent ou d’acheter des produits locaux.

Conseils :

Nous avons payé 30 pesos pour deux personnes aller/retour. Nous avons fait en autonomie en prenant directement un bateau depuis le port de Puno. Il y a de nombreuses îles plus authentiques autour du lac titicaca où vous pouvez même dormir chez l’habitant. Si l’expérience vous tente essayer de trouver depuis Puno ou grâce a des gens qui ont fait des endroits qui valent le coup.

Résumé de notre voyage au Pérou

Comme vous avez pu le voir dans cet article de voyage au Pérou, nous avons passé 3 semaines à découvrir une diversité de paysages exceptionnelle du nord au sud de ce beau pays d’Amérique du Sud. Le Machu Picchu, nous aura émerveillés mais le reste du pays n’est pas en reste avec les déserts, les montagnes, les lacs et nous l’oublions souvent mais aussi les fameux lamas et alpagas du Pérou. Bref, un voyage que l’on vous recommande les yeux fermés.

Découvrez aussi tous nos conseils pour organiser votre voyage au Pérou en cliquant ICI !

Découvrez tous nos voyages en cliquant ICI !

Pauline & Valentin – Instagram : @la_poze

Share this article

What do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

No Comments Yet.