Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Argentine : Voyage et Roadtrip de 25 jours

L’Argentine est un voyage coup de cœur, nous avons tout simplement adoré ce pays et la diversité de paysages à explorer. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre et nous sommes tombés amoureux de l’Argentine (on a déjà envie d’y retourner). La Patagonie restera un must de ce roadtrip en Argentine avec des lieux exceptionnels à couper le souffle. Mais la Patagonie est loin d’être le seul endroit incroyable de l’Argentine et il faut aller découvrir les 4 coins de ce grand et long pays.

Comment ne pas être subjugué par des incontournables comme les glaciers de Patagonie et l’ambiance du sud de l’Argentine vraiment à part et juste incroyable. Les chutes d’Iguazu auront été aussi une étape qui restera gravée dans nos mémoires. Nous n’avions pas eu que des bons retours sur Buenos Aires, la capitale argentine, mais de notre côté, nous avons eu un coup de cœur pour cette ville aux multiples facettes.

En un mois de voyage en Argentine, nous n’avons pas eu le temps de tout voir mais c’est un super argument pour y revenir et nous espérons vraiment un jour continuer notre périple argentin.

Pour ce voyage en Argentine, nous avons voyagé en avion et en bus avec notamment pour la petite anecdote le plus long trajet que nous ayons eu à faire en bus avec plus de 26 heures de trajet en Patagonie entre les villes de El Chalten et Bariloche. Les Argentins sont vraiment gentils et bienveillants malgré les difficultés notamment économiques que ce pays connait depuis de nombreuses années. Nous nous sommes toujours sentis à l’aise et un peu comme chez nous, ce qui donne un sentiment encore plus fort pour ce pays.

Le véritable conseil majeur à donner à tous les voyageurs pour éviter de payer trop cher votre voyage en Argentine, c’est de faire votre change d’argent en euro/pesos argentin avec Western Union et de tout payer en pesos argentin. Cela équivaut à économiser jusqu’à 50% sur tous les prix tellement leur monnaie est faible là-bas. Notre exemple concret est de s’envoyer sur l’application Western Union 1000 euros et de retirer l’équivalent en pesos argentin dans une des nombreuses agences Western Union du pays. 1000 euros équivalaient lors de notre passage à 2000 euros en pesos argentin grâce au taux de change. Difficile à expliquer mais bien réel et incontournable pour économiser sur votre roadtrip en Argentine.

Découvrez tous nos conseils pour bien organiser et préparer votre voyage en Argentine en cliquant ICI !

🧡 Cliquez ici pour découvrir les hôtels au Argentine sur Booking.com !

🧡 Souscrivez à une assurance voyage et économisez 5% pour votre séjour en Argentine en cliquant ici !

Informations Voyage en Argentine

Nombre de jours : 25 jours

Moyen de transport : Bus et Avion

Logement : Hôtel

Période de l’année : Février

Budget : 2800 euros pour deux personnes (hors prix des billets aller/retour depuis et vers la France)

Itinéraire voyage en Argentine

Jour 1 à 5 : Buenos Aires

Hébergement : Hôtel à Buenos Aires

San Nicolas (Microcentro)

Buenos Aires a été notre premier port d’attache de ce roadtrip en Argentine. Notre hôtel se trouvait dans le microcentro qui comme son nom l’indique est un quartier plutôt central avec des possibilités de déplacements à pied pour aller découvrir les quartiers aux alentours. Nous avons commencé par découvrir la fameuse Plaza Mayo qui restera comme l’un de nos coups de cœur à Buenos Aires. Cette grande place avec son drapeau argentin imposant est entourée par de jolis bâtiments comme des musées, des banques ou encore une cathédrale. Mais ce que nous retenons c’est surtout le palais présidentiel (Casa Rosada) distinctif avec sa couleur rose. La Plaza Mayo a aussi une connotation particulière pour les argentins et les habitants de Buenos Aires car c’est un lieu de rencontre des Mères de la Place de Mai qui depuis 1977, réclament la libération de leurs enfants disparus lors de la dernière dictacture militaire. Le quartier San Nicolas (Microcentro) possède une partie business (quartier d’affaires) et une autre plutôt commerçante.

Puerto Madero

Puerto Madero est un très joli quartier à Buenos Aires, parfait pour se balader et découvrir une facette un peu plus huppée de la ville. Cet ancien quartier portuaire a été rénové et réhabilité il y a quelques années pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. On a adoré se balader sur les berges autour du Puente de la Mujer. Toujours sur les berges, on y trouve d’anciennes grues portuaires qui donnent un vrai style à l’endroit. L’ambiance est aussi très cool avec ses bars et restaurants.

Toujours à Puerto Madero, nous sommes partis visiter la réserve écologique de la Costanera Sur que l’on pourrait décrire comme le poumon vert de la ville. Il est très agréable de se balader aux abords du parc et même directement à l’intérieur de la réserve jusqu’aux plages qui nous n’allons pas vous faire rêver sont plutôt sales, interdites à la baignade et avec une eau de couleur marron.

Conseils : l’entrée dans la réserve écologique de Costanera Sur est gratuite.

Retiro

Le quartier de Retiro est connu pour sa gare centrale mais pas que. Nous avons aussi pu découvrir son parc de la Plaza San Martin ainsi que sa tour des anglais. Un endroit plutôt sympa avec la couleur des arbres fleuris et les points de vue sur la tour.

Conseils : il est possible de monter en haut de la tour des anglais pour 250 ARS par personne.

Palermo

Palermo est un quartier agréable car il a deux facettes, le côté parc et jardin parfait pour se promener et le côté urbain avec des ruelles branchées et colorées. Nous avons commencé notre visite du quartier de Palermo par le jardin japonais qui est payant (419 pesos par personne). Il n’est pas très grand mais il permet une immersion dans la culture japonaise avec les nombreux aménagements. Même si nous avons trouvé l’endroit sympa, nous l’avons aussi trouvé un peu cher pour ce que c’était et surtout par rapport aux autres parcs gratuits de ce quartier de Buenos Aires.

Les Bosques de Palermo sont d’autres parcs non loin du jardin japonais où le point d’intérêt principal est le planétarium et son édifice reconnaissable parmi tant d’autres.

Le jardin des roses ou parc Tres de Febrero aura été l’un de nos coups de cœur du quartier Palermo à Buenos Aires. Comme son nom l’indique, le parc est doté de nombreux parterres de roses qu’il est possible de slalomer sur une sorte d’île accessible par un pont au milieu d’un lac. Un chemin longe aussi le lac dans un décor vraiment cool et agréable. D’ailleurs au passage, il est possible de faire du pédalo sur le lac.

Le jardin botanique de Palermo aura été une déception pour son côté zoo où nous avons eu l’impression que les animaux n’étaient pas en bonne santé (le condor et les chameaux faisaient vraiment de la peine). Le parc est gratuit mais nous y avons seulement fait un passage en coup de vent. Le jardin botanique était en pleine rénovation lors de notre passage et certains endroits paraissaient délabrés.

Les rues Russel & Santa Rosa sont un peu le cœur urbain et branché de Palermo. On y trouve de nombreuses boutiques, des bars, des restaurants et des espaces dédiés au street art. Très sympa de s’y promener.

La Boca

Le quartier de la Boca nous avait été présenté comme un incontournable lors d’une visite de Buenos Aires. Et effectivement du côté de El Caminito et ses 3 rues colorées, nous avons ressenti l’ambiance de ce que devait être ce quartier à l’époque à base de Tango, de chants et d’habitations aux 1001 couleurs. Cependant, pas de coup de cœur pour La Boca car nous avons eu le sentiment d’une véritable mise en scène et que tout était un peu surjoué. Le stade de la Bombonera du club de football Boca Junior, véritable institution ici, se trouve à quelques pas de El Caminito. Difficile aussi de dépasser les 3 rues touristiques (El Caminito) car au-delà certains endroits de la Boca sont dangereux et il n’est pas rare de constater dans les avis ou les retours des voyageurs des vols à l’arraché. Faites donc attention à votre matériel ou vos portables lors de votre visite. Les deux Uber que nous avons pris ont eu la même réaction en nous disant de faire attention et d’éviter certaines ruelles, l’un d’entre eux nous a carrément demandé de baisser nos fenêtres à l’arrière à l’approche d’une rue au cas où !

San Telmo

San Telmo ne nous a pas fait de grandes sensations exceptées pour son marché. En effet, le mercado de San Telmo est réputé à Buenos Aires pour regorger de boutiques pour se restaurer et il y en a pour tous les goûts. Il existe aussi quelques vendeurs de fruits et légumes et des boutiques plus traditionnelles d’accessoires, vêtements et autres. Les rues aux alentours déteignent aussi avec l’ambiance du marché, il n’est pas rare de voir des concerts de rue ou des boutiques novatrices.

Jour 6 : Tigre

Hébergement : Hôtel à Buenos Aires

Tigre

Aujourd’hui, nous partons direction Tigre, appelée aussi Venise Argentine, qui se trouve à environ 1h de train de Buenos Aires. La ville de Tigre en elle-même permet de se balader sur les berges et de découvrir quelques curiosités de la ville comme son parc d’attractions Costa Park, son musée de l’art ou encore son musée naval.

Conseils : Le train de la gare centrale de Retiro à Buenos Aires jusqu’à la ville de Tigre coûte 74 ARS par personne aller-retour. Vous pouvez prendre vos tickets directement à la gare de Retiro et les trains partent environ toutes les 20/30 minutes.

Tres Boca

Mais le must à Tigre est de prendre un bateau pour débarquer sur une des nombreuses îles des environs. Les alentours de Tigre sont une succession de canaux à l’eau marron où se trouvent des îles plus ou moins grandes habitées par de jolies petites maisons. De notre côté, nous avons pris un bateau pour aller découvrir Tres Boca qui est une île où l’on peut voir 3 canaux se rejoindre. Nous avons vraiment adoré l’endroit car il est parfait pour se balader au calme, profiter de l’environnement et ne pas faire grand-chose. Nous avons d’ailleurs passé une bonne partie du temps à manger au restaurant Parador El Hornero. La jungle ici est omniprésente, les berges sont sympas pour se promener et des ponts permettent de passer d’une rive à l’autre. Tout est calme et nous avons pu voir de jolis points de vue.

Conseils : pour accéder à Tres Boca, nous avons pris un bateau qui fait la liaison jusqu’à cette île. Nous avons payé 350 ARS aller/retour par personne. Pour prendre les tickets de bateau, il faut sortir de la gare de train et se rendre à « Estacion Fluvial ».

Jour 7 à 9 : Les chutes d’Iguazu

Hébergement : Hôtel à Puerto Iguazu

Parc national des chutes d’Iguazu

Le parc national des chutes d’Iguazu est un incontournable lors d’un voyage en Argentine. Nous avions hâte de découvrir ces chutes hors du commun en arrivant dans le pays. Il faut se dire que le parc national d’Iguazu comprend 275 cascades réparties sur 3kms entre l’Argentine et le Brésil ce qui promet un spectacle grandiose. Nous avons seulement fait le côté argentin des chutes d’Iguazu qui représente 80% des choses à voir et qui est souvent présenté comme la rive à privilégier si vous avez à faire un choix. Le côté argentin d’Iguazu permet d’être au plus près des cascades alors que le côté brésilien propose plus une vue panoramique sur les chutes. Au passage et tout au long des sentiers, vous aurez sans doute l’occasion de voir des animaux comme des singes, des coatis, des vautours et d’autres nombreux oiseaux.

Bref, nous voici donc dans le parc national des chutes d’Iguazu côté Argentin. Il existe plusieurs sentiers d’environ 1,5 km proposant des points de vue différents. Nous commençons par le passage supérieur qui est une boucle sur des passerelles permettant d’avoir de jolies vues sur les cascades depuis les hauteurs. On s’arrête aux différents panoramas aménagés pour contempler ce paysage car au-delà des nombreuses chutes spectaculaires au débit plus ou moins fort, c’est aussi les paysages autour qui sont magnifiques. La dernière partie du chemin vous amènera dans un côté plus jungle et forêt. Ce premier sentier vous met dans le bain de ce que vous allez voir tout au long de la journée.

Nous continuons notre visite par le passage inférieur qui vous amènera au plus près des cascades. Toujours sur des passerelles aménagées, le chemin permet d’avoir des points de vue différents et selon nous plus impressionnants car on a l’impression d’être au cœur de ces dizaines de cascades. Certains endroits permettent d’avoir une vue d’ensemble sur les nombreuses chutes. Tellement agréable d’être ici sous le soleil et d’en prendre plein les yeux.

Nous terminons notre découverte du parc national des chutes d’Iguazu en prenant un train électrique (compris dans le prix du ticket) qui permet de se rendre à la Garganta del Diablo. Le train nous dépose au départ d’une passerelle traversant une longue étendue d’eau et des îlots dans un magnifique décor. Puis, c’est le summum, le fameux moment hors du commun quasiment indescriptible. Nous arrivons sur une passerelle à 80 mètres de hauteur au-dessus d’une gorge où un rideau d’eau au débit impressionnant se déverse provoquant une brume et de nombreux arcs en ciel. Ces instants sont juste dingues. Mais ce n’est pas fini car en tournant la tête de l’autre côté, nous voyons des dizaines de cascades tout le long de la gorge dans un décor grandiose. Visuellement, c’est époustouflant mais que dire du bruit et des vrombissements que provoquent les chutes d’eau. On en prend une nouvelle fois plein les yeux mais pas que car selon la direction du vent, nous finissons à plusieurs reprises trempés (sous 30 degrés ce n’est pas désagréable !). Comment ne pas tomber sous le charme des chutes d’Iguazu à ce moment précis ? Impossible. C’est d’ailleurs à la Garganta del Diablo que nous avons eu vraiment cet effet WAHOUUUU et que nous avons eu le coup de cœur qui nous a fait comprendre qu’Iguazu était un indispensable.

Conseils : l’entrée dans le parc national des chutes d’Iguazu est de 2800 pesos par personne (pour les étrangers). Le parc national est ouvert de 8h à 18h et il est possible de revenir le lendemain à moitié prix si vous faites tamponner à la billetterie votre billet à la sortie le premier jour. Nous sommes arrivés depuis le terminal de bus Puerto Iguazu qui nous a coûté 720 pesos par personne aller-retour avec la compagnie Rio Uruguay (billets a prendre directement sur place à la gare). Nous vous conseillons de faire les sentiers dans le même ordre que nous pour être toujours bien placé par rapport au soleil. Il y a 2 autres sentiers plus en retrait que nous n’avons pas eu le temps de faire. N’hésitez pas à venir tôt pour profiter au maximum de tous les spots. Selon la saison, les précipitations des jours précédents ou autres, le débit des chutes sera plus ou moins impressionnant. Nous vous conseillons de prendre de bonnes chaussures et un coup de vent avec capuches ainsi que des possibilités de protection pour vos équipements au cas où les passerelles seraient glissantes ou les cascades trop puissantes. Il est aussi possible de faire des excursions en bateau pour se rapprocher au plus près des chutes d’eau ou hélicoptère pour prendre de la hauteur.

Puerto Iguazu

La ville de Puerto Iguazu a comme principal atout de se trouver près du parc national des chutes d’Iguazu. Le centre n’a pas grand intérêt et vous aurez vite fait le tour. Cependant, c’est un très bon point de chute et vous trouverez toutes les commodités nécessaires.

Hito 3 fronteras

Hito 3 Fronteras est une place dans le village de Puerto Iguazu où vous aurez un joli point de vue sur le Rio Parana et le Rio Iguazu qui séparent les 3 frontières argentine, brésilienne et paraguayenne.

Jour 10 à 15 : El Calafate – Patagonie

Hébergement : Hôtel à El Calafate

El Calafate

Premiers pas en Patagonie argentine que nous attendions de découvrir depuis de nombreuses années. Nous arrivons donc à El Calafate, la plus grande ville des environs et qui est connue notamment pour sa proximité avec le glacier Perito Moreno. Nous décidons d’y passer 5 jours pour s’acclimater et organiser nos prochains jours en Patagonie. El Calafate est une ville agréable qui ressemble un peu à un village de montagne plutôt dynamique avec une jolie ambiance. On y trouve toutes les commodités nécessaires avec de nombreuses boutiques, restaurants et agences proposant différentes activités. Lors de notre passage, nous avons pu assister à un festival de musique gratuit où se sont succédé des artistes au niveau de l’amphithéâtre.

Lago Argentino

Le Lago Argentino est reconnaissable à sa couleur bleue distinctive. Il borde la ville de El Calafate mais pas seulement car il s’étend sur des kilomètres. Vous ne pourrez pas le rater et il est tellement grand que vous aurez sans doute l’occasion de le voir depuis de nombreux points de vue tout au long de votre séjour aux alentours de El Calafate. D’ailleurs, depuis le centre-ville de El Calafate, il est facile de le rejoindre et de se balader sur la promenade qui le longe avec ici ou là de jolis points de vue et quelques plages.

Reserva Laguna Nimez

La Reserva Laguna Nimez est une petite réserve qui se trouve entre El Calafate et le Lago Argentino. Une boucle de quelques kilomètres vous permet de vous promener à la découverte de la faune et la flore et notamment des flamants roses qui sont sans doute le réel intérêt de ce coin de nature.

Conseils : l’entrée est payante à hauteur de 1000 pesos par personne.

Randonnée Cerro Cristal

Première randonnée de notre aventure en Patagonie et nous sommes excités à l’idée de découvrir les paysages de cette magnifique région. Aujourd’hui, nous partons pour le Cerro Cristal qui permet d’avoir une vue à 360 degrés époustouflante. Le départ de la randonnée se trouve au niveau du Lago Roca et nous promet une ascension de 2h30/3h avec 1000 mètres de dénivelé. Dès les premières minutes, nous sommes mis dans le bain niveau paysage avec de jolies vues sur les lacs, les montagnes, les steppes et les glaciers. C’est déjà incroyable.

Le chemin de randonnée nous amène au milieu des steppes puis dans des forêts puis dans un environnement désertique et caillouteux. La première partie de la randonnée est plutôt facile avec des virages permettant de monter la montagne et de découvrir le paysage sous tous les angles. La deuxième partie est beaucoup plus hard et c’est à ce moment qu’on ressent vraiment le dénivelé mais quel bonheur en arrivant au sommet. Le sentiment est indescriptible. Le panorama est juste dingue, on n’a pas les mots, quelle récompense. Devant nous se présente une succession de lacs aux nuances de bleu juste dingue avec en toile de fond le…Perito Moreno s’il vous plaît. Que demander de plus. A notre gauche, les montagnes et leurs glaciers nous montrent une nature exceptionnelle jusqu’au Chili d’ailleurs car nous apercevons plutôt bien les sommets de Torre del Paine. Derrière nous, les montagnes nous font voyager dans l’ouest américain avec des airs de Grand Canyon. Nous finissons à notre droit avec les jolies couleurs des steppes patagoniennes entourant le Lago Argentino. Bref, vous l’aurez compris, cette randonnée a clairement été un coup de cœur et nous n’aurons pas pu rêver mieux.

Conseils : l’accès à la randonnée de Cerro Cristal est gratuit et se fait en partie sur une route non goudronnée. Vous pouvez y aller en voiture de location en autonomie (accessible selon nous, même en voiture citadine si vous faites attention). Lors de notre passage, aucun bus ne faisait le trajet. Nous avons donc pris un taxi qui nous a amenés pour 12000 pesos aller/retour. Le trajet entre El Calafate et le départ de la randonnée est de 1h15. Pour la randonnée, n’oubliez pas vos chaussures de randonnée et des vêtements chauds car le temps peut vite changer ici et il y a pas mal de vent. Prenez aussi à manger et à boire car il n’y a rien autour, vous serez au milieu de nulle part. Nous avons mis 2h30 pour la montée en prenant notre temps et la descente nous a pris 1h15. Pour la journée, nous sommes partis à 8h30 de El Calafate et nous sommes revenus à 18h15. Prévoyez la journée pour prendre votre temps, prendre des photos et surtout profiter de ce type de paysage.

Glacier Perito Moreno

Le Glacier Perito Moreno est l’incontournable de la Patagonie en Argentine. Il était depuis de nombreuses années sur notre liste des choses à faire et nous allons enfin réaliser ce rêve aujourd’hui même si nous l’avons déjà un peu vue de loin lors de la randonnée Cerro Cristal. Le glacier Perito Moreno se trouve dans le parc national des Glaciers et il est juste magique. Il y a plusieurs sentiers au niveau du glacier qui permettent d’avoir des points de vue différents ce qui rend l’expérience encore plus magique. Bref, en arrivant on nous dépose au début du sentier où nous pouvons voir un grand lac avec des icebergs, c’est déjà magnifique.

Puis, nous commençons le sentier bleu nous permettant de voir la face nord du glacier Perito Moreno, quelle claque. Il est là imposant au milieu d’une nature sublime. Les sentiers sont aménagés en passerelles avec des balcons en guise de point de vue. Nous rejoignons donc ensuite le sentier jaune central qui propose deux parcours, l’un avec des balcons au plus près du glacier et l’autre un peu plus en hauteur pour des panoramas à couper le souffle. D’ici, nous pouvons voir les détails du glacier et ses alentours. La glace est bleue, blanche et marron selon les endroits. Il se trouve à certains endroits à plus de 70 mètres de hauteur. Le bruit de la glace qui tombe dans l’eau est ahurissant, on croirait entendre le tonnerre et même des détonations quand le morceau de glace est important. Quel spectacle et quel décor car le glacier est entouré de montagnes. On voit vraiment que le glacier Perito Moreno s’étend sur plusieurs kilomètres. On a fini par le sentier rouge qui nous permet donne des points de vue depuis une forêt puis s’élève pour avoir des points de vue en hauteur sur la face ouest du Perito Moreno. Bref, nous avons passé une journée juste exceptionnelle à profiter de ces moments, de ces différents points de vue sur une nature incroyable. Nous attendions le Perito Moreno comme l’un des moments les plus importants de notre voyage et nous n’avons pas été déçus.

Conseils : nous avons payé une navette de El Calafate au glacier Perito Moreno directement à la station de bus de El Calafate. Nous avons payé 4000 pesos par personne pour la navette. La navette vous arrêtera à l’entrée du parc national des Glaciers où vous devrez payer 2520 pesos par personne. Nous sommes partis de El Calafate à 9h du matin et sommes revenus vers 17h. Sur place, nous avons eu le temps de nous promener pendant 4h30 ce qui est largement suffisant. Vous pouvez apporter à manger ou prendre sur place au niveau du restaurant. Lors de notre passage, le sentier vert était fermé. N’oubliez pas de vous couvrir car le temps peut vite changer. Pas de réelle difficulté sur les sentiers. Il est possible de réserver une excursion en bateau pour s’approcher encore plus près du glacier.

Excursion Todo Glaciares

Pour notre dernier jour à El Calafate, nous décidons de prendre part à une excursion « Todo Glaciares ». Nous prenons donc un bateau depuis le Lago Argentino direction deux glaciers, Upsala et Spegazzini. Ces deux glaciers sont accessibles seulement en bateau et par le biais de cette excursion. Nous entamons donc une traversée du Lago Argentino qui est une nouvelle fois magnifique dans un décor montagneux très joli aussi. Puis, nous atteignons une branche du lac où des icebergs flottent sur l’eau. Tellement belles, les couleurs des icebergs passent du blanc au bleu. En toile de fond, nous apercevons le glacier Upsala qui se révèle entre les nuages bien présents aujourd’hui.

Impossible de s’approcher plus près de Upsala a cause des icebergs. Nous faisons donc demi-tour avant de prendre la direction d’une nouvelle branche du lac. Après quelques minutes, nous apercevons plusieurs glaciers en haut des montagnes créant des sortes de cascades dans la forêt. Plus loin, nous arrivons au plus près du glacier Spegazzini et là le moment est dingue. On peut distinguer une coulée de glace partant du haut de la montagne jusqu’au lac avec des hauteurs de glace atteignant jusqu’à 135 mètres. Ce glacier est juste grandiose, nous en prenons plein les yeux. Nous n’en revenons pas, nous nous sentons tout petit, la nature est si belle. Les couleurs sont une nouvelle fois blanche et bleue. Et lorsque certains morceaux de glace se détachent du glacier pour finir dans l’eau, le bruit est indescriptible. La météo est moins au rendez-vous que les précédents jours mais cela donne une ambiance très sympa aussi. Bref, une nouvelle découverte à la hauteur de nos espérances.

Conseils : nous sommes partis pour cette excursion « Todo Glaciares » avec l’agence Solo Patagonia. Nous avons payé 16 500 pesos par personne avec la navette entre El Calafate et le port d’embarquement inclus. Il est possible de faire l’excursion le matin (départ 7h – Retour 15h30) ou l’après-midi (départ 13h – retour 21h30). En haute saison, ne pas hésiter à réserver à l’avance. Nous avons dû réserver 3 jours avant de notre côté en plein mois de février. La navigation en bateau dure a peu près 4h avec deux arrêts sur l’eau. Il y a aussi un arrêt d’une heure au refuge du glacier Spegazzini pendant 1h pour vous restaurer. Il est possible d’acheter à manger au refuge ou d’amener votre propre nourriture. Sur le bateau vous aurez l’occasion d’acheter à boire et autres gourmandises. Vous ne pourrez pas rater non plus le service de photo sur le bateau, en gros à chaque arrêt du bateau sur l’eau, 2 photographes mitraillent les touristes qui attendent en file indienne. Le seul point négatif de cette excursion selon nous.

Jour 16 à 20 : El Chalten – Patagonie

Hébergement : Hôtel à El Chalten

Randonnée Fitz Roy

El Chalten est la capitale du trekking et sa randonnée la plus mythique est la montée jusqu’au Fitz Roy et la Laguna de Los Tres en contrebas. Comment vous dire qu’on en a pris plein les yeux tout au long de la journée. Sur le papier, nous partons pour 20 kilomètres de marche aller-retour avec un dénivelé de 750 mètres et environ 8h de marche. Le point de départ de la randonnée du Fitz Roy se trouve dans le village de El Chalten. Mais de notre côté, nous avons décidé de commencer différemment en prenant une navette tôt le matin depuis le village de El Chalten jusqu’à l’hostelleria El Pillar. Nous avons fait ce choix pour plusieurs raisons : Faire la randonnée sous forme de boucle, voir un glacier sur le chemin sans faire de détour et économiser 1h de marche à l’aller. Et nous pouvons vous dire qu’on n’a pas regretté notre choix. Dès le début de la randonnée, nous nous retrouvons dans un paysage hors norme entouré de montagnes aux multiples couleurs avec des cours d’eau en contrebas. Un vrai décor.

La première partie du sentier nous amène dans une forêt avec un petit dénivelé sans difficulté. Puis, nous arrivons au niveau de plusieurs miradors sur le glacier Piedras Blancas, son lac et quelques petites cascades. Les points de vue sont vraiment très beaux et le spectacle est déjà au rendez-vous.

Après quelques minutes, une grande plaine se présente à nous avec le Fitz Roy en arrière-plan. On arrive d’ailleurs à l’intersection entre le sentier venant de El Chalten et le nôtre. C’est d’ailleurs aussi à cet endroit que se trouve un camping pour bivouaquer. Après le camping, la vraie difficulté de la randonnée se présente devant nous. On comprend qu’il nous faut passer la colline avec un certain dénivelé pour arriver à notre objectif de la journée, c’est à dire la Laguna de Los Tres. L’ascension est un peu rude mais ça se fait aisément et surtout les points de vue se dévoilent à 360 degrés pour notre plus grand plaisir avec des lacs, des montagnes, des plaines et des forêts.

Enfin, nous arrivons en haut de la colline dans un décor à couper le souffle avec les fameuses pointes du Fitz Roy, le glacier et la lagune de Los Tres avec son eau turquoise. Le spot est juste incroyable, quel bonheur de se retrouver ici. Nous en profitons pour descendre et aller toucher l’eau qui est…glacée.

La randonnée ne s’arrête pas là, n’oubliez pas en bas de la lagune de Los Tres, de continuer votre chemin jusqu’aux points de vue amenant à la Laguna Sucia et sa couleur bleue encore une fois impressionnante. Le meilleur endroit est sans doute le panorama permettant de voir les deux lagunes et le Fitz Roy en arrière plan, que demander de plus. Un paysage que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Sur la route retour, nous prenons le sentier menant directement à El Chalten pour poursuivre la boucle et éviter de reprendre la navette. Les paysages sont nouveaux, on aperçoit encore le Fitz Roy, de jolis coins où l’eau circule dans les steppes et des lagunes comme notamment la Laguna Capri. Le retour nous a paru être une éternité avec la fatigue accumulée.

Conseils : La navette jusqu’à l’hostelleria El Pillar nous a coûté 600 pesos par personne et nous l’avons pris directement par le biais de notre hôtel. Encore une fois il est possible de faire la randonnée gratuitement en partant directement de El Chalten. La location de bâtons a coûté 130 pesos par bâton. Pour les personnes intéressées par le bivouac au camping Poincenot ou Capri, il est possible de louer tout le matériel nécessaire directement à El Chalten. Dans nos souvenirs, la location de la tente et du nécessaire coûtait 4000 pesos.

Randonnée Laguna Torre

La randonnée vers la Laguna Torre est l’autre incontournable lors d’un séjour à El Chalten. Assez exigeante par sa longueur de 18 à 22 kilomètres selon votre itinéraire, elle ne présente que très peu de difficulté avec un dénivelé de 350 mètres et entre 6 à 8h de marche. Il y a plusieurs points de départ depuis le village de El Chalten mais le sentier officiel débute près de l’hôtel Chalten Apart 365 ou le camping La Torcida. Le dénivelé se situe surtout au début de la randonnée qui nous amène jusqu’à un mirador sur la cascada Margarita et une sorte de gorge.

Le dénivelé continue de plus belle encore sur quelques minutes jusqu’au Mirador del Torre qui permet d’avoir un joli panorama sur le mont Torre et ses environs mais en ne dévoilant pas l’objectif final. Un peu comme au Fitz Roy, on voit un peu de l’objectif mais il faut aller au bout pour que tout le décor se dévoile. Puis, le sentier nous amène au milieu de grands espaces puis dans la forêt avant de se rapprocher de plus en plus près du torrent.

Enfin, nous arrivons au bout de la randonnée où la Laguna Torre se trouve devant nos yeux. L’eau est plutôt mais ça donne un charme. Quelques icebergs résistent au soleil estival ici ou là sur le lac. Et que dire des alentours où les montagnes et leurs glaciers entourant la lagune. Le spectacle est une nouvelle fois grandiose. Au passage, il est possible de continuer sur 2 kilomètres pour rejoindre le mirador Maestri qui vous permettra de vous rapprocher des glaciers et d’avoir un point de vue différent.

Chorillo del Salto

Nouvelle journée et nous partons direction la cascade Chorillo del Salto qui se trouve à 3 kilomètres (1h de marche aller) du village de El Chalten. La randonnée est très facile, les paysages traversés aussi et le final avec la cascade qui jaillit entre les roches vaut le coup.

El Chalten

Le village de El Chalten est plutôt petit mais vous y trouverez tout ce qu’il vous faut. Nous lui avons trouvé beaucoup de charme au milieu des montagnes avec les jolies vues au loin sur le mont Torre et le Fitz Roy. La grande majorité des habitations sont en fait des hôtels et la rue principale est arpentée de part et d’autre par des restaurants, bars, agences ou magasin de sport.

Mirador Las Aguilas & Condores

À moins d’une heure de marche de El
Chalten et sans grande difficulté, nous avons été découvrir les miradors de Las Aguilas et Condores. Les deux valent vraiment le coup d’œil même si nous avons préféré le mirador de Las Aguilas pour sa vue à 360 degrés juste incroyable sur le Fitz Roy, le mont Torre, le lago Viedma et tous les alentours.

Jour 21 à 25 : Bariloche

Hébergement : Hôtel à Bariloche

La route des 7 lacs

Nos aventures à Bariloche commencent sur la route des 7 lacs qui relie San Martin de los Andes à San Carlos de Bariloche. Nous avons donc loué une voiture pour un roadtrip sur la fameuse Ruta 40, emblématique route en Patagonie. Nous sommes partis de San Carlos de Bariloche tôt le matin pour faire les 350 kilomètres aller-retour. Le paysage est au début assez lunaire et désertique avant d’arriver à une succession de miradors sur le premier lac et ses alentours.

Puis, nous arrivons dans le village de la Villa La Angostura qui est grand et plutôt sympa pour faire une pause. On y découvre son côté très calme et limpide au sud près du lac et ses quelques plages. Il y a d’ailleurs de véritables airs de Canada ici. Il y a aussi un côté « station de montagne » avec de nombreuses boutiques, hôtels et agences sur une longue route principale. Nous profitons de Villa La Angostura pour manger notre déjeuner avant de reprendre la route.

La route entre la Villa La Angostura et San Martin de los Andes permet de zigzaguer entre les lacs et de s’arrêter aux nombreux points de vue sur les magnifiques paysages de cette fameuse route des 7 lacs. D’ailleurs la deuxième partie de la route permet de voir quelques cascades depuis la route. La plupart des miradors principaux sont accessibles directement en voiture mais il y a aussi pas mal de sentiers de randonnée qui vous permettent d’aller découvrir les environs à pied.

Tout juste avant d’arriver à San Martin de los Andes, nous découvrons un panorama assez magique sur le village et son lac. Le village de San Martin de los Andes n’a rien d’exceptionnel excepté de profiter de sa plage et de la promenade.

Conseils : Nous vous conseillons de faire la route des 7 lacs en deux jours car en 1 journée nous avons eu l’impression de beaucoup rouler et de ne pas trop profiter. Au retour, il est aussi de prendre un chemin alternatif en prenant la route 63 puis la route 65 ce qui vous permettra de découvrir des endroits tout aussi magiques et différents de l’aller. Il n’a pas fait très beau lors de notre journée sur la route des 7 lacs, ce qui a un peu gâché l’expérience alors essayer au mieux de programmer cette aventure un jour ensoleillé. La location de voiture nous a coûté 13000 pesos par jour ce qui n’était pas donné.

Cerro Campanario

Le Cerro Campanario est clairement notre coup de cœur lors de notre passage dans la région de Bariloche. Pour monter au sommet, nous avons opté pour la randonnée avec une marche d’une petite trentaine de minute et un dénivelé assez fort pour atteindre le Cerro Campanario. En haut, les vues sont juste époustouflantes et plusieurs miradors sont aménagés pour en profiter. On y découvre les lacs et les îlots entourés par les montagnes et les forêts. Le Cerro Campanario permet d’avoir une vue de folie à 360 degrés et selon nous le plus beau panorama de Bariloche.

Conseils : Il est aussi possible de monter en haut du Cerro Campanario en téléphérique, ce dernier étant payant. Pour information, le sentier de randonnée est quant à lui en accès libre et gratuit. Il n’y a pas beaucoup de parkings et la plupart se garent sur le bord de la route. Une ligne de bus depuis San Carlos de Bariloche dessert directement le Cerro Campanario. Ne pas hésiter à venir tôt si vous souhaitez être plus tranquille.

Llao Llao

Llao Llao est un super endroit à environ 30 kilomètres de San Carlos de Bariloche où vous pourrez découvrir les lacs, les forêts et de nombreux points de vue. Il y a une sorte de boucle entre les îlots qu’il est possible de faire en voiture en s’arrêtant où l’on veut pour commencer des randonnées ou découvrir des miradors. Évidemment, le faire en vélo, à pied ou avec un autre moyen de transport sont aussi possibles. De notre côté, nous avons fait la randonnée menant au lac Escondido et à Bahia de los Troncos. Llao Llao est parfait pour se balader et profiter tranquillement de cette magnifique nature.

San Carlos de Bariloche

San Carlos de Bariloche est le meilleur point de chute pour se loger dans la région de Bariloche. D’ailleurs, au début on pensait que Bariloche était une ville mais c’est bien San Carlos de Bariloche. La ville n’a pas grand intérêt excepté le fait d’être près du lac. Il y a aussi une sorte d’esprit un peu Suisse ou de nos villages alpins notamment autour de la place principale. Vous trouverez toutes les commodités nécessaires et notamment pas mal de bons restaurants avec fondue.

Résumé de notre voyage en Argentine

Notre voyage en Argentine a été incroyable. Nous en avons pris plein les yeux tout au long de notre itinéraire et nous avons tout simplement adoré la diversité de paysages. Nous avons aussi adoré le pays et sa population, tout parait assez facile et on s’y sent bien. L’Argentine est clairement un coup de coeur de voyage et nous espérons y retourner un jour pour continuer de découvrir notamment le nord avec la région de Salta.

Découvrez tous nos conseils pour bien organiser et préparer votre voyage en Argentine en cliquant ICI !

Découvrez tous nos voyages en cliquant ICI !

Pauline & Valentin – Instagram : @la_poze

Share this article

What do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 Comment
  • Daniel
    août 15, 2022

    Bonsoir Pauline et Valentin,

    Je te remercie pour ton article intéressant. C’est un souvenir me concernant car j’étais allé en Argentine en mars 2019 durant quinze jour, j’étais parti avec mon oncle, ma cousine et son copain, nous l’avions fait en voyage organisé, ça nous a énormément plu ce magnifique pays car le paysage change beaucoup, nous avions fait Buenos Aires, les chutes d’Iguazu et le Perrito Moreno, Buenos Aires ne m’a pas beaucoup plu mais les chutes d’Iguazu et le Perrito Moreno oui, sutout qu’on avait faits les chutes du côté argentin et brésilien et on les avait même survolés en hélicoptère du côté brésilien.

    A bientôt.