Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

La Corse, roadtrip de 3 semaines autour de l’île

La Corse est une destination parfaite pour un roadtrip entre mer et montagne. L’île de beauté est un paradis en France et nous avons pu le vérifier une nouvelle fois lors de ce troisième voyage en Corse. Ce que nous préférons en Corse, c’est la diversité de paysages aux 4 coins de l’île. Comment ne pas penser aux plages idylliques comme si vous étiez à l’autre bout du monde, à l’arrière-pays montagneux pour de belles randonnées et de jolis points de vue, aux calanques et falaises surplombant la mer Méditerranée, aux petits villages authentiques et à la gastronomie bien fournie.

Un voyage de 3 semaines en Corse est un bon timing pour visiter l’île et les points d’intérêts principaux sans trop se presser. Pour nous rendre en Corse, nous avons opté pour une traversée en ferry avec Corsica Ferries qui nous a permis d’avoir notre propre voiture sur place pour se déplacer librement autour de l’île. Au niveau des hébergements, nous avons privilégié les hôtels tout au long de notre séjour mais vous trouverez une multitude d’offres pour tous les budgets et les envies. La météo lors de nos 3 semaines en Corse à plus ou moins été clémente avec un grand soleil et des températures avoisinant les 35 degrés mais aussi une tempête avec vents et pluie sans oublier plus étonnant de la neige près de Corte. Nous vous donnerons toutes les informations pratiques pour organiser votre voyage en Corse à la fin de cet article.

Mais maintenant, place à notre itinéraire voyage en Corse détaillé avec nos conseils et nos ressentis.

Découvrez aussi notre article dédié à la Corse du Sud en cliquant ICI !

Vous trouverez aussi notre roadtrip en Corse du Nord en cliquant ICI !

Retrouvez tous nos voyages en France en cliquant ICI !

🧡 Cliquez ici pour découvrir les hôtels dans la région sur Booking.com !

🧡 Bénéficiez jusqu’à 34 euros de réduction sur AirBnB en cliquant ICI ! 

Détail Roadtrip Corse

Nombre de jours : 20 jours

Moyen de transport : Notre propre voiture

Logement : Booking.com & AirBnB

Période de l’année : Septembre

Budget : 2700 euros pour deux personnes pendant 3 semaines (tout compris)

Itinéraire voyage de 3 semaines en Corse

Jour 1 : Santa Giulia – Porto Vecchio

Hébergement : Hôtel à Porto Vecchio

Porto Vecchio

Après 16h de traversée depuis Toulon avec Corsica Ferries, nous arrivons à Porto Vecchio qui annonce le début de notre roadtrip en Corse. Nous commençons naturellement par la visite de la citadelle et des petites ruelles toutes mignonnes. Il y a de jolis points de vue sur les alentours de Porto Vecchio depuis la citadelle. Porto Vecchio est un super point de chute car il y a de nombreuses choses à faire aux alentours et vous y trouverez toutes les commodités.

Conseils : Il est difficile de se garer à la citadelle, nous vous conseillons donc de vous garer en bas où il existe des parkings gratuits et payants. Puis après, vous pourrez monter sereinement à la citadelle qui est clairement le must à Porto Vecchio.

Plage de Santa Giulia

Après notre petite escapade dans les ruelles de Porto Vecchio, notre seule envie est d’aller profiter de la plage pour nous mettre dans l’ambiance et nous commençons fort avec la plage de Santa Giulia. Cette anse est juste sublime avec une eau transparente et des rochers évoquant les Seychelles. Il y a un super spot à gauche de la plage Giulia où l’on se croirait à l’autre bout du monde. Mais l’endroit que nous préférons à Santa Giulia est à l’extrémité droite de la plage où de gros rochers cachent des petits coins de paradis à l’abri des regards. La plage de Santa Giulia près de Porto Vecchio est aussi un joli spot pour le sunset, nous avons adoré les reflets orange sur l’eau et le décor avec le ponton.

Conseils : Un parking gratuit est accessible juste avant la plage de Santa Giulia. Nous avons toujours réussi à trouver de la place au mois de septembre (attention en pleine saison). Il existe aussi des parkings payants. Si vous restez jusqu’au sunset, n’oubliez pas votre produit à moustiques car ils attaquent forts et par dizaine.

Santa Giulia Porto Vecchio

Jour 2 : Palombaggia & Rondinara

Hébergement : Hôtel à Porto Vecchio

Plage de Palombaggia

Ce matin, nous nous sommes levés aux aurores pour profiter du lever de soleil depuis la plage de Palombaggia. Et nous avons eu raison car les couleurs étaient magnifiques ce jour-là. Au-delà du sunrise, la plage de Palombaggia est une nouvelle pépite près de Porto Vecchio avec une eau cristalline. Elle possède un charme pour son isolement et ses jolis arbres sur les dunes.

Conseils : Il existe un parking gratuit assez grand où nous n’avons pas eu de mal à nous garer mais il doit vite être bondé en pleine saison. Sinon, vous trouverez des parkings payants aux alentours.

Palombaggia Porto Vecchio

Plage de Carataggio

Malheureusement, nous n’avons pas pu aller à la plage de Carataggio qui est une petite crique non loin de Palombaggia. Il suffit de se garer près du Ranch Campo puis trouver le chemin de randonnée qui mène en à peu près 20 minutes à la plage de Carataggio. Elle avait l’air très sympa alors n’hésitez pas à la tester et nous dire si c’était bien.

Plage de Rondinara

Nouvelle étape de notre journée avec la plage de Rondinara qui se trouve entre Porto Vecchio et Bonifaccio. L’eau est une nouvelle fois paradisiaque et l’endroit est parfait pour se poser et profiter. La baie est assez grande et vous pourrez vous promener pour trouver votre spot parfait notamment côté Punta di Prisarella ou au bout de la presqu’île après la plage de l’Oiso.

Conseils : Au plus près de la baie de Rondinara se trouve un parking payant au prix de 5 euros la journée. Difficile de trouver d’autres parkings aux alentours.

Rondinara Bonifacio

Jour 3 : Cascades de Purcaraccia & Bavella

Hébergement : Hôtel à Porto Vecchio

Cascades de Purcaraccia

Après les belles plages autour de Porto Vecchio, nous décidons de changer d’air dans l’arrière-pays au plus près des montagnes Corses. Tôt le matin, nous partons direction les cascades de Purcaraccia avec une randonnée d’environ 3h aller/retour à la clé. Le chemin pour s’y rendre n’est pas forcément très aisé et les indications restent assez limitées. Après une heure de marche, nous arrivons aux premières vasques, les plus connues, qu’il faut traverser puis remonter par la droite en les longeant pour les découvrir. De notre côté, après avoir traversé la première vasque, nous avons continué le chemin un peu à l’aveugle pour contourner la montagne et arriver à de nouvelles vasques où il n’y avait absolument personne. Nous étions littéralement seuls à cet endroit jusqu’à 13h avec comme animation quelques amateurs de canyonning de temps à autre. Le spot est sublime, la succession de vasques et de cascades est magnifique, l’eau bleu verte est à tomber tout autant que sa température qui est glaciale ahah. Après avoir passé du bon temps sur cette partie des cascades de Purcaraccia, nous sommes descendus par l’autre côté qui est beaucoup plus raide et dangereux. C’est à ce moment, que nous avons découvert les premières vasques que nous avions aperçues le matin et la grande cascade.

Conseils : Il n’est pas facile de trouver le début de la randonnée et le parking alors voici notre astuce. Quand vous venez de Solenzara, vous allez arriver au Col de Bocca di Larone, il y a ici un grand parking où vous pouvez vous garer gratuitement puis descendez à pied jusqu’au premier virage en direction du Col de Bavella. Dans le virage, vous trouverez une sorte de petit passage entre des arbustes et hop c’est le début de la randonnée vers les cascades de Purcaraccia. Si vous venez tôt le matin, vous trouverez des petits parkings à proximité de ce virage. Au niveau de la randonnée, elle-même, prévoyez de bonnes chaussures car le chemin n’est pas toujours facile et abrupt sur certaines parties. Vous pourrez aussi avoir l’occasion de traverser la rivière. Quant aux parcours, il est plutôt difficile à suivre, la première partie se trouve dans une forêt ombragée puis vous longerez la rivière qui se trouve à votre gauche. Ne descendez pas trop vite au plus près de la rivière. Puis au bout d’un chemin, vous n’aurez pas le choix que de traverser la rivière pour aller sur l’autre rive. À partir de ce moment, ça grimpe mais vous arriverez très vite aux premières vasques. Dernière information sur les cascades de Purcaraccia, c’est la foule. N’hésitez pas à vous lever tôt pour profiter. Nous avons eu la chance d’aller aux vasques du haut où il n’y avait personne mais autant vous dire que ce n’était pas le cas dans les vasques du bas où il y avait pas mal de monde.

cascades de purcaraccia corse

Col de Bavella

Après avoir bien profité des cascades de Purcaraccia, nous avons repris la route pour découvrir les aiguilles de Bavella. Les points de vue à 360 degrés sont magnifiques sur les vallées et les sommets montagneux. Nous pensons que le col de Bavella doit être encore plus sublime avec les couleurs du lever et du coucher de soleil. Il existe des parcours de randonnée aux alentours des Aiguilles de Bavella et du col mais nous ne les avons pas testés.

col de bavella Corse

Zonza

En redescendant vers le littoral, nous avons eu l’occasion de passer par le village de Zonza qui est un camp de base parfait pour explorer la région mais aussi profiter de l’ambiance montagnarde Corse.

Ospedale

Toujours sur la route, nous sommes passés par le lac de l’Ospedale et son fameux barrage. L’endroit est paisible et sympa pour une pause gouter. Le petit village et ses points de vue valent le coup aussi. Et dans les environs, vous pourrez aller découvrir la cascade de Ghjaddu lors d’une randonnée d’environ 1h30 A/R.

Saint Cyprien – Lecci

En fin de journée, nous revenons à Saint Cyprien pour une petite baignade dans la baie après cette jolie journée entre mer et montagne. Très appréciable aussi d’attendre les couleurs du coucher de soleil sur la plage.

Jour 4 : Bonifacio

Hébergement : Hôtel à Bonifacio

Bonifacio

Bonifacio est une ville coup de cœur pour nous. Comment ne pas aimer cette cité perchée sur les hautes falaises blanches. Il faut découvrir la ville pour explorer les petites ruelles mais aussi en prendre plein les yeux avec les nombreux points de vue aux 4 coins de Bonifacio. Il ne faut pas louper la jolie église, la place du marché, se perdre dans les ruelles, l’escalier du Roi Aragon (3,5€ par personne), le gouvernail ou encore le chemin de ronde. Il y a quelques années, nous pouvions accéder à la plage du Grain de Sable en contrebas de Bonifacio mais lors de notre passage l’accès était interdit.

Conseils : Il est difficile de se garer à Bonifacio mais vous trouverez des parkings payants au niveau du port et de la citadelle. Nous avons réussi à trouver un parking gratuit au-dessus du parking des sociétés de promenades de Bonifacio en direction des falaises de Bonifacio.

Bonifacio Corse

Les falaises de Bonifacio

Après la visite de Bonifacio, il faut absolument se promener sur les falaises de Bonifacio qui donnent des points de vue de folie sur la citadelle, la mer et ses alentours. Le meilleur moment est de profiter du coucher de soleil en choisissant un joli spot pour s’asseoir et découvrir les couleurs et la magie de cet endroit. Nous avons eu un coup de cœur sans hésitation pour les falaises de Bonifacio. Pour y accéder, vous avez la solution de partir de la citadelle vers les falaises à pied ou de vous garer sur les quelques parkings en bord de route qui longent les falaises.

Bonifacio Corse

Jour 5 : Sperone & Pertusato

Hébergement : Hôtel à Porto Vecchio

Plage du Petit Spérone

La plage du Petit Spérone près de Bonifacio est une pépite. Cette crique isolée est magnifique pour son eau au camaïeu de bleu assez fou. Par contre, elle est souvent bondée alors n’hésitez pas à venir tôt.

Conseils : Pour y accéder, il faut se garer au niveau de la plage de Piantarella puis longer le littoral par les rochers et la plage et après un petit quart d’heure, vous arrivez au Petit Spérone.

Petit Sperone Corse

Plage du Grand Spérone

La plage du Grand Spérone se trouve à une dizaine de minutes à pied après la plage du Petit Spérone en suivant le chemin depuis l’escalier. La plage est plus longue et l’eau tout aussi belle mais on ne va pas se mentir, le charme fonctionne moins bien.

Plage de Piantarella

La plage de Piantarella n’a rien d’exceptionnelle même si elle reste sympa. L’eau reste magnifique et la proximité avec l’île de Piana donne un plus à cet endroit. Pour l’anecdote, c’est sur cette plage que Valentin a sauvé deux italiens de la noyade. Ces deux personnes âgées étaient entrain de dériver et d’être emportées par les courants en criant « Ayuda ». Du coup, let’s go pour aller chercher un canoë chez un loueur à côté pour les sauver. Cette histoire, c’est surtout pour vous dire qu’il faut faire attention et éviter de traverser à pied entre la plage de Piantarella et l’île de Piana. Un loueur de canoë vous permettra d’accéder à l’île de Piana sans risque et de profiter là-bas.

Piantarella Corse

Plage de Sant’Amanza

La plage de Sant’Amanza est une anse non loin de Bonifacio, parfait pour poser sa serviette et profiter mais rien de plus.

Pertusato

On continue la journée dans les environs de Bonifacio avec Pertusato et son phare qui est le meilleur moyen d’aller découvrir le trou et la plage Saint Antoine. Mais avant, profitez des vues sur les falaises et Bonifacio sur le chemin.

Pertusato Corse

Trou Saint Antoine

Comme son nom l’indique, le trou Saint Antoine est un trou dans la falaise où l’eau s’est engouffrée ce qui donne un joli spot. Le paysage est très joli avec de jolis points de vue.

Plage de Saint Antoine

La plage de Saint Antoine est vraiment sympa avec son rocher ressemblant à un navire. C’est aussi un joli spot pour prendre son masque et tuba et aller découvrir les fonds marins.

Conseils : Pour accéder à la plage et au trou de Saint Antoine, il faut se garer non loin du phare de Pertusato (parking gratuit) puis descendre par un chemin pendant 10-20 minutes.

Jour 6 : Roccapina & Sartene

Hébergement : Hôtel Sampiero Corso à Propriano

La plage de Roccapina

La plage de Roccapina est magnifique, il n’y a pas d’autres mots. Isolée et difficilement accessible, cette petite langue de sable à l’eau cristalline est parfaite pour profiter tout au long de la journée.

Conseils : Pour accéder à cette plage, il faut prendre une route non goudronnée assez difficile sur 3 kilomètres avant d’arriver au parking. Nous n’avons pas eu trop de mal à y aller mais le parcours évolue tous les jours en fonction de la météo. Il y a un ou deux parkings intermédiaires sur les 3 kilomètres si vous souhaitez faire un bout de chemin en voiture mais pas les 3 kilomètres en entier. Pour ceux qui veulent la jouer sécurité, un parking se trouve près de l’Auberge Coralli mais il vous faudra marcher 6 kilomètres aller/retour jusqu’à la plage.

Roccapina Corse

Tour génoise de Roccapina

Il faut absolument monter jusqu’à la tour génoise de Roccapina. Un peu avant la plage, un chemin vous permet de monter sur les hauteurs jusqu’à la tour génoise en une vingtaine de minutes (ça grimpe pas mal). De là-haut, la vue est splendide sur la plage de Roccapina et son camaïeu de bleu. Le point de vue sur les montagnes aux alentours est top aussi. Et si vous vous retournez, vous découvrirez la longue plage de Erbaju.

Roccapina Corse

Plage de Erbaju

La plage de Erbaju est séparée de la plage de Roccapina par la petite montagne où se trouve la tour génoise. Si vous montez à la tour, vous pourrez découvrir le superbe panorama sur la plage Erbaju qui est une anse beaucoup plus longue. Pour y accéder à la plage de Erbaju, un petit sentier vous y mènera en quelques minutes juste après la tour génoise. La plage de Erbaju est parfaite pour se promener ou tout simplement poser sa serviette et profiter.

Le lion de Rocapina

L’un des symboles de Rocapina, c’est son fameux rocher en forme de lion et c’est depuis le village de Rocapina sur la route en revenant sur nos pas qu’il est le plus visible. Des espaces aménagés permettent de découvrir ce lion au loin couché sur les rochers. Nous avons aussi aperçu un éléphant à gauche du point de vue mais c’était peut-être notre imagination. Enfin, ce spot est aussi parfait pour le coucher de soleil avec un panorama à couper le souffle.

lion roccapina corse

Sartène

Sur la route nous menant à Propriano, nous avons fait un arrêt à Sartène qui est un village perché dans l’arrière-pays. On y trouve de jolies petites ruelles avec des bâtiments qui paraissent d’une autre époque et une nouvelle fois l’ambiance corse made in montagne.

Sartene

Hôtel Sampiero Corso

Après cette journée, une nouvelle fois bien remplie, nous arrivons à l’hôtel Sampiero Corso pour dormir à Propriano. Nous étions logés dans une chambre Premium avec un balcon et vue sur la mer. Le must de l’hôtel Sampiero Corso est sa proximité avec la mer, vous êtes littéralement les pieds dans l’eau avec une jolie plage et un super point de vue sur le Golfe de Valinco. Au passage, le petit déjeuner avec vue mer est parfait. Vous pouvez réserver votre séjour à l’hôtel Sampiero Corso en cliquant ICI !

Sampiero Corso

Jour 7 : Propriano & Campomoro

Hébergement : Hôtel U Livanti à Propriano

Propriano

Propriano n’est pas la plus belle ville de Corse mais c’est un très bon camp de base pour visiter les alentours qui sont riches en découverte. Nous avons quand même été découvrir les environs du port et du centre-ville mais le must reste les longues plages de sable à l’eau cristalline comme la plage de Baraci, la plage de Capu Laurosu et la plage de Portigliolo.

Campomoro

Campomoro aura été la bonne surprise de la journée. Non loin de Propriano par une route en épingle, nous avons adoré cette baie où se mélange le petit village, une jolie plage et quelques bateaux sur l’eau. Mais le must reste la tour génoise de Campomoro qui surplombe la baie. Magnifique. Nous en avons profité pour faire une randonnée au niveau de la tour où l’on découvre des paysages différents avec des rochers de différentes tailles sculptés par le vent et la mer.

Campomoro Corse

Hôtel U Livanti

En fin de journée, nous avons dormi dans la résidence et hôtel U Livanti qui se trouve à quelques minutes de Propriano dans un super cadre au milieu d’un parc arboré et au plus près de la plage de Portigliolo. Nous avons logé dans un chalet avec vue mer et terrasse, parfait pour être au calme et profiter du lieu. Vous pouvez réserver votre séjour au U Livanti en cliquant ICI !

Jour 8 : Porticcio et ses alentours

Hébergement : Hôtel Mercure à Ajaccio

Entre Abbartello et Porto Pollo

Aujourd’hui, nous partons de Propriano en remontant vers le nord à Ajaccio. Toute la journée, nous allons découvrir cette partie de l’île entre ces deux villes. Sur la route, nous découvrons les plages entre Abbartello et Porto Pollo qui sont l’occasion de poser sa serviette ou même d’une petite pause déjeuner.

Plage de Cupabia à Coti Chiavari

Un peu plus au nord, nous faisons un stop à la plage de Cupabia qui est très sympa. Ne faites pas comme nous qui sommes restés au premier spot mais continuer votre chemin à l’extrémité de la plage plus au nord, le paysage est beaucoup plus beau (un chemin avec une passerelle en bois vous y amènera).

Plage de Portigliolo à Coti Chiavari

Une petite plage tranquille parfaite pour ne rien faire et profiter. Le cadre est plutôt sympa.

La plage d’argent à Coti Chiavari

La plage d’argent est magnifique avec son sable blanc et son eau turquoise. Elle est parfaite pour la baignade et pour passer une bonne journée.

Presqu’île Isolella à Pietrosella

Malgré le côté balnéaire, la prequ’île d’Isolella est sympa. On y retrouve une nouvelle fois une eau turquoise et de jolis endroits pour se baigner.

Plage d’Agosta à Porticcio

Évidemment, ce n’est pas la plus belle plage de Corse mais la plage d’Agosta est sentimentale pour nous car c’est la première plage où nous sommes allés la première fois que nous avons voyagé en Corse.

Hôtel Mercure Ajaccio

Lors de cette étape à Ajaccio, nous avons dormi à l’hôtel Mercure qui est très bien placé près du port et à environ 30 minutes à pied du centre-ville. Au-delà de sa situation, nous avons eu la chance de pouvoir loger dans une des chambres privilèges et on peut vous dire qu’elles sont tops. Le must est la piscine et le jacuzzi de l’hôtel pour profiter et se détendre après une journée à Ajaccio et ses alentours. Le petit déjeuner sur la terrasse non loin de la piscine est top. Vous pouvez réserver votre séjour à l’hôtel Mercure d’Ajaccio en cliquant ICI !

Jour 9 : Ajaccio et la pointe de Parata

Hébergement : Hôtel Mercure à Ajaccio

La ville d’Ajaccio

Le charme et la vie d’Ajaccio se trouvent dans son hyper-centre. C’est ici que vous trouverez les jolies places entourées de palmiers, les petites ruelles étroites, les bâtiments colorés, la place du marché, la citadelle ou encore la promenade le long des plages de la ville comme la plage Saint François ou Trottel. Il y a aussi à Ajaccio tout un patrimoine culturel avec de nombreux musées et toute une histoire avec Napoléon. Toujours à la découverte d’Ajaccio, il est possible d’aller faire le sentier des crêtes et prendre de la hauteur pour découvrir la ville autrement.

Conseils : Il est assez difficile de se garer dans le centre-ville d’Ajaccio. N’hésitez pas à laisser votre voiture à votre hôtel et visiter Ajaccio à pied ou en vélo. Le parking en face du rectorat de Corse peut-être une belle alternative pour garer sa voiture.

Ajaccio Corse

La route des Sanguinaires

La route des Sanguinaires est une institution à Ajaccio. Comme son nom l’indique, cette route mène jusqu’à la pointe de Parata qui permet de voir les iles Sanguinaires. Sur 10 kilomètres vous aurez l’occasion de trouver votre bonheur en termes de plage, de restaurants et de points de vue. Même si la route des Sanguinaires est facilement accessible en voiture, nous vous conseillons de la faire en vélo pour profiter, trouver votre crique préférée et faire des stops où vous le souhaitez. Notre coin préféré sur la route des Sanguinaire est la plage Moorea qui est plutôt tranquille avec un parking gratuit. Vous pourrez aussi découvrir le site historique de la « Borne de la Terre Sacrée » non loin de la plage de Moorea ou d’autres plages comme Barbicaja ou Ariadne.

La pointe de Parata

La pointe de Parata est notre site préféré à Ajaccio. Cette presqu’île est magnifique pour ses points de vue à 360 degrés sur les îles Sanguinaires et la baie d’Ajaccio. Un sentier vous permet de faire le tour de la pointe de Parata et de monter à la tour génoise, un incontournable parfait pour prendre de la hauteur. Nous vous conseillons aussi de vous rendre en haut de la montagne qui lui fait face au niveau « d’une antenne » en prenant le chemin à droite après le parking. D’ici la vue est superbe et c’est « the place to be » pour un coucher de soleil épique avec en premier plan la pointe de Parata et en second plan les fameuses Îles Sanguinaires.

Conseils : Le parking de la pointe de Parata est payant mais il est possible de se garer quelques mètres plus en amont où vous trouverez des emplacements gratuits. La pointe de Parata est aussi le début de randonnée si vous souhaitez longer le littoral jusqu’au Capo di Feno.

Tour de la Parata Corse

Iles Sanguinaires

Les îles Sanguinaires sont l’un des symboles d’Ajaccio et il est possible d’y accéder en bateau sans permis, en kayak ou par le biais d’une excursion « promenade en mer ». Vous pourrez sur place vous balader sur un sentier balisé, vous baigner et monter au fameux phare des îles Sanguinaires.

Iles sanguinaires Corse

Capo di Feno

Capo di Feno est un endroit beaucoup plus sauvage aux alentours d’Ajaccio. Il est possible de s’y rendre à pied depuis la pointe de Parata mais aussi en voiture grâce à une jolie route de montagne. Au Capo di Feno, vous trouverez deux belles plages séparées par un champ. On vient ici pour admirer la vue, se balader et se baigner mais attention au drapeau car la baignade peut s’avérer dangereuse avec les vagues. C’est d’ailleurs un super spot pour les surfeurs.

Jour 10 & 11 : Calanques de Piana & Porto Ota

Hébergement : Hôtel Capu Seninu à Porto Ota

De Liamone à Cargèse

Sur la route entre Ajaccio et les calanques de Piana, vous aurez l’occasion de faire 2/3 arrêts pour vous baigner, visiter les villages ou vous promener. On commence avec Liamone et ses plages qui bordent la route, parfaites pour une pause baignade. Sagone qui se trouve entre Liamone et Cargèse n’a pas trop d’intérêt excepté de se baigner sur de jolies plages (Santana notamment) ou de se ravitailler dans les commerces du village. Enfin, Cargèse vaut le coup d’œil car elle surplombe la mer et il est sympa de se balader dans ses petites ruelles. La baignade sur les plages environnantes est aussi cool.

Piana & Capo Rosso

Avant d’arriver aux calanques de Piana, il faut s’arrêter dans le joli petit village de Piana qui fait partie des plus beaux de France. Nous n’avons pas eu une superbe météo pendant les deux jours où nous sommes restés entre Piana et Porto Ota. Nous avions en tête d’aller faire la randonnée menant au Capo Rosso qui donne un panorama à couper le souffle à plus de 300 mètres de hauteur sur l’anse et la plage d’Arone. La plage d’Arone et la crique de Ficajola étaient aussi au programme mais nous avons dû revoir nos plans à cause d’une tempête de vent ce jour-là.

Calanques de Piana

Les Calanques de Piana sont une étape incontournable lors d’un roadtrip en Corse. Comment ne pas s’émerveiller devant ces magnifiques roches rouges que l’on découvre depuis la route étroite et sinueuse ou par des chemins de randonnée. D’ailleurs depuis la route, ne louper pas le fameux cœur ou les silhouettes d’animaux sculptés sur les roches par l’eau et le vent. Nous nous sommes aussi arrêtés à la « tête de chien » signalé par un panneau pour débuter une petite randonnée menant au « Château fort ». Comptez une petite heure aller/retour pour découvrir de magnifiques vues sur les Calanques de Piana et le Golfe de Porto.

Conseils : En été et lors des fortes périodes, la circulation peut être difficile dans les calanques de Piana à cause du nombre élevé de voitures. Faites très attention si vous marchez sur la route. Le parking près de la tête de chien n’est pas très grand. N’hésitez pas à venir tôt ou tard dans la journée pour profiter des couleurs mais aussi d’un peu plus de tranquillité.

Calanques Piana Corse

Porto Ota

Porto Ota est un super camp de base pour découvrir les calanques de Piana et la réserve de Scandola. C’est aussi un joli village avec sa tour génoise surplombant la longue plage de galets. Le must à Porto Ota est de pouvoir se baigner dans de belles vasques creusées par la rivière « le Porto » et qui se trouve un peu en amont du pont en arrivant ou sortant de la ville. 

Hôtel Capu Seninu

Comme évoqué, Porto Ota est une bonne base pour séjourner afin d’explorer la richesse et la diversité des paysages aux alentours. Nous avons donc logé deux nuits dans l’hôtel Capu Seninu qui a la chance d’être très bien placé et surtout de proposer une jolie vue sur la plage et le port de plaisance. Au niveau du logement, nous étions dans un appartement type T2 avec tous les équipements (machine à laver, lave-vaisselle etc) et surtout un balcon avec vue sur le golfe de Porto, parfait. Vous pouvez réserver votre séjour à l’hôtel Capu Seninu en cliquant ICI !

Capu Seninu Corse

Jour 12 : La réserve de Scandola

Hébergement : Hôtel Capu Seninu à Porto Ota

C’est notre grande déception de ce roadtrip de 3 semaines en Corse. Nous n’avons pas pu faire la réserve de Scandola à cause de la mauvaise météo que ce soit depuis Porto Ota, Ajaccio ou Calvi. C’est notre troisième voyage en Corse et nous n’avons jamais réussi à aller découvrir ce joyau. Sans doute un nouvel argument pour y retourner. Pour information, nous avions l’intention de faire une excursion en bateau depuis Porto Ota pour aller découvrir la réserve de Scandola évidemment mais aussi explorer depuis la mer le village de Girolata, les calanques de Piana, des petites grottes isolées et le Capo Rosso. Une journée qui s’annonçait top mais bon ce sera pour la prochaine fois.

Jour 13 : Calvi

Hébergement : Hôtel à Calvi

La route entre Porto Ota et Calvi

Pour remonter sur Calvi, nous avons pris la route qui longe le littoral et nous n’avons pas été déçus. Il faut savoir que la route peut être assez étroite avec de nombreux virages en épingle mais les paysages et les points de vue sont très beaux. Si vous avez le temps, vous pourrez faire la randonnée menant au village de Girolata ou aller explorer la vallée de Fango ou encore visiter le village de Galeria.

Calvi

Calvi est l’un de nos spots préférés en Corse notamment pour sa magnifique citadelle. Vous l’aurez compris, l’incontournable est d’aller visiter la citadelle avec ses petites ruelles, son église et ses points de vue. Mais n’oubliez pas non plus de descendre dans le centre près du port de plaisance où vous pourrez découvrir de jolies rues animées et pourquoi pas prendre un verre avec vue sur la citadelle. La longue plage de Calvi est aussi sympa avec son eau transparente et sa jolie vue sur la ville.

Calvi Corse

Plage Arinella

Nous avons fait un petit détour à la plage Arinella qui fait partie du village de Lumio (qui au passage est très sympa). Mais la plage d’Arinella n’est pas exceptionnelle exceptée pour ses vues sur Calvi et sa citadelle.

Pointe de Spano

Nous avons continué avec la pointe de Spano pour se promener dans le maquis autour de la tour génoise à la recherche des petites criques entre les rochers. Le temps était venteux et nuageux donc pas de baignade ce jour là pour nous.

Notre Dame de la Serra à Calvi

La chapelle Notre Dame de la Serra surplombe la baie de Calvi et la pointe de la Revellata alors autant vous dire que c’est le meilleur spot pour une vue de folie sur Calvi et sa citadelle. C’est clairement un indispensable pour nous si vous êtes à Calvi.

Notre Dame de la Serra Corse

La pointe de Revellata

En fin de journée, nous avons pris la direction de la pointe de Revellata pour le coucher de soleil, c’est le meilleur spot à sunset près de Calvi selon nous. Nous nous sommes arrêtés au parking où débutent les randonnées pour découvrir depuis les hautes falaises, le soleil se couchant petit à petit tandis que les vagues claquent les rochers en contrebas. Si vous décidez d’aller au bout de la pointe de la Revellata à pied, vous pourrez trouver des petites criques en chemin comme la plage de l’Alga (comme son nom l’indique il y a beaucoup d’algues) ou la plage de Oscelluccia.

Revelleta Corse

Jour 14 : L’arrière-pays en Balagne

Hébergement : Hôtel à Calvi

Corbara

Aujourd’hui, direction les petits villages de Balagne dans l’arrière-pays et nous n’avons pas été déçus. Ils ont tous un charme qui les rend uniques et le plus souvent magnifiques. Nous avons commencé par le village de Corbara non loin de l’île Rousse qui est très joli avec sa belle église, ses bâtiments colorés et non loin d’ici le couvent Saint Dominique.

Corbara Corse

Pigna

Le village de Pigna est le charme par excellence. Perché sur un rocher, on y découvrir sa belle église mais aussi et surtout des petites ruelles toutes mignonnes où l’on peut apercevoir les artisans et artistes s’affairer à leur passion.

Pigna Corse

Aregno

Le village d’Aregno est également très beau et vous pourrez y faire une pause pour découvrir la jolie façade de son église. C’est depuis les points de vue autour du village que l’on découvre réellement son charme selon nous.

Cateri

Cateri n’est sans doute pas le plus beau village de la Balagne mais c’est un spot parfait pour un panorama à 180 degrés sur les autres villages aux alentours comme Aregno et Sant Antonino.

Sant Antonino

Sant Antonino est véritablement perché en haut de la montagne et c’est ce qui lui donne un charme de fou. Il faut se balader et se perdre dans les ruelles de ce village jusqu’aux différents points de vue aux 4 coins de cette cité de caractère. Les panoramas sur les vallées et les villages environnants sont sublimes. On y découvre aussi en contrebas le lac de Codole et son barrage. En fin de journée, nous avons marché jusqu’à la montagne en face depuis le parking (où l’on voit de nombreuses antennes) pour admirer le coucher de soleil. Parfait de voir le soleil se cacher derrière les montagnes avec en premier plan ce joli village de Sant Antonino. Depuis « la montagne aux antennes », nous avons une vue à 360 degrés sur par exemple le village de Monticello, l’île Rousse, Nessa et même au loin Speloncato.

Conseils : Le prix des parkings sur place sont payants et coûtent 2 euros la journée.

Sant Antonino Corse

Monticello

Monticello est un joli village une nouvelle fois perché avec un superbe panorama sur l’île Rousse et les Agriates au loin.

Speloncato

Nous n’avons pas eu le temps d’aller à Speloncato qui apparaissait comme l’un des plus beaux villages de Balagne voire de Corse. Mais si vous avez le temps, n’hésitez pas à vous y rendre pour découvrir ce village perché à plus de 500 mètres d’altitude avec ses maisons de pierre, ses points de vue et son église.

Belgodère

Comme Speloncato, nous avons fait l’impasse sur Belgodère qui se trouve non loin. Ici, vous découvrirez un beau village avec son église et son ancien fort. De jolis panoramas sur la vallée et les oliviers avaient l’air de donner un charme.

Jour 15 : l’Île Rousse et les plages

Hébergement : Hôtel Liberata à l’Île Rousse

Plage de Bodri

Début de journée, le soleil est au rendez-vous, alors direction la plage de Bodri non loin de l’île Rousse. Cette plage est en vérité une anse de sable fin avec une eau cristalline. Parfait pour profiter et poser sa serviette.

Conseils : Le parking de la plage de Bodri est payant en pleine saison (2,5€) mais en septembre il était gratuit pour nous.

Plage de Ghjunchitu

La plage de Ghjunchitu est accessible depuis la plage de Bodri et vice versa par le biais d’un petit sentier côtier. Les deux plages se ressemblent un peu donc à vous de choisir votre préférée (ou pas d’ailleurs, faites les deux ahah).

Conseils : Le parking de la plage de Ghjunchitu est payant en pleine saison (2,5€) mais en septembre il était gratuit pour nous.

Ile Rousse

A midi, direction l’île Rousse pour profiter de la ville et la découvrir. Il faut absolument découvrir la place Pascal Paoli avec ses palmiers et sa statue. Il faut aussi aller visiter les petites ruelles autour de la place, le fameux marché couvert et son église. La plage dans le centre de l’ile Rousse n’a rien d’exceptionnelle mais au final que demander de plus que du sable fin et une eau turquoise ? Évidemment, il faut aller sur l’île de la Pietra mais nous y reviendrons ce soir pour le coucher de soleil.

  Ile Rousse Corse

Plage de Lozari

La plage de Lozari se trouve à quelques kilomètres de l’île Rousse. Cette belle anse est encore un mélange de sable fin et d’eau transparente. Il ne faisait pas très chaud ce jour là alors nous avons préféré prendre de la hauteur au niveau de la tour génoise pour découvrir depuis les hauteurs la plage de Lozari.

Plage de l’Ostriconi

Encore plus au nord, nous arrivons à la plage de l’Ostriconi qui est l’une des portes d’entrée du désert des Agriates. Le charme de la plage de l’Ostriconi réside dans sa diversité de paysages avec une vallée entourée de montagnes, de petites dunes de sable, une mer avec un magnifique camaïeu de bleu et une rivière. A certaines périodes de l’année, il peut y avoir des algues qui gâchent le paysage mais malgré ça le spot reste joli.

Ostriconi Corse

Ile de la Pietra

Qui dit fin de journée, dit coucher de soleil. Nous décidons de revenir vers l’île Rousse et plus particulièrement sur la presqu’île de la Pietra pour un joli sunset. Un petit sentier vous mènera au phare de la Pietra et sur ces rochers qui deviendront rouges en même temps que le soleil se couchera. Il y a aussi depuis l’île de la Pietra, une jolie vue sur l’île Rousse.

Pietra Corse

Hôtel Liberata

Nous avons séjourné une nuit à l’hôtel Liberata, idéalement situé en plein centre de l’île Rousse. Sa proximité avec la plage de l’île Rousse est idéale et on le distingue facilement avec sa belle architecture de couleur rouge. Nous avons eu la chance de logé dans une des suites qui comme vous pouvez l’imaginer était parfaite. La vue depuis le balcon sur la plage, la mer et le centre-ville de l’île Rousse est assurément le must. L’hôtel Liberata propose aussi une piscine en libre accès et un espace bien être avec jacuzzi, hammam et des séances de massage. Le petit déjeuner est copieux et parfait pour démarrer la journée. Vous pouvez réserver votre séjour à l’hôtel Liberata en cliquant ICI !

Liberata Corse

Jour 16 : Corte et la vallée de la Restonica

Hébergement : AirBnB à Castello di Rostino

Lac de Melo

Nouvelle journée et nous changeons totalement de paysages direction le centre de la Corse à Corte et dans la vallée de la Restonica. Et quand on dit changer de paysages, on était loin de se douter que nous serions carrément les pieds dans la neige. Tôt le matin, nous partons dans la vallée de la Restonica pour une belle randonnée vers le lac de Melo et le lac de Capitello. Le sentier n’est pas si aisé mais les paysages sont magnifiques et pour tout vous dire quel plaisir de revoir et marcher en montagne. Nous commençons par une heure de randonnée vers le lac de Melo avec une première partie plutôt simple en longeant la Restonica avec ses cascades et ses vasques puis une deuxième partie un peu plus sportive pour arriver nez à nez devant le lac. Le paysage en haut est magnifique avec un lac à l’eau noire puis grise selon le soleil entouré d’une chaine de montagne bref un vrai décor comme on les aime. Et que dire du panorama sublime sur la vallée et les alentours.

Conseils : Le parking où débute la randonnée se trouve aux bergeries de Grotelle qui était gratuit en septembre mais apparemment payant en saison. Sur le chemin menant au lac de Melo, il y a deux possibilités de sentier juste après la bergerie « Chez Félix » : Soit le plus difficile à droite avec des échelles et des cordes pour permettre de monter certaines parties à flanc de falaises ou à gauche où il suffit de traverser la Restonica puis suivre le chemin plus souple par rapport au dénivelé. Nous vous conseillons de monter par le chemin de gauche et au retour de prendre le chemin de droite pour quand même apercevoir les vues de chaque côté.

Lac Melo Corse

Lac de Capitello

Après avoir profité des paysages du lac de Melo, nous entamons notre montée vers le lac de Capitello où une petite heure de marche nous attend avec un dénivelé assez raide. Effectivement la montée est assez rude surtout avec la neige mais quel kiff de découvrir les panoramas sur le lac de Melo en contrebas et les sommets montagneux en levant les yeux. Il y a quelques passages difficiles où des cordes ont été installés pour éviter les accidents mais faites quand même attention. Comment vous dire que ça vaut le coup car en arrivant au lac de Capitello c’est le bouquet final. On voit ce lac noir entouré par une haute montagne et quelques centimètres de neige. Le kiff ultime est de découvrir en contrebas le lac de Melo et un autre lac blanc glacé autour des sommets montagneux. Autant vous dire que la vue à 360 degrés est fabuleuse et on est là sur un de nos coups de cœur lors de notre voyage en Corse. La petite bataille de neige est en bonus ahah.

Lac Capitello Corte

Vallée de la Restonica

Après cette superbe randonnée, nous redescendons la vallée de la Restonica en voiture en faisant quelques pauses ici ou là pour découvrir les fameuses vasques et cascades. Pas d’endroits précis à vous conseiller, nous avons exploré au feeling quand les spots nous donnaient envie. Les plus beaux endroits se trouvent quand même aux alentours de la bergerie de Grotelle ou non loin de Corte.

Conseils : La route est plutôt étroite entre Corte et les Bergeries de Grotelle alors faites attention et ne roulez pas trop vite.

Restonica Corte

Corte

Corte a été la bonne surprise de notre voyage en Corse car on ne s’attendait à rien. On vous conseille d’aller visiter Corte tout d’abord parce que les environs sont magnifiques et que ça fait de cette ville un très bon camp de base mais aussi car Corte est un joli village avec ses bâtiments colorés, ses jolies places, sa citadelle et son fort. On a adoré se balader dans les ruelles pentues et découvrir le magnifique panorama depuis le belvédère non loin des remparts.

Conseils : Difficile de trouver des parkings gratuits dans la citadelle. Préférez le bas pour trouver des places gratuites.

Corte Corse

Jour 17 : Saint Florent

Hébergement : Hôtel Dolce Notte à Saint Florent

Plage de Fiume Santu

Nous avons commencé la journée par le sentier côtier qui part de la plage de Fornali jusqu’à Fiume Santu. Cette petite randonnée d’environ 2h aller/retour est parfaite pour découvrir une petite partie du désert des Agriates mais aussi profiter des criques isolées et dissimulées sur tout le chemin. La plage de Fiume Santu est plutôt jolie avec un étang en arrière-plan, du sable blanc et une mer à l’eau turquoise. Il y a aussi beaucoup de bateaux à cet endroit-là. Notre coup de cœur n’a pas de nom, il s’agit d’une petite crique avec une eau transparente où nous étions seuls entre les deux plages de Fiume Santu. Depuis le sentier côtier, nous apercevons la tour et le phare de Mortella qui donne un charme au panorama. Vous pouvez continuer le sentier jusqu’à la plage du Lotu et de Saleccia mais il vous faudra beaucoup plus de temps.

Conseils : Pour faire cette randonnée sur le sentier côtier, il faudra vous garer au parking de la plage Fornali par le biais d’un chemin non goudronné.

Fiume Santu Corse

Saint Florent

Saint Florent est un beau village avec son port de plaisance et sa citadelle. Il faut se balader dans la vieille ville. Mais c’est surtout le golfe de Saint Florent qui est magnifique. La plage de la Roya et la plage de Saint Florent sont parfaites pour poser sa serviette et profiter.

Saint Florent Corse

Hôtel Dolce Notte

L’hôtel Dolce Notte est parfait pour sa proximité avec la plage de Saint Florent. Nous avons séjourné dans une chambre douche et comment vous dire que nous ne pouvions pas être plus près de la mer depuis notre terrasse. Le petit déjeuner est top et servi directement en chambre. Vous pouvez réserver votre séjour à l’hôtel Dolce Notte en cliquant ICI !

Dolce Notte Corse

Jour 18 : Desert des Agriates

Desert des Agriates

Il est possible d’aller découvrir le désert des Agriates à pied avec de belles randonnées souvent sur plusieurs jours. Il est aussi possible d’explorer les Agriates en 4×4, vous trouverez pas mal d’agences à Saint Florent ou sur la route entre Ostriconi et Saint Florent. Enfin, les excursions en bateau permettent de mettre pied à terre sur des criques isolées et le plus souvent sublimes.

Plage de Saleccia et la plage du Lotu

Le temps n’était pas trop à l’honneur ce jour là et nous n’avons donc pas fait l’excursion en bateau menant aux deux magnifiques plages de Saleccia et du Lotu. Si vous avez l’occasion, n’hésitez pas à vous y rendre pour kiffer et profiter de ces paysages de folie.

Conseils : L’excursion en bateau depuis le port de Saint Florent coûte 30 euros par personne. N’oubliez pas de réserver car les places partent assez vites.

Jour 19 : Le Cap Corse

Hébergement : Hôtel Dolce Notte à Saint Florent

Nonza

C’est parti pour une journée au Cap Corse que nous ne connaissons pas du tout. Nous avons prévu un programme qui nous permet de découvrir la côte ouest et la côte est. Nous commençons par Nonza qui se distingue par un joli village plein de charme et une tour génoise qui surplombe la fameuse plage de sable (ou galet) noir. Le panorama à 360 degrés est sublime et on ne s’en lasse pas. Les petites ruelles entre les maisons sont toutes mignonnes et l’église au bord de la route possède un vrai style. Côté mer, on aperçoit des écritures faites avec des cailloux blancs sur la plage de sable noir.  Nonza et ses alentours ont été coup de cœur lors de notre passage au Cap Corse.

Nonza Corse

Plage de Nonza

La plage de Nonza est connue pour son sable et ses galets noirs qui contrastent avec l’eau de la mer. Nous avons adoré cet endroit. La pause baignade est obligatoire et il faut venir sur cette plage pour se rendre compte de ce paysage plutôt original avec ce dégradé de couleurs entre plage et mer.

Conseils : Pour accéder à la plage de Nonza, vous pouvez descendre les 500 marches en contrebas du village de Nonza ou faire 10 minutes de voiture jusqu’au parking de la plage.

Nonza Corse

Canari

Canari est un petit village sur les hauteurs du Cap Corse. Le must est son joli clocher qui fait aussi office de phare. La place où il se trouve avec ses palmiers permet d’avoir un joli panorama.

Pino

Pino est un autre petit village sur la côte ouest du Cap Corse qui dégage un charme naturel avec son église et ses criques près du Couvent Saint François.

Anse d’Aliso

Cette anse est d’une beauté paradisiaque avec son eau cristalline et son paysage autour entre montagne et mer.

Morsiglia

Le village aux 1001 tours du Cap Corse voici comment nous pourrions décrire Morsiglia. Plus sérieusement, un parcours vous permettant de découvrir les 6 tours de la commune fait de Morsiglia un bel arrêt sur l’itinéraire ouest du Cap Corse.

Tour de Seneque

Nouveau coup de cœur au Cap Corse avec la Tour de Sénèque qui se trouve dans les terres et que l’on atteint par une petite route étroite puis un gros quart d’heure de marche. C’est un incontournable pour nous. On arrive au parking, on fait face à une haute montagne rocailleuse et on se dit mais comment on va pouvoir monter à la tour. Puis nous commençons le sentier qui contourne la haute montagne puis s’enfonce dans une forêt (avec un petit dénivelé quand même) avant de déboucher sur la fameuse tour. Et là, c’est l’effet « wahouuu » avec un panorama à 360 degrés à couper le souffle. Le top est que l’on peut voir la côte ouest et la côte est du Cap Corse. L’anse d’Aliso est plus que distinguable avec son eau turquoise et les montagnes aux couleurs grisonnantes et vertes. Pour revenir à la tour de Seneque, elle se dresse sur un perron rocheux et il faut faire attention aux pierres glissantes quand vous y accéder.

Conseils : le parking est gratuit et se trouve juste en bas de la tour de Seneque. Ce parking n’est pas accessible aux campings car qui devront rester sur le parking en bas de la route.

Tour de Seneque Corse

Plage de Tamarone

La plage de Tamarone est une petite pépite notamment pour la couleur de son eau. Malheureusement, les nuages commençaient à apparaitre lors de notre arrivée à Tamarone et nous avons donc pu voir que par intermittence les jolies couleurs de l’eau. La plage de Tamarone est aussi un bon point de départ pour faire le sentier des douaniers qui amène à la tour et à la chapelle Santa Maria et aux deux criques Cala Frances et Cala Genovese.

Macinaggio

Ce petit village et cette marina n’ont pas grand intérêt excepté le fait de se trouver près de la plage de Tamarone.

Meria

Meria est un petit village en bord de mer avec une plage et quelques jolis bâtiments.

Porticciolo

Porticciolo est un nouveau petit village à l’est du Cap Corse avec la plage de Misincu mais aussi un peu plus loin la tour de l’Osse visible depuis la route.

Erbalunga

Erbalunga est déjà un plus grand village où vous pouvez déambuler dans les petites ruelles du centre. Mais ce qui nous a le plus marqués à Erbalunga, ce sont les maisons et la tour sur une sorte de petite presqu’île qui donne un peu de peps au paysage.

Col de Teghime

Le Col de Teghime se trouve entre Bastia et Saint Florent. Au-delà de son histoire liée à la Seconde Guerre Mondiale c’est un véritable balcon pour avoir un panorama de fou sur le Golfe de Saint Florent et la région de Bastia de l’autre côté et notamment l’étang de Biguglia. C’est aussi un joli spot pour le coucher de soleil.

 Jour 20 : Bastia et ses environs

Hébergement : Hôtel à Bastia

Cascade de l’Ucelluline

A moins d’une heure au sud de Bastia, nous voulions découvrir la Cascade de l’Ucelluline qui est complètement isolé au milieu de nulle part. Après nous être garé sur un petit parking, nous devons marcher dans un tunnel avant d’arriver sur un pont et découvrir cette fameuse cascade. Il est possible de s’en approcher par un petit chemin qui descend en contrebas. La cascade est sympa sans être folle et il y a quelques vasques ici ou là. Un bel endroit pour une pause déjeuner. Il est possible de continuer de descendre à pied vers la cascade de Bucatoghju (ce que nous n’avons pas fait) où la chute d’eau et les vasques paraissaient plus stylées. Si vous y allez, n’hésitez pas à nous le dire.

Penta di Casinca

Penta di Casinca est un petit village classé dans l’arrière-pays. Il est plutôt sympa de s’y promener mais n’est pas forcément un indispensable selon nous.

Etang de Biguglia

Pas grand-chose à dire sur l’étang de Biguglia qui se trouve non loin de Bastia. Nous avons pris la route qui se trouve entre l’étang et la mer. Nous avons fait un arrêt pour nous promener près de l’étang et à notre grande surprise, nous avons vu des flamants roses. La faune et la flore doivent être sympa à regarder quand on prend le temps de s’y attarder. Les plages côté mer n’avaient rien d’exceptionnelles.

Biguglia Corse

Bastia

Nous gardions un mauvais souvenir de Bastia lors de nos derniers voyages en Corse et nous pouvons vous dire que ce roadtrip de 3 semaines nous a réconcilié avec cette ville. Nous vous conseillons de marcher entre la citadelle et la place Saint Nicolas pour découvrir les principaux points d’intérêt comme les ruelles de la Citadelle, le vieux port, l’église Saint Jean Baptiste, les rues animées et la fameuse place Saint Nicolas. Bastia est un peu étrange avec de jolies maisons colorées, des palmiers et sa citadelle mais aussi de nombreux bâtiments délabrés. Certains diront que ça donne un style à la ville, nous ne savons pas trop quoi en penser.

Bastia Corse

Résumé de notre voyage en Corse

Une nouvelle fois, nous avons adoré ce roadtrip en Corse pour la diversité de paysages entre terre et mer et cette ambiance où l’on se sent bien. Assez fou de se dire que nous avons randonné dans la neige près de Corte, de la neige en Corse au mois de septembre, on s’en souviendra. Nous n’avons pas forcément de coin préféré en Corse, il faut explorer et vous serez sûre de trouver votre bonheur. Il nous reste encore des excuses pour revenir un jour en Corse et notamment la Reserve de Scandola et les plages du désert des Agriates. Nous aimerions aussi beaucoup pouvoir un jour faire la randonnée qui mène au lac de Nino et prendre plus le temps de s’aventurer dans les terres plusieurs jours.

Informations importantes en Corse

Itinéraire

Construire son itinéraire en Corse n’est pas forcément facile car il y a tellement de choses à faire aux 4 coins de l’île de beauté. Tout va surtout dépendre du temps que vous restez sur place. Entre une semaine et 10 jours, il vous faudra sans doute choisir la Corse du Sud ou la Corse du Nord pour découvrir tout en profitant. Entre 10 jours et 3 semaines, les possibilités seront plus variées car vous pourrez créer un itinéraire en Corse du Sud et du Nord mais aussi découvrir le Centre et l’arrière-pays Corse. Après le principal est de bien jauger son temps pour profiter sur place et ne pas oublier que certaines distances prennent du temps car certaines routes sont montagneuses et en épingles.

De notre côté, notre itinéraire en Corse pendant 3 semaines était très bien car nous avons pu profiter pleinement sans trop se presser tout en explorant une bonne partie de la diversité des paysages Corse. Il ne nous a clairement pas manqué de temps par rapport à notre itinéraire initial, c’est plus la météo qui nous a joué quelques tours sur certaines étapes.

Les principales étapes d’un voyage en Corse sont de passer aux alentours de Porto Vecchio, Bonifacio, Propriano, Ajaccio, Calvi, Saint Florent, Corte et Bastia. A moins d’une heure de ces différentes villes, vous trouverez forcément votre bonheur en Corse entre mer et montagne.

Comment se rendre en Corse

Pour venir en Corse, nous avons pris le ferry avec Corsica Ferries. Nous sommes partis de Toulon vers Porto Vecchio à l’aller et au retour nous avons pris la liaison Bastia vers Toulon. La traversée en ferry pour se rendre en Corse est top car elle permet d’amener sa propre voiture pour garder une certaine liberté sur place et éviter un surcout avec une location de voiture. C’est notamment très intéressant quand vous restez longtemps en Corse. Nous avons fait les deux voyages de nuit avec à l’aller des sièges pour dormir et au retour une cabine. Le siège reste quand même plus confortable que la moquette du ferry et la cabine permet de dormir dans un vrai lit avec une salle de bain (douche et toilettes). Nous avons pris les repas sur place dans l’un des restaurants du ferry. On ne capte pas sur le ferry pendant la traversée exceptée de temps en temps sur un réseau satellitaire mondial qui vous prendre 50 euros la minute (oui nous en avons fait l’expérience) donc nous vous conseillons de rester en mode avion. Corsica Ferries propose un réseau wifi payant sur le ferry avec différentes options (nous ne l’avons pas testé). Le top sur le ferry est d’avoir pu assister au coucher et au lever de soleil depuis le pont, ça reste magique. Je ne sais pas si notre imagination, nous a joué des tours mais nous avons aussi cru voir des dauphins au loin pendant la traversée. Réservez votre prochaine traversée avec Corsica Ferries en cliquant ICI !

Il est aussi possible de venir en Corse en avion, il existe de nombreuses liaisons depuis toute la France vers les principaux aéroports de Corse qui sont basés à Ajaccio, Bastia, Calvi et Figari.

Location de voiture

La voiture est un indispensable pour explorer et découvrir la Corse facilement et sereinement. Comme vous le savez, nous avions fait le choix de prendre notre propre voiture en faisant la traversée avec Corsica Ferries depuis Toulon vers Porto Vecchio. Si vous arrivez en Corse en avion, vous aurez la possibilité de louer une voiture directement dans l’aéroport de destination ou dans les villes les plus proches. Les prix auront tendance à varier selon les saisons et la demande mais nous vous conseillons regarder sur Rentalcars.com ou sur les sites d’agence de location de voiture directement pour comparer.

Essence

Rien ne change vraiment par rapport à la France excepté le prix qui est un peu plus élevé, environ 15 centimes de plus lors de notre passage. N’oubliez pas de faire votre plein en France avant si vous prenez le ferry. Au niveau du fonctionnement, vous ne trouverez pas ou peu de carburants dans les supermarchés comme sur le continent, c’est le plus souvent des stations Total.

Niveau de vie

Le niveau de vie ne change pas vraiment par rapport à la France et au continent. Seulement prendre en compte comme l’essence, le prix est un peu plus élevé à cause des importations notamment pour l’alimentation ou autres. On vous rassure ça reste raisonnable.

Circulation

La circulation en Corse est plutôt bonne mais sur une île entre montagne et mer, vous n’échapperez sans doute pas aux routes en épingle. Certaines routes sont aussi assez étroites mais localisées dans des villages ou des sites sans trop de passages. Pour accéder à certaines plages ou spots, certaines routes ne sont pas goudronnées, faites attention selon votre voiture si c’est la vôtre et aux conditions de location si vous prenez un loueur.

Logement

Lors de notre roadtrip de 3 semaines en Corse, nous avons privilégié les hôtels tout au long de notre parcours. Évidemment, il existe une multitude de logements selon vos attentes entre hôtels, AirBnB, maisons d’hôte ou encore les campings.

Argent

Un petit topo sur l’argent pour vous dire de retirer un peu de cash avec vous car certains commerçants n’acceptent pas la carte bancaire ou à partir d’une certaine somme. Pareil pour les parkings de plage payant ou certaines activités.

Les moustiques

Les moustiques sont présents en Corse alors on vous conseille de prendre votre anti-moustique avec vous. On se rappelle d’un soir après le coucher de soleil sur la plage de Santa Giuli, ils étaient en furis.

Météo

La météo est la seule chose que nous ne pouvons pas vraiment contrôler et il faut dire que la plupart du temps la Corse est bien garnie au niveau de l’ensoleillement. Lors de ce roadtrip de 3 semaines en Corse, nous avons eu en majorité du soleil mais nous avons aussi subi une tempête et certaines journées mitigées. On va dire que c’est au petit bonheur la chance. Après on ne va pas se mentir, vous augmentez vos chances d’avoir du soleil en vous rendant en Corse, ça reste le sud de la France et il y fait souvent très beau.

Les saisons

Juillet et aout sont des mois où la fréquentation est très forte alors nous vous conseillons si vous le pouvez de partir au mois de juin ou septembre où la météo est encore très bonne avec un peu moins de monde. Mai et Octobre sont deux périodes d’arrière-saison mais encore bien agréable pour visiter, faire de la randonnée et pourquoi pas se baigner. Enfin, pour le côté insolite, voyager en Corse l’hiver doit être une belle expérience pour découvrir les paysages autrement avec des prix on le pense beaucoup moins élevé.

Retrouvez notre article dédié à la Corse du Sud en cliquant ICI !

Vous trouverez aussi l’article dédié à notre roadtrip en Corse du Nord en cliquant ICI !

Découvrez tous nos voyages en France en cliquant ICI !

Pauline & Valentin – Instagram :@la_poze

Retrouvez toutes nos aventures sur les réseaux sociaux :

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

No Comments Yet.