Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="5"]

Voyage en couple, quitte ou double ?

Dans cet article et comme vous avez pu le lire dans le titre, on aimerait aborder le thème du voyage en couple et plus particulièrement le voyage à deux pendant plusieurs mois. Lors de notre roadtrip à arpenter l’Australie à bord de notre van, nous avons reçu de nombreux messages sur ce sujet et sur la peur de certains de partir voyager avec leur conjoint(e) au-delà des quelques jours de vacances annuels.

Aujourd’hui, nous avons envie de partager avec vous notre retour d’expérience qui on l’espère ; en vous spoilant un peu ; vous donnera envie de partir à l’aventure avec votre moitié.

Ne pas s’arrêter aux avis et foncez !

La première chose que l’on aime dire et qui est vraie, c’est que chaque expérience est différente et unique par rapport aux personnalités et aux attentes de chacun, mais aussi au sens que l’on veut donner à notre voyage. Selon nous, il est intéressant de prendre en compte les retours ou les avis des autres comme on peut le faire dans cet article, mais il faut surtout se dire que ce sont des exemples et que vous n’allez pas forcément réagir de la même façon selon votre propre expérience.

Avant de partir, certaines personnes nous ont rappelé à plusieurs reprises qu’un tel voyage pourrait endommager notre couple et que ça ne servait peut-être à rien de risquer notre relation. On nous a aussi souvent parlé du syndrome « quitte ou double » ou du « ça passe ou ça casse ». Il ne faut pas s’arrêter à ces avis, il faut les prendre en compte en toute conscience et partir découvrir ce qu’il en est sur le terrain en voyage.

Notre expérience, un bonheur assumé !

Il nous paraissait tout de même intéressant de raconter notre expérience pour faire ressurgir un peu de nostalgie et vous donner un énième avis sur le sujet.

Pour resituer le contexte, nous sommes partis 9 mois à l’aventure en couple avec 6 mois dans un van autour de l’Australie, 1 mois en Indonésie puis 1 mois aux États-Unis avant de finir par 15 jours en Polynésie française. Un autre point important selon nous, cela faisait plus de 9 ans que nous étions en couple à l’époque.

On ne va pas laisser beaucoup de suspens par rapport au sujet, cette expérience de voyage à deux a été fabuleuse grâce à une complémentarité, une complicité, le partage, un équilibre de nos personnalités et notre amour en toile de fond. Ce voyage nous a encore plus rapprochés, nous a encore plus soudé jusqu’à créer une sorte de bulle où il faisait bon vivre. Au retour, il a été difficile de ne plus être ensemble 24h/24 et de retourner à notre quotidien en France.

Ce qui a été le plus fort dans notre voyage en couple, c’est le fait de vivre et partager tous ces moments à deux. Prendre la route ensemble à la découverte de nouveaux paysages et de nouvelles contrées fut un kiff total. Dans ce type de voyage, il est important de compter l’un sur l’autre, surmonter des coups de blues ou baisse de moral et se soutenir face à toutes les situations…Il faut dire aussi que nous nous connaissions par cœur ce qui a facilité les choses et au final renforcer notre relation. Nous n’avons pas eu de mal à nous adapter à ce nouveau mode de vie où nous nous sommes sentis dans notre élément comme des poissons dans l’eau. L’état d’esprit associé au voyage, la nouveauté jour après jour et le fait de changer notre quotidien sont, je crois, ce qui nous plaisait le plus.

Il faut quand même dire qu’un voyage en couple sur plusieurs mois n’est pas comparable à des vacances à deux sur quelques semaines. En effet, au-delà d’être ensemble 24h/24 et 7 jours sur 7, le mode de vie n’est pas le même que ce soit de vivre dans un van (dans 4 mètres de long sur 1,5 mètre de large), tenir un véritable budget, se débrouiller seuls et loin de tout le monde, gérer les potentielles galères, etc.

Des éléments extérieurs comme par exemple la mauvaise météo, le manque d’argent ou ne pas trouver de travail peuvent aussi être des facteurs à surmonter sur le long terme.

Ce que nous avons vu en voyage

Lors de notre voyage, nous avons rencontré d’autres couples avec des chemins plus ou moins similaires. En effet, certaines de nos rencontres ont eu le même ressenti que nous alors que d’autres personnes ont même trouvé l’amour en voyage.

Au contraire, nous avons vécu des situations où des couples se déchiraient devant nous en découvrant le vrai visage de leur conjoint(e) ou en comprenant certaines différences qui ne pourraient pas tenir sur le long terme. Même si ce n’est pas une généralité, la plupart de ces couples étaient de jeunes amoureux en couple depuis quelques mois ou quelques années et qui n’avait jamais vécu ensemble. Cependant, ne faisons pas de généralité dans le sens où l’on peut se découvrir encore plus et positivement dans ces cas-là aussi.

Le voyage et après ?

Après une telle expérience, il est difficile de revenir à la réalité, difficile de repartir sur d’anciennes bases ! La bulle est toujours présente même si l’on reprend une certaine routine. La nostalgie pointe le bout de son nez assez souvent et par phases. Le meilleur moyen est de continuer à voyager ou à exercer ses passions pour s’évader à nouveau à deux et profiter au maximum de la vie.

Nous finirons par cette belle phrase que nous a souvent répétée André, notre ami français résidant à Melbourne du haut de ses 70 ans « Si tu te plais avec ton conjoint en voyage, c’est que vous êtes fait l’un pour l’autre »

Encore une fois, notre article n’est qu’un retour d’expérience. Il ne faut pas forcément croire que ça se passera comme nous ou pas. Si vous avez envie de partir en voyage en amoureux et que vous avez les mêmes envies, ne vous posez pas 10 000 questions et partez à la découverte du monde ensemble.

Découvrez nos destinations voyage : https://www.la-poze-travel.com/category/voyages/

Pauline & Valentin – Instagram : @la_poze

Share this article

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Comments
  • Michel Myback
    février 14, 2019

    Coucou les voyageurs amoureux !
    It’s me, I’m reading…

    Oui, moi, je ne veux pas suivre des milliers d’instagrameurs mais des couples, avec ou sans enfants, et des personnes seuls, hommes et femmes, oui

    Waouh, bien construit le blog, simple, précis, fastoche de s’y promener
    Mais quel travail, j’imagine le nombre d’heures, moi qui n’arrive même pas à finaliser mes livres photos, pfff
    Bref, respect !

    ok, je commence directement par « voyage en couple, quitte ou double ? »
    Merci d’avoir été transparent et sincère
    Le plus important à retenir est que oui, chaque cas est particulier, mais oui aussi, et pas qu’en voyage, un couple c’est fragile et je pense qu’un voyage peut catalyser les extrêmes, les forces comme les faiblesses de tout un chacun

    Maintenant, attention, vous me connaissez un peu, j’ai un défaut, je suis direct, franc et je ne parle pas faux, pas de perte de temps,
    Toujours plus (+) aussi me caractérise, et à fond, pas de 1/2 mesure
    Bref, avec cette parenthèse « voyage en couple, quitte ou double ? »
    vous vous attaquez à une question qui intéresse tout le monde certes mais qui touche à la psychologie donc délicate à traiter
    D’une façon générale, quand les gens lisent des sujets comme ça, la psychologie veut qu’on identifie :
    – un paragraphe un message, une phrase une idée (on apprend ça en cours de management)
    Bref, visuellement, on voit et on lit, on s’arrête et on se dit, c’est quoi le message ? c’est quoi l’idée ?
    Un truc que je commence à faire avec certains amis, en privé autour d’une table moi, et qui pourrait peut-être encore plus toucher un nombre encore plus grand de personnes c’est :
    – donner des exemples concrets de galères, conflits, etc, qui vous sont arrivées et comment la force du couple les a résolue ?
    – donner des exemples concrets que la force du couple a permis d’éviter qu’une galère arrive ?
    pour que les gens s’identifient ???
    Bref, les forces et faiblesses d’être en couple

    Sinon, un autre sujet intéressant un peu plus à développer c’est le blues du voyageur ?
    J’y réfléchis moi aussi

    Derniers détails, j’ai bien aimé aussi :
    – pourquoi voyager c’est se sentir vivant ?
    – Le voyage comme école de la vie !

    Au fait, c’est dingue mais accro à l’orthographe et la grammaire, c’est un sans fautes ce blog (car ce n’est pas toujours ce que je lis sur le net)
    Bravo !
    See you soon !

    • la-poze
      février 14, 2019

      Merci pour le retour, c’est gentil ! Tu as sans doute raison pour le côté structuré de nos pensées et c’est intéressant d’avoir l’avis ! C’est vrai qu’on a écrit cette article avec l’inspiration du moment ce qui nous passait par la tête à un instant T. Ce qui est intéressant c’est que article comme celui-ci peut être voué à évoluer avec du nouveau contenu et on va y penser !

  • Clem Gativera
    février 14, 2019

    Toujours dur le retour à la routine! Après ce voyage magnifique je vous souhaite bon courage pour éviter la déprime hahaha!
    Super article comme d’hab!

    • la-poze
      février 14, 2019

      Merci pour le retour ! Oui la routine revient vite au final mais c’est pour ça qu’on est pressé de repartir ahah

  • Alexandra - On holidays again
    février 26, 2019

    Intéressant cet article et j’ai trouvé bien d’aborder le et après ? De notre côté, ça fait 19 ans qu’on voyage en couple (oui on est vieux). Le voyage coupe une « routine » et on raffole partir à l’aventure. Pourtant, il y a 19 ans, on était complètement différent. Aujourd’hui, on reste très différent, mais on s’est déteint l’un sur l’autre et surtout on se connaît par cœur. Du coup les voyages sont devenus de plus en plus faciles et intenses. Mais le retour ne nous dérange pas en tant que couple, c’est plus de devoir reprendre le métro-dodo-boulot qui est pénible.

    • la-poze
      février 26, 2019

      Merci pour ton retour d’expérience, c’est toujours sympa de connaître l’expérience des autres ! Oui c’est ça le voyage permet de casser sa routine quotidienne et c’est sans doute ce qu’on préfère et c’est donc aussi ce qui est le plus dur en revenant le fait de reprendre le fameux métro boulot dodo !