Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Road Trip dans le nord de l’Espagne

Partir en roadtrip dans le Nord de l’Espagne, c’est la bonne idée que nous avons eu au mois de mai. Nous connaissions déjà l’Espagne pour avoir fait les îles Baléares et l’Andalousie mais cette fois-ci, nous voulions aller découvrir le Nord de l’Espagne qui est une partie que nous n’avions jamais pris le temps d’explorer.

Autant vous dire que nous n’avons pas été déçus par le Nord de l’Espagne et nous avons pu découvrir une diversité de paysages qu’on ne soupçonnait même pas. L’Espagne est un magnifique pays et nous l’avons vérifié et surtout nous avons déjà envie d’y retourner pour continuer les découvertes. Notre itinéraire nous a permis de passer par plusieurs régions comme l’Aragon, Castille La Manche, Madrid, Castille et Léon, Cantabrie, Pays Basque et Navarre.

Notre roadtrip dans le Nord de l’Espagne a duré 8 jours mais pour ne rien vous cacher il était un peu ambitieux et nous vous conseillons de le faire en 10 jours pour bien prendre le temps. L’autre solution sur une semaine serait de supprimer les étapes de Tolède et Madrid. Chaque région que nous avons traversé pendant ce roadtrip vaudrait le coup d’être explorer sur un plus long timing, nous pensons notamment à l’Aragon qui regorgent de pépites.

Nous avons aussi adapté notre itinéraire à la météo et au soleil pour avoir toujours un beau temps et pour ça, c’était parfait. Nous avons trouvé des logements dans une moyenne de 50 euros la nuit que nous réservions la veille pour le lendemain.

Enfin, il est important de prendre en compte les conditions d’entrée et de sortie du territoire entre la France et l’Espagne que vous veniez par avion, train ou voiture. De notre côté, nous étions soumis à un test PCR de moins de 72h dans les deux sens, c’est à dire pour entrer sur le territoire espagnol et pour retourner en France en voiture nous avons dû faire et montrer que nos tests étaient négatifs. Les modalités évoluent très rapidement donc nous vous conseillons de rester en veille sur les conditions grâce au site de l’ambassade en cliquant ICI !

Découvrez tous nos itinéraires en Espagne en cliquant ICI !

Découvrez les logements dans le Nord de l’Espagne en cliquant ICI !

🧡 Souscrivez à une assurance voyage pour votre séjour en Espagne en cliquant ici !

Détail roadtrip Nord Espagne

Nombre de jours : 8 jours

Moyen de transport : Notre propre voiture

Logement : Booking.com

Période de l’année : Mai

Budget : Environ 700 euros pour 2 personnes tout compris (Logement, nourriture, essence…)

Itinéraire Nord Espagne

Jour 1 : Bardenas, Riglos & Loarre

Hébergement : Hôtel à Tuleda

Le désert de Bardenas Reales

Nous commençons très fort notre roadtrip dans le Nord de l’Espagne avec le désert de Bardenas Reales qui se situe dans la région de Navarre près de la ville de Tudela. Tôt le matin, nous parcourons les routes rocailleuses du parc naturel de Bardenas Réales depuis le village de Arguedas pour aller découvrir la partie la plus touristique : la Blanca Baja. La Blanca Baja vous transporte dans un décor aux allures de Far West Américain dans des paysages lunaires aux couleurs étonnantes de rouge, de blanc et de marron. Un désert est désertique, ça tombe sous le sens mais c’est assez fou de se dire qu’il y a de tels paysages en Europe et notamment en Espagne non loin de chez nous. Comme beaucoup de personnes ayant visité ce parc naturel, nous sommes tombés amoureux de la Castildetierra qui est la fameuse cheminée de fée, véritable emblème de Bardenas Réales. Mais il serait dommage de se cantonner seulement à ce spot car en faisant le tour de la zone militaire toujours par une piste rocailleuse, nous avons pu voir d’autres paysages à couper le souffle qui ici où là nous rappelait l’Australie (aux alentours de Las Cortinas) et évidemment de l’ouest américain (aux alentours de Sanchicorrota ou Juan Obispo). Bref, coup de cœur direct pour ce désert de Bardenas Reales.

Conseils : il faut savoir que le parc naturel du désert de Bardenas Reales est très grand et délimité en 4 parties : La Blanca Baja, La Blanca Alta, La Negra et El Plano. La partie la plus touristique et la plus emblématique est la partie Blanca Baja que nous avons faite et découverte en une journée environ en prenant en compte les pauses photos et nourriture. Si vous souhaitez visiter les 4 parties, nous vous conseillons de le faire en plusieurs jours. Pour la partie Blanca Baja, nous vous conseillons d’y accéder par une petite route qui se trouve au sud du village d’Arguedas. C’est d’ailleurs sur cette route que vous trouverez un centre d’information qui pourra vous donner une carte et des informations précises que ce soit pour visiter le parc en voiture, en vélo ou à pied. Point important aussi, le parc naturel de Bardenas Reales est gratuit et son accès est juste limité de 8h à 1h avant le coucher du soleil. Il est interdit de camper dans le parc. Le soleil peut taper très fort dans cette zone désertique notamment en période estivale et il n’y a aucune ombre alors n’oubliez pas d’anticiper. Enfin, la partie Blanca Baja est constituée d’une zone milliaire en son centre avec une route accessible en voiture qui en fait le tour. Surtout ne rentrez pas dans la zone militaire et respectez bien les panneaux car lors de notre passage nous avons pu entendre des entraînements d’hélicoptère tirés dans le désert et des avions de chasse en entraînement.

Découvrez notre article de blog détaillé sur le désert des Bardenas Reales en cliquant ICI !

Los Mallos de Riglos

Après avoir passé une bonne partie de la journée dans le désert de Bardenas Reales, nous sommes remontés vers le Nord dans la région Aragon et plus précisément dans le petit village de Riglos. Nous sommes venus ici pour admirer Los Mallos de Riglos qui sont de grandes falaises à la couleur rouge surplombant le village. Un spot incontournable pour l’escalade et pour nos yeux. Le meilleur endroit pour admirer cet endroit est le mirador en bord de route juste avant d’arriver dans le village de Riglos. Nous avons aussi visité Riglos qui reste un petit village charmant que l’on parcourt facilement au travers de ses ruelles jusqu’à son église.

Conseils : il existe une belle randonnée (« sentier circulaire ») qui permet d’aller au cœur des falaises rouges et d’avoir un point de vue exceptionnel en 2h de marché depuis le village de Riglos. Nous n’avons pas eu le temps de la faire mais elle avait l’air superbe.

Château de Loarre

A moins d’une demi-heure des Mallos de Riglos, nous avons fait un détour vers le château de Loarre. Un lieu magnifique pour son architecture mais aussi sa position et sa situation stratégique avec une vue à 360 degrés à couper le souffle. Nous l’avons vraiment trouvé beau. Malheureusement, nous n’avons pas pu le visiter car il était fermé ce jour-là. Si vous êtes dans le coin et que vous avez l’occasion le château de Loarre vaut le détour.

Jour 2 : Parc National Ordesa et Mont Perdu

Hébergement : Hôtel à Torla

La vallée d’Ordesa

Aujourd’hui, changement de décor avec le parc national d’Ordesa et du Mont Perdu. Nous partons pour une randonnée d’environ 6 heures dans la vallée d’Ordesa. Nous avons tout simplement adoré, c’était juste fou. On ne serait pas vous dire le nombre de fois où nous avons dit le mot « magnifique ». La randonnée vous amène à la découverte d’une diversité de paysages dans une même vallée alors que demander de mieux. La balade commence au milieu d’une sublime forêt à la couleur verte bien distinctive et où l’on aperçoit ici où là les jolis sommets montagneux, le cours d’eau et des cascades plus ou moins impressionnantes. C’est aussi dans cette forêt que nous avons pu faire la rencontre de 5 chamois, toujours un moment à part.

La deuxième partie de la randonnée, nous amène dans un décor un peu plus ouvert plus près du cours d’eau où l’on peut notamment voir les « Gradas de Soaso » qui sont une succession de grandes vasques.

Puis, nous arrivons dans une vallée encore plus ouverte dans cette troisième partie où l’effet « wahouuu » car nous nous retrouvons au milieu d’une nature majestueuse remplie de couleurs avec de nombreuses cascades ruisselantes du sommet des montagnes, un cours d’eau bouillonnant au milieu des prairies et l’immensité de ces paysages montagneux.

La dernière partie de la randonnée nous amène en contrebas du cirque de Soaso qui est d’ailleurs magnifique et que l’on admire sous tous ses angles. Mais le must est de découvrir au dernier moment la cascade finale « la cascada de la Cola de Caballo » impressionnante dans un tel décor.

Conseils : pour accéder à cette randonnée, il faut vous garer au « Parking Ordesa » sur Google Maps. Depuis le parking, le sentier est très bien balisé et il vous suffira de suivre le panneau « Cola de Caballo ». La randonnée est facile sans véritable dénivelé mais il faut savoir qu’elle est longue avec plus de 17kms et un peu moins de 6h de marche. N’oubliez pas de prendre de bonnes chaussures, de la nourriture et de l’eau. Il est possible de ne faire qu’une partie de la randonnée si vous ne souhaitez pas faire les 6h de marche avec de jolis spots quand même à la clé et notamment quelques cascades et la forêt. Le parc national d’Ordesa et Mont Perdu est gratuit.

Découvrez notre article de blog détaillé sur le parc national Ordesa Mont Perdu en cliquant ICI !

Cascade de Sorrosal

Après la jolie randonnée dans la vallée d’Ordesa qui nous aura pris une bonne partie de la journée, nous décidons de faire un petit détour sur la route du retour vers la cascade de Sorrosal. Le lieu est impressionnant avec cette chute d’eau tout en hauteur et sur plusieurs étages qui vient se déverser dans un petit bassin. Attendez-vous a être mouillé si vous venez voir la cascade de Sorrosal. Une « très » petite via ferrata vous permettra d’être au plus près de la cascade et de prendre du coup une bonne douche.

Embalse de Mediano

Toujours sur la route du retour mais beaucoup plus à l’est de la région Aragon, nous avons fait un stop au niveau de l’Embalse de Mediano qui est un lac artificiel à l’eau turquoise. Il y a quelques points de vue depuis la rive ouest pour l’admirer mais il faut quand même un peu chercher.

Jour 3 : Murailles de Finestras et Alquézar

Hébergement : Hôtel à la Puebla de Castro

Murailles de Finestras

Les Murailles de Finestras ont été l’expérience la plus folle de notre roadtrip dans le Nord de l’Espagne. Avant de parler de ce magnifique spot, il faut que nous vous parlions de notre galère pour y aller. En effet, la route pour y aller n’en est pas vraiment une, c’est plutôt ce qu’on pourrait appeler un chemin voire même un sentier au milieu de nulle part avec 1001 cailloux. Autant vous dire que si vous avez un 4×4, il n’y a pas de soucis mais avec une voiture basique comme nous c’est beaucoup moins drôle surtout sur 15 kms. Au bout d’une bonne demi-heure de route depuis le village de Viacamp, nous nous arrêtons au bord du chemin pour commencer une randonnée d’environ 1h/1h15 direction le village abandonné de Finestras. Le village de Finestras est assez glauque quand on y arrive et que nous sommes que tous les deux au milieu des bâtiments plus ou moins écroulés et surtout au milieu de nulle part.

Mais notre objectif est de voir de nos propres yeux, les murailles de Finestras alors nous continuons notre chemin vers l’ermita de San Marcos qui offre un point de vue à 360 degrés époustouflant mais surtout qui nous permet de voir pour la première fois cette fameuse muraille de Finestras. Ce spot encore méconnu est tout simplement magnifique et encore le mot n’est pas assez fort. C’est une curiosité naturelle et géologique que l’on appelle ici la muraille de Chine espagnole comme si la nature avait dressé une barrière de falaises au milieu des montagnes. Et c’est sans oublier le château de Finestras en ruine au milieu de la muraille et l’eau turquoise du lac qui entoure ce lieu surnaturel.

Après être resté des heures à admirer cette merveille naturelle, nous avons tenté de descendre au plus près de la muraille de Finestras en contrebas jusqu’à l’ermita San Vicente mais nous avons fait demi-tour par manque de temps à la moitié du chemin après avoir quand même vu la première crique. Le retour se fait par le même chemin et ce fut encore une nouvelle fois épique.

Conseils : si vous avez un 4×4, l’accès aux murailles de Finestras sera plutôt simple et vous pourrez aller sans trop vous poser de questions jusqu’au village abandonné de Finestras où se trouve un parking. Évidemment faire attention quand même si il y a eu des pluies récentes ou si vous voyez que la météo peut se dégrader fortement au cours de la journée. Si vous avez une voiture basique, ce ne sera pas la même chanson qu’avec un 4×4, vous pourrez faire une partie du chemin mais en faisant très attention à ne pas bloquer votre voiture ou l’abîmer avec les pierres ou même la végétation au bord du chemin. Si vous êtes quand même partants, nous vous conseillons de vous arrêter au point GPS suivant (https://goo.gl/maps/7SYj3834X8fEaBFq5) où vous trouverez une sorte de parking et qui vous permettra de rejoindre un sentier de randonnée quelques mètres avant (indiqué par des panneaux). La randonnée est plutôt facile, vous aurez juste à aller tout droit à la première intersection vers « Sabinos » puis à droite à la deuxième qui vous permettra de descendre pendant un peu moins d’une heure en bas du village de Finestras. A partir du village de Finestras, c’est bien indiqué et vous aurez le choix de rejoindre l’ermita San Marcos en 10/15mn ou l’ermitage San Vicente en 35m. Attention il n’y a pas vraiment d’ombre sur la première partie de la randonnée donc n’oubliez pas d’apporter de l’eau, de la nourriture et de bonnes chaussures.

Découvrez notre article de blog dédié aux murailles de Finestras en cliquant ICI !

Alquezar

Alquezar a été notre petit plaisir de fin de journée après notre expérience aux Murailles de Finestras. Le village d’Alquezar est sublime avec son château, ses remparts et l’architecture de ses bâtiments. On l’apprécie aussi bien depuis les belvédères près des parkings que depuis ses ruelles. Il y a de nombreux miradors aux 4 coins de la ville pour découvrir Alquezar et ses alentours. Alquezar est aussi un très bon point de départ si vous souhaitez découvrir et randonnée dans le canyon du Rio Vero. Il y a notamment la fameuse randonnée des passerelles qui parait il est très sympa à faire et accessible à tous.

Jour 4 : Saragosse, Las Barrancas de Burujon et Consuegra

Hébergement : Hôtel à Saragosse

Saragosse

Saragosse est une jolie ville dans l’Aragon que nous avons visité en express et qui mériterait qu’on s’y attarde beaucoup plus. Le temps d’une matinée, nous nous sommes baladés sur les rives de l’Ebre pour voir la fameuse basilique de Nuestra Senora del Pilar. Nous l’avons adoré, elle est très jolie et nous vous conseillons les points de vue depuis le pont de Pierre, les balcons de San Lazaro ou encore des bords de la rive en contrebas.

Conseils : il existe un parking gratuit « Macanaz » qui se trouve à deux pas de la basilique et du centre. Il n’est pas très grand mais avec de la chance et de la patience, nous avons réussi à trouver une place.

Las Barrancas de Burujon

Dans l’après-midi, direction la province de Tolède en commençant par une curiosité naturelle : Las Barrancas de Burujon. Une curiosité naturelle où des sortes de falaises blanches et rouges bordent un grand lac. Le site est très sympa et il y a de nombreux points de vue sur les hauteurs.

Conseils : le site est gratuit et le parcours pour accéder aux miradors se fait à pied. Il y a deux parkings pour garer son véhicule. Le premier se trouve à l’entrée du site avec un bar/resto et le deuxième se trouve quelques kilomètres plus loin par la route rocailleuse.

Les moulins de Consuegra

En fin de journée, nous avons pris la direction de Consuegra à environ 40 minutes au sud de Tolède pour aller découvrir les 12 moulins et le château sur l’une des collines de la ville. Les moulins se distinguent par leur couleur blanche et il y a un certain charme qui ressort de ce lieu. Le spot est vraiment beau même si la météo était moins au rendez-vous avec des nuages et un vent de fou. Il est possible de rentrer dans certains moulins et nous pensons que c’est aussi un joli spot pour le coucher de soleil. Dommage que nous ne l’ayons pas vu sous son meilleur jour. La ville de Consuegra n’a rien de spécial avec des petites ruelles et des monuments par-ci par-là.

Jour 5 : Tolède et Madrid

Hébergement : Hôtel à Tolède

Tolède

La ville de Tolède est clairement un incontournable dans la province du même nom et dans la région de Castille La Mancha. Nous avons adoré la découvrir depuis les nombreux miradors à l’extérieur de la ville qui nous permettent de voir les nombreux monuments religieux, les maisons, les remparts et le tout entouré par la rivière Tage. Nous pouvons vous conseiller les points de vue du mirador del Valle, Piedra del Rey Moro, Rio Tajo ou encore vers le pont de San Martin. Il faut aussi aller visiter la ville et se perdre dans les nombreuses ruelles étroites et colorées à l’affût des détails architecturaux ou tout simplement pour se balader et profiter dynamisme de la ville. Nous avons aussi aimé l’influence des différentes religions au fil des années qui permet aujourd’hui de voir à Tolède : un Alcatraz, une cathédrale, un monastère, une synagogue et une mosquée. Les portes d’entrée de la ville accessibles le plus souvent grâce à de jolis ponts donnent aussi un charme à la ville. Bref, Tolède est magnifique et il faut prendre le temps de la découvrir.

Conseils : il existe de nombreux parkings gratuits à l’extérieur de la ville ce qui permet de visiter Tolède facilement à pied.

Découvrez notre article de blog dédié à Tolède en cliquant ICI !

Madrid

Nous continuons la journée et notre roadtrip en Espagne par Madrid, la capitale espagnole. Nous avons visité les points d’intérêt principaux à pied en garant notre voiture au parking souterrain de la Plaza Espana. La ville se prête bien à la balade, à la découverte et à profiter. Dans le désordre, nous avons découverts le temple d’Amon et son parc, la Plaza d’Espana qui était en travaux, la Plaza de Oriente, le Palais Royal, la cathédrale de Almudena, la Plaza Mayor, la Plaza de Cibeles, la puerta de Alcala et le jardin Retiro avec son palais de cristal. Madrid, c’est aussi de grandes rues pour faire du shopping et de superbes adresses pour bien manger (il faut prendre son goûter au San Gines pour de bons churros).

Découvrez notre article de blog dédié à Madrid en cliquant ICI !

Jour 6 : San Vicente de Barquera, Pics de l’Europe & la côte des Asturies

Hébergement : Hôtel à San Vicente de Barquera

San Vicente de Barquera

San Vicente de Barquera a été la belle surprise de notre roadtrip dans le Nord de l’Espagne. Sur la route vers les pics d’Europe, nous avons fait un arrêt dans ce village pour manger et là coup de cœur direct pour sa magnifique plage que nous avons découverts depuis le mirador du parc naturel de Oyambre. Les petits bateaux plus ou moins échoués selon les marées devant le château donnent un vrai charme. Et les bancs de sable qui se découvrent au fil de la marée basse sont un joli spectacle. La rue principale et ses palmiers ont l’air de nous souhaiter la bienvenue dans la région Cantabrie.

Pics de l’Europe

C’est la loose de notre itinéraire car nous devions aller découvrir les lacs de Covadonga qui se trouvent dans le parc national des Pics d’Europe. Malheureusement, la route était fermée à cause de la fréquentation ou d’un événement nous ne savons pas trop. Il fallait donc prendre un bus pour 9€ par personne et payer un parking 2 euros la journée. Nous avons abandonné l’idée. Ce sera un bon argument pour revenir dans ce parc national car les lacs Covadonga avec notamment le lac Ercina et Enol avait l’air très sympa à voir. L’accès aux lacs Covadonga est limité et l’accès se fait par bus lors des grands week-ends comme Paques ou en Mai et pendant la période estivale. Bien se renseigner avant d’y aller.

La côte des Asturies

Après la désillusion du parc national des Pics d’Europe, nous avons pris la décision d’aller découvrir la côte de la région Cantabrie et nous avons bien fait. Nous avons trouvé un super spot « Mirador de Torimbia » qui donne un point de vue de folie sur deux plages entourées de falaises vertes et d’une eau à la couleur évocatrice. On peut aussi y voir au loin la continuité de la côte avec ses falaises et ses criques. Nous sommes descendus jusqu’à la plage de Torimbia qui a notre plus grande surprise s’est avérée nudiste ou en tout cas avec deux camps l’équipe des « maillots » et des « sans maillots » ! Nous avons quand même pu profiter de ce magnifique lieu. La balade était vraiment cool et il y a plein de sentier pour explorer la côte à pied et découvrir d’autres points de vue. Un spot que l’on recommande, nous avons adoré.

Sunset à San Vicente de Barquera

Retour à San Vicente le soir car nous avons pris notre logement dans cette ville suite à notre passage un peu plus tôt dans la journée. Mais cette fois-ci, nous allons directement sur la grande plage (parking plage de Gerra) pour s’émerveiller devant le sunset et ses couleurs.

Jour 7 : Chute de Nervion & Bilbao

Hébergement : Hôtel Ercilla à Bilbao

Chute de Nervion

La chute de Nervion est la plus grande cascade d’Espagne avec plus de 200 mètres de hauteur et le must est qu’elle se trouve dans un paysage grandiose. Ce matin, le temps n’est pas de la partie il y a de gros nuages bas, du vent et de temps en temps de la pluie. Après être sorti de la route principale vers le parking de la chute, une sorte de plateau avec de grandes prairies se dévoile et nous prenons le temps de nous arrêter sur les bords de la route pour photographier et admirer les chevaux, les ânes et les vaches qui paraissent en semi-liberté.

Après cette petite parenthèse avec les animaux, nous arrivons au parking et nous partons pour une vingtaine de minutes de marche vers la chute de Nervion. Au fil de notre avancée vers la cascade, nous voyons au-dessus de nous des aigles et vautours. Mais ce qui nous surprend peut-être le plus c’est de ne pas entendre le bruit de la cascade. 220 mètres de hauteur ça devrait faire un bruit vrombissant. Quelques minutes après, nous arrivons à un point de vue qui a notre plus grande grande surprise dévoile une cascade sans eau. Ce que nous n’avions pas anticipé ni lu c’est que la chute de Nervion est visible surtout en hiver. Malgré tout, nous profitons du paysage qui lui est bien là et qui est magnifique.

Bilbao

Dans l’après-midi, nous rejoignons Bilbao qui nous paraissait juste être une ville étape sans trop d’intérêt. Et bien, nous avons été agréablement surpris car nous avons adoré nous balader dans la ville et découvrir les curiosités de Bilbao. Dans le désordre, nous avons exploré la vieille ville notamment avec sa cathédrale, ses places, son théâtre, ses ruelles colorés et ses maisons très « San Francisco ». Le pont Zubizuri est aussi un incontournable pour son architecture comme un peu plus loin le musée Guggenheim avec son bâtiment et ses structures à l’extérieur. Le parc Casilda Iturrizar est le poumon vert de la ville et parfait pour profiter et se balader. Le mont Artxanda est le must pour voir la ville depuis les hauteurs et sans doute un spot idéal pour le coucher de soleil. Nous avons aussi pu profiter d’un joli coucher de soleil depuis le rooftop La Terraza de l’hôtel Ercilla, parfait pour terminer la journée autour d’un cocktail avec une jolie vue sur les toits de la ville le soleil couchant.

Découvrez notre article de blog dédié à Bilbao en cliquant ICI !

Sunset à la Terraza à Bilbao

Pour le coucher de soleil, nous avons été prendre un cocktail sur la terrasse de notre hôtel Ercilla à Bilbao au 13ème étage. Un super endroit pour profiter d’une superbe vue sur les toits de la ville, de très bons cocktails avec popcorn et d’un magnifique coucher de soleil.

Jour 8 : Pont de Biscaye et la côte du Pays Basque

Hébergement : Hôtel Ercilla à Bilbao

Pont de Biscaye

Non loin de Bilbao, nous avons fait un tour du côté de Portugalete pour aller voir le pont transbordeur de la ville. Ce pont se fond bien dans le paysage industriel et c’est assez atypique de voir les voitures et les piétons passer d’une rive à une autre grâce à une sorte de téléphérique. La balade sur les rives de Portugalete est cool aussi.

San Juan de Gaztelugatxe

Les amateurs de Game Of Thrones devraient reconnaître ce lieu qui a servi de décor à la série. San Juan de Gaztelugatxe est un super lieu, une avancée naturelle vers la mer en contrebas de hautes falaises. L’île est spectaculaire avec sa chapelle au bout et son accessibilité par des escaliers. Tout autour l’océan et des plages de pierres.

Conseils : Depuis le parking, vous trouverez plusieurs miradors et le départ de randonnée entre 25 et 40 minutes pour descendre directement au spot.

Mundaka

Mundaka est le dernier lieu de notre roadtrip dans le Nord de l’Espagne. Un spot qui nous a permis de faire une pause près du port dans un parc près de l’église. C’est aussi ici un spot idéal pour les surfeurs qui peuvent surfer les vagues qui viennent de l’océan et rentrent dans l’estuaire. Il y a d’ailleurs des miradors pour admirer le spectacle.

Résume de notre roadtrip dans le Nord de l’Espagne

Nous avons adoré ce roadtrip en Espagne car nous y avons retrouvé tout ce que nous aimons avec une diversité de paysages et des journées qui permettaient des aventures et des expériences différentes. Nous ne connaissions pas du tout cette partie de l’Espagne et nous y retournerons pour continuer à découvrir les nombreux spots de chaque région. Comme dit en introduction, il nous aurait fallu sans doute entre 10 et 15 jours pour bien profiter de cet itinéraire mais nous avons surtout suivi le soleil. Cet itinéraire se fait aisément en 8 jours si vous enlevez la partie Tolède et Madrid.

Découvrez toutes nos destinations en Espagne en cliquant ICI !

Pauline & Valentin – Instagram : @la_poze

Retrouvez toutes nos aventures sur les réseaux :

Share this article

What do you think?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Comment
  • Daniel
    mai 31, 2021

    Bonjour Pauline et Valentin,

    Je te remercie pour ce magnifique article sur l’Espagne. Je ne connais pas du tout ce coin de l’Espagne mais avec tes magnifiques photos, ça me donne envie d’y aller. Je ne savais pas que tu étais déjà allé (e) à Majorque, saches que je suis né et vécu là-bas, j’ai de la famille et j’y vais tous les ans au mois d’août, avant j’y allais en avion au départ de Marseille ou Nice ou alors si on allait à plusieurs, on y allait en voiture jusqu’à Barcelone puis le ferry mais depuis que Corsica Ferries a ouvert la traversée Toulon – Alcudia (nord est de l’île) j’y vais par ce moyen de transport avec ma voiture même si je suis seul. Si tu veux retourner, n’hésites pas car cet île est magnifique et tu peux même me demander des conseils de visites ou autre.

    À bientôt.